Echange de 2 lettres en janvier 1966 entre A. Berthier et E. Houriez : une année 1966 difficile

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
C-1966-01870

Auteur personne physique:

Classeur: 
C2_F5
Boîte: 
12

Langue:

Date: 
5/01/1966

Affaire / dossier:

Pagination: 
3 p.
Année de production: 
1966

Destinataire (personne physique):

Note: 

Le 5 janvier 1966, A. Berthier transmet à E. Houriez un des plans réalisés par les Ponts & Chaussées sur les plates-formes de la plaine de Syam ainsi que le plan du mur de la Grange d'Aufferin. Berthier indique qu'il a rencontré Edgar Faure en Tunisie et que le Président pense que c'est l'insistance salinoise du Comte de Mérona qui a fait “déborder le vase érudit de Monsieur Lerat”. Le Conseil Général n'avait pas voulu favoriser un seul chercheur (Berthier) et avait aussi subventionné de Mérona (“que Lerat ne peut pas voir en peinture”.

Elisabeth Houriez répond le 8 janvier en disant qu'elle transmet à Chabert la demande d'autorisation de fouille pour 1966. Elle évoque le remue-ménage créé au sein du Ministère suite à la démission de Lerat. Le Directeur Chamson transmettra au Ministre une note en 3 points sur cette affaire : 1) un topo sur Berthier, 2) un résumé de la thèse sur Alésia et sur les fouilles de 64-65 (campagnes qui n'ont pas coûté cher et que les travaux ont été mené sans publicité fracassante) 3) une conclusion insistant pour que les fouilles soient autorisées. E. Houriez insiste sur la nécessité de ne pas diffuser d'article dans l'immédiat.

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs méthodologiques:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.