Echange de 3 lettres en mai 1969 entre R. Potier et A. Berthier : sondages, Florus, Eychart

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
C-1969-01949

Auteur personne physique:

Classeur: 
C4
Boîte: 
12

Langue:

Date: 
9/05/1969

Campagnes:

Pagination: 
7 p.
Année de production: 
1969

Destinataire (personne physique):

Note: 

Le 9 mai 1969, René Potier (sur suggestion d'Edeine) recommande à André Berthier d'adresser une demande d'autorisation de sondages à Lerat, avec copie au Préfet. Il évoque le contact avec Paul Eychart (Côtes de Clermont-Gergovie) qui encourage Berthier à persévérer et qui confirme aussi l'hypothèse de l'incendie d'Alésia tel que mentionné par Florus.

Berthier lui répond le 14 mai en indiquant qu'il modifie le projet de lettre à Lerat (cf. réception officielle de la notification du refus de fouilles). Il demande à Potier et Edeine de préciser le budget pour les frais de l'équipe Edeine, pour le possible vol de reconnaissance en hélicoptère et pour l'hébergement de l'équipe. Il donne un début de réponse à Potier sur le texte de Florus.

Le 23 mai, Potier note l'accord de la Compagnie des Messageries Maritimes pour l'hébergement de l'équipe et l'intendance. Il répond à Berthier sur les questions de vol en hélicoptère, d'installation de l'état-major de l'équipe de fouilles à Chaux-des-Crotenay (prix de pension à négocier). Il indique poursuivre la correspondance avec Eychart qui propose son aide à Berthier (recommandant de rechercher surtout les traces de la bataille, mais pas les traces celtes). Son ouvrage est bien avancé : Potier pense en confier la lecture à Blanc, Sergent et Brenet. Enfin, Potier cite l'archéologue René Diehl (travaux à Jublains) qui considère “que Le Gall, Harmand et Carcopino (historiens) sont malhonnêtes de retenir Alésia en Bourgogne”. 

Descripteurs historiques:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.