cône

Echange de 2 lettres en mai-juillet 1972 entre A. Berthier et C. Blanc : fouilles 1972 - subventions

Le 1er mai 1972, André Berthier informe le Général Clément Blanc de l'autorisation de fouilles accordée pour l'été 72 (par le CSRA, cette fois-ci). Berthier considère que l'intervention du sénateur Laurent-Thouverey a pu aider. Il informe Blanc des résultats de la visite de Potier et Eychart à Syam à Pâques 72 et notamment de la découverte des “lilia” des fortifications de César, dans le champ Tissot à la Grange d'Aufferin.

Cote de classement: 
C-1972-02075

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 21 déc. 1972 d'A. Girard à A. Berthier : hypothèses sur les défenses romaines à Crans

Le 21 décembre 1972, Albert Girard informe André Berthier avoir reçu un plan des fossés découverts par Jean-Yves Guillaumin. Girard essaye de situer ces fossés par rapport à d'autres connus de lui (notamment du côté de la roche des Sarrasins). Il donne des précisions sur les défenses romaines à partir du livre VIII du Bellum Gallicum.

Cote de classement: 
C-1972-02072

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en déc. 1972 entre A. Berthier et A. Girard : cônes Tissot - désaccord avec Edeine

Le 20 décembre 1972, André Berthier sollicite Albert Girard pour avoir son avis sur le projet de rapport pour la circonscription archéologique. Eychart et Potier ont déjà donné leur accord, mais Edeine manifeste un désaccord et fournit son propre rapport. Berthier demande à Girard son avis  et surtout d'envoyer ses notes en particulier sur les cônes 5 et 8 dont Girard a assuré les fouilles après Edeine. 

Cote de classement: 
C-1972-02071

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Six lettres de mai à juillet 1972 d'A. Berthier à diverses personnalités : recherche de subventions pour 1972

Après avoir reçu l'autorisation de fouilles pour l'été 1972 de la part de J.P. Millotte (nouveau directeur des antiquités de Franche-Comté), André Berthier se met en quête de subventions. Il s'adresse au Président du Conseil général, M. Socié (2 mai - “appel pathétique” -  et relance le 26 juin) et au Maire de Chaux-des-Crotenay, M. Gérard (le 15 mai). Berthier écrit le 16 mai à Daroles, conseiller technique du Ministre Duhamel, pour que ce dernier intervienne auprès du Conseil général du Jura.

Cote de classement: 
C-1972-02068

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Remarques sur la coupe du terrain de la Grange d'Aufferin et rapport sur les cônes du champ Tissot

Paul Eychart établit et transmet le 3 août 1972, un rapport manuscrit sur les investigations faites au champ Tissot suite au creusement d'une tranchée. Un premier schéma indique les quatre couches de matériaux identifiées. Le rapport précise l'apparence des trous ou cônes dont certains contenant un pieu (un cône a gardé son pieu). Eychart précise le diamètre des pieux qui correspond aux indications données par César. Les pierres trouvées en partie superficielle peuvent provenir d'un aménagement plus tardif en lien avec la source à proximité.

Cote de classement: 
L-1972-02064

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Rapport sommaire sur les fouilles de Syam - Juillet-Août 1972

Rapport sommaire sur les fouilles de 1972, rédigé par André Berthier, daté du 13 novembre 1972 mais non envoyé à la circonscription archéologique. Le rapport fait état des investigations faites au champ Tissot (Grande d'Aufferin) suite à la découverte en 1971 de trous ou cônes dans une tranchée de 100 m de long. Dans les cônes, des pieux en bois ont été trouvés (dont un entier)  pouvant conduire à considérer ces cônes comme des pièges. Treize cônes ont été fouillés mais il y en aurait davantage.

Cote de classement: 
L-1972-02058

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Photographies : reconnaissance des cônes du champ Tissot - Grange d’Aufferin (1972)

En 1972, l'équipe Berthier étudie les cônes découverts en septembre 1971 dans le champ Tissot à la Grange d'Aufferin. Deux photos de l'été 1972 ont été prises lors d'une visite du site : André Berthier heureux de cette découverte - vue aussi de la tranchée (au fond l'oppidum de Chaux-des-Crotenay). Quatre autres photos (prises en plan rapproché) montrent l'intérieur d'un cône avec le vestige de pieu en bois et Albert Girard tentant d'extraire un pieu. La dernière photo montre le profil d'un cône.

Cote de classement: 
P-1972-02056

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Photographies : découverte des cônes du champ Tissot - Septembre 1971

Deux photos prises par le Dr Jean Mazuez après l'ouverture de la tranchée du champ Tissot et la découverte de trous ou profils en U. 

Cote de classement: 
P-1971-02055

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux lettres d'avril 1972 de Potier et Eychart à Berthier : cônes du Champ Tissot

Suite à son passage à Syam à Pâques 1972, René Potier informe André Berthier, le 10 avril 1972, de ses observations relatives aux trous du champ Tissot. Contrairement à ce qu'avait indiqué le Dr Mazuez en septembre 1971, la tranchée de Gabriel Tissot a coupé et mis en évidence non pas des fossés mais des trous en V parfaitement dessinés (confirmation par Eychart) de diamètre 1,50 m environ et de profondeur 0,90 m. (profondeur des lilias de César). Un certain nombre de trous ont conservé leur pieu en chêne.

Cote de classement: 
C-1972-02045

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 18 sept. 1971 de J. Mazuez à A. Berthier : trous du champ Tissot

Le 18 septembre 1971, le Dr Jean Mazuez donne à André Berthier des précisions sur les trous coniques observés lors de la réalisation de la tranchée de drainage du champ Tissot. La profondeur des cônes varie de 0,80 m à 1,10 m. pour une largeur de 1,80 m à 2,20 m. Pour Mazuez, cela évoque manifestement des pièges. Il prend des photos, réalise un film de situation et envoie à Berthier un colis de quelques vestiges trouvés. Un plan de situation et des coupes sont joints à la lettre.

Cote de classement: 
C-1971-02044

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à cône