Arvernes

La bataille d’Alésia

Article de vulgarisation du Président de l'Institut Vitruve, Jean-Philippe Bidault sur les développements des travaux autour de la découverte d'André Berthier. L'auteur rappelle l'histoire de la controverse de la localisation d'Alésia et surtout explique la démarche suivie par André Berthier (portrait-robot) pour découvrir le site de Chaux-des-Crotenay. 

Cote de classement: 
J-1991-01071

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le mystère d’Alésia

Article de vulgarisation de J.P. Allaux sur la question de la localisation d'Alésia après la découverte d'André Berthier situant Alésia à Chaux-des-Crotenay. L'auteur rappelle d'abord les événements de l'année -52 et la retraite de l'armée de César vers la Province. Il présente la méthode du portrait-robot d'André Berthier conduisant à éliminer le site officiel d'Alise-Sainte-Reine et à retenir plutôt celui de Syam - Chaux-des-Crotenay. Il évoque enfin la bataille finale et la déroute de l'armée de secours.

Cote de classement: 
J-1977-01063

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages retrouvées : Vercingétorix

Dans ce texte tapuscrit, retrouvé et transmis par son épouse avec autorisation de diffusion, Jean Bayet dresse un portrait élogieux de Vercingétorix, dont la brève carrière a malgré tout permis de révéler ses qualités. Ce "Roi des Guerriers", (tel est le sens de son nom), âgé d'à peine 30 ans, a témoigné de qualités intellectuelles étonnantes.

Cote de classement: 
L-1972-01033

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Francs-Comtois contre Bourguignons : du nouveau sur Alésia

Eugène Horn, curé de Malans (25), expose la controverse qui oppose, depuis plus de 100 ans, Bourguignons et Francs-Comtois au sujet de la localisation d'Alésia. César a-t-il ou non traversé la Saône ? est-il ou non entré en Séquanie ? S'appuyant sur l'herméneutique qui permet d'analyser finement les textes anciens, Eugène Horn retrace les différentes étapes de la bataille d'Alésia et met en évidence des incompatibilités de la thèse bourguignonne avec les textes de César.

Cote de classement: 
L-1970-01031

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une explication du texte de César

Analyse critique du texte de César par l'abbé Guy Villette (1982). Confrontation avec les textes d'autres auteurs anciens. Erreurs faites dans l'interprétation du texte. Précisions sur les mouvements de César et sur les opérations militaires de la bataille d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1982-00909

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les deux batailles d'Alésia

Pour Yann Le Bohec (en 1995), on connait la première bataille d'Alésia, qui vit en 52 av. J-C., la défaite de Vercingétorix devant les troupes de César. On sait maintenant qu'il y en a eu une seconde, commencée au XIXème siècle, lorsque la Bourgogne et la Franche-Comté se disputèrent la propriété du site. Il présente l'historique de la controverse sur la localisation du site et notamment la querelle opposant au 19ème siècle Alise-Ste-Reine (Côte d'Or) et Alaise (Doubs), querelle qui s'est poursuivie jusqu'au milieu du 20ème siècle.

Cote de classement: 
J-1995-00801

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Nouvelle offensive d'Alise-Sainte-Reine contre l'Alésia des Mandubiens

En 1938, Xavier Guichard, commissaire de police et archéologue, défenseur de la thèse Alésia = Alaise polémique avec les tenants de la thèse officielle (Alise-Sainte-Reine) suite à un article de P. Lebel paru en 1937 dans "Les Annales de Bourgogne” critiquant son ouvrage “Eleusis-Alesia”. L'essentiel de l'argumentation défensive de Xavier Guichard est d'ordre étymologique.

Cote de classement: 
J-1938-00778

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les monnaies gauloises du siège d'Alésia

Pour Brigitte Fischer, les fouilles ordonnées par Napoléon III au pied du mont Réa ont permis de recueillir 466 monnaies gauloises. Pour plus de la moitié, ces pièces appartiennent aux trois peuples les plus engagés dans la guerre des Gaules : les Arvernes, les Séquanes et les Eduens. Deux bronzes de Vercingétorix revêtent une importance exceptionnelle. Ils sont frappés avec les coins qui ont servi à réaliser les statères d'or de ce chef. Quelques autres exemplaires uniques ou d'une extrême rareté figurent dans ce lot.

Cote de classement: 
J-2005-00760

25 000 légionnaires défont 380 000 Gaulois

Après avoir rappelé la chronologie des évènements de l'année -52, Roger Caratini précise les données de la retraite de César vers la Province et celles de la bataille d'Alésia. Il décrit les forces en présence, les travaux de défense entrepris par César, le déroulement du siège et la phase finale de la bataille (notamment l'inaction de  l'armée de secours). L'ensemble de l'analyse est faite dans le contexte de la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine, avec une interprétation biaisée des données césariennes.

Cote de classement: 
J-1999-00698

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia: stratégie et tactique

Très long article de mai 1979 de l'abbé André Wartelle, pour qui Vercingétorix se révèle, dans la conduite de la guerre, un chef habile et clairvoyant et surtout un grand stratège même si César s'avère être meilleur tacticien dans le dernier combat. L'auteur revient sur les données du Bellum Gallicum et sur la controverse de la localisation d'Alésia, faisant ressortir les incohérences et étrangetés du site d'Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1979-00618

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Arvernes