stimuli

Lettre du 3 janvier 1977 d'A. Brenet à un destinataire non nommé : commentaires d'un article de Le Gall

Antoinette Brenet commente l'article de Joël Le Gall, paru dans la revue Archeologia, faisant le point sur l'affaire d'Alésia : elle constate que le bilan qui vient d'être dressé, après vingt années de recherches, ne semble pas élucider les mystères des opérations militaires autour de cette place forte . Les nombreuses erreurs et contradictions qu'elle relève l'amènent à cette interrogation : "faut-il conclure  que se sont affrontées deux armées commandées par des obsédés à tendance suicidaire ou des simples d'esprit ?"

Cote de classement: 
C-1977-01052

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Comptes Rendus

Commentaires d'Antoinette Brenet sur l'ouvrage de Joël Le Gall "Alésia,archéologie et histoire" (Paris-Fayard, nouvelle édition revue et augmentée 1980). Antoinette Brenet présente Joël Le Gall comme un archéologue courageux qui ne craint pas de plaider un dossier difficile, citant notamment dans la préface : "du siège fameux on ne peut voir actuellement aucune trace sauf, la plus importante, le paysage.

Cote de classement: 
J-1981-01032

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les deux batailles d'Alésia

Pour Yann Le Bohec (en 1995), on connait la première bataille d'Alésia, qui vit en 52 av. J-C., la défaite de Vercingétorix devant les troupes de César. On sait maintenant qu'il y en a eu une seconde, commencée au XIXème siècle, lorsque la Bourgogne et la Franche-Comté se disputèrent la propriété du site. Il présente l'historique de la controverse sur la localisation du site et notamment la querelle opposant au 19ème siècle Alise-Ste-Reine (Côte d'Or) et Alaise (Doubs), querelle qui s'est poursuivie jusqu'au milieu du 20ème siècle.

Cote de classement: 
J-1995-00801

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une fausse Alésia des Mandubiens : Alise-Sainte-Reine

Deuxième partie d'un article paru précédemment dans La Nouvelle Revue Franc-Comtoise. Pierre Jeandot défenseur de la thèse Alésia = Salins, fait en 1957 une critique sévère de la thèse officielle Alésia = Alise. Retour sur les textes de César et Dion Cassus (que Jeandot réhabilite). Questions posées autour des monnaies retrouvées à Alise et autour de la toponymie.

Cote de classement: 
J-1957-00793

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à stimuli