Mathérat G.

Matherat Georges (1890 - 1973)

Auteur d'un ouvrage sur “la technique des retranchements de César” (1943), d'après l'enseignement des fouilles de Nointel (version électronique disponible sur Persée).

Compte rendu de visite du R.P. Noché

Petite note schématique d'A. Brenet, en date des 1-3 septembre 1971, rendant compte de la visite rendue au R. P. Noché (ou reçu par elle). De nombreux détails croustillants sur les acteurs de l'affaire Alésia : outre Noché, Harmand (“un huluberlu, prétentieux et mauvais coucheur”), Eychart, Millotte (“casse tout ce qu'il touche”) , de Mérona, Jeandot, Hatt (“un pauvre type”), Joffroy, Lerat... une belle galerie de portraits.

Cote de classement: 
L-1971-04541

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes varia manuscr. de J.Y. Guillaumin : définition du castellum par Mathérat et application à Crans

Note manuscrite de Jean-Yves Guillaumin reprenant la définition du castellum par Mathérat et tentant de l'appliquer aux fortifications de la Combe de Crans (bastion carré des Etangs de Crans et bastion avancé Nord de Crans).

Cote de classement: 
L-XXXX-03018

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'histoire romancée d'Alésia, d'après les partisans d'Alise

Article isolé de Pierre Jeandot du 8 avril 1967 dans France-Jura. L'ardent défenseur de la thèse Alésia-Salins revient, pour les contester, sur les prétendus camps de César d'Alise-Sainte-Reine. Il revient de même sur les pseudo camps de Sabinus au Chastellier (Manche), de Jules César à Saint-Pierre-en-Châtre (Oise), de Mauchamp au N.E. de Berry-au-Bac (Aisne), de Jules César devant le plateau de Merdogne (Puy-de-Dôme) et d'Uxellodunum. Jeandot conclut que Napoléon III, par personnes interposées, avait triché (cf. notamment les constats des archéologues A.

Cote de classement: 
J-1967-02523

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Croquis de dispositifs de défense romains avec fossés et gager

Deux esquisses brouillon d'un dispositif de type “fossé + agger” accompagnées d'une coupe-profil d'un fossé étudié par Berthier en 1964, visant à montrer l'évolution du profil du fossé et du talus. Renvoi à l'ouvrage de G. Mathérat sur “La Technique des retranchements de César” de 1943.

Cote de classement: 
L-XXXX-02456

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 11 avril 1983 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : castella

Jean-Yves Guillaumin reprend, dans cette lettre à André Berthier, le texte publié en 1943 par Georges Matherat sur la technique des retranchements de César. En dépit du doute qui pèse sur les fouilles de Nointel (sur lesquelles se base  le texte de Matherat), Guillaumin pense que le texte en question reste intéressant, notamment pour comprendre les “castella”. Cela pourrait être appliqué à l'étude de la Combe de Crans. 

Cote de classement: 
C-1983-01600

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia en Sorbonne

Le R.P. André Noché commente et critique, en 1968, la thèse de Jacques Harmand sur Alésia - Alise Sainte Reine soutenue en Sorbonne et éditée en 1967 chez Picard. D'emblée, il note positivement qu'Harmand a laissé de côté toutes les autres localisations et la très grande majorité des objections faites au site officiel. Le texte reprend alors différents points de l'ouvrage d'Harmand apportant ici ou là quelques petits éléments de contradiction.

Cote de classement: 
J-1968-01239

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Réflexion sur une “Question d’Alésia”

Cet article de René Potier s'inscrit dans le cadre d'une polémique engagée dans la revue L'Information Historique à propos de la localisation d'Alésia et de la thèse d'André Berthier. Suite à un premier article de Potier paru en 1968 , un collaborateur de la revue, Louis Harmand, fait paraître en 1969 et 1970 deux articles contestant la thèse de Chaux-des-Crotenay. En réponse, René Potier revient de façon très argumentée sur les contestations de Louis Harmand.

Cote de classement: 
J-1971-01096
Souscrire à Mathérat G.