Stoffel E.

Stoffel Eugène Georges Henri Céleste (1821 - 1907)

Baron, polytechnicien, officier français (Capitaine), archéologue. Délégué de la Commission de la Carte des Gaules, directeur des fouilles à Alise-Sainte-Reine dans les années 1860. Homme lige de Napoléon III.

A l'Académie... Napoléon III... auteur de l'histoire de Jules César

Compte rendu d'une communication de Joël Le Gall à l'Académie de Dijon sur l'oeuvre de Napoléon III et ses recherches archéologiques. Joël Le Gall précise avoir exploité des documents de l'empereur ayant servi à la préparation des deux volumes publiés. Il évoque aussi l'usage de la méthode dite du portrait-robot qui a permis la découverte de Bibracte au Mont Beuvray (André Berthier s'étonne dans les annotations de ce qui est reconnu comme valable pour Bibracte ne le soit pas pour Alésia). 

Cote de classement: 
J-1983-01305

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Avancée fabuleuse de la connaissance

Compte-rendu par Charles Thévenin dans le journal Le Progrès en août 1985 d'une conférence-débat au cours de laquelle sont intervenus Jean-Yves Guillaumin (Président de l'A.L.E.S.I.A) et André Berthier l'inventeur de la théorie Alésia = Chaux-des-Crotenay. Les deux conférenciers rappellent les éléments clés ayant conduit à la découverte, en s'appuyant sur les textes antiques et sur le portrait-robot qu'ils dressent du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1985-01298

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Entre la Bourgogne et la Franche-Comté. La bataille d'Alésia dure encore!

Article de Luce Bard de septembre 1987 dans le journal Le Pays sous forme d'une interview d'André Berthier et d'André Wartelle. Les deux André, défenseurs de la thèse Chaux-des-Crotenay, donnent des précisions sur le déroulement de la recherche d'André Berthier à partir du début des années 60, sur la méthode du portrait-robot et son application  au terrain, sur les travaux sur les textes antiques, etc. . L'article pointe les difficultés rencontrées depuis le début par l'équipe Berthier, en dépit de l'appui de plusieurs ministres.

Cote de classement: 
J-1987-01294

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre ouverte à Vercingétorix sur les falsifications de son histoire

Article sous forme d'une lettre à caractère ironique adressée par Antoinette Brenet à Vercingétorix. La lettre met en relief, de façon décalée, les falsifications ayant été faites pendant plus d'un siècle autour de la localisation officielle d'Alésia à Alise-Ste-Reine. A. Brenet commence par une remarque sur la statue de Vercingétorix à Alise-Sainte-Reine. Elle revient ensuite sur les biais introduits par Napoléon III dans le recherche de la vérité sur Alésia.

Cote de classement: 
J-1984-01245

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - II

Deuxième partie du long article publié par Jérôme Carcopino dans la Revue des Deux-Mondes en 1958. Poursuivant la discussion des arguments de Colomb contre Alise-Sainte-Reine, Carcopino revient sur le texte de César et sur les défenses mises en place (contrevallation, circonvallation, fossés,  lilia et autres pièges). L'auteur ne semble pourtant pas très à l'aise quand il lui faut répondre aux questions sur la longueur des lignes de défense, sur la profondeur des fossés ou encore sur quelques trouvailles archéologiques  dont 5 aiguillons pouvant être des stimuli.

Cote de classement: 
J-1958-01244

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - I

Première partie d'un long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans cette première partie, Carcopino s'attaque à la thèse d'Alaise défendue très tôt par Quicherat et reprise au 20ème siècle par Georges Colomb. Il avance d'abord l'argumentation de la toponymie qui ne peut en tout état de cause différencier Alaise d'Alise (à noter que Carcopino avance ici l'idée d'une migration des Celtes de Franche-Comté vers la Bourgogne).

Cote de classement: 
J-1958-01243

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dossier : A la recherche d’Alésia

Article composite publié en 1996 dans la revue l'Astrolabe (Université Libre) par André Berthier, Antoinette Brenet et Charles Griffith. Antoinette Brenet rappelle d'abord l'historique de la démarche d'André Berthier et mentionne les travaux de l'Institut Vitruve depuis 1985 (notamment l'étude serrée du texte de César). Elle reprend aussi sa “Lettre ouverte à Vercingétorix” mettant en relief les vicissitudes de la recherche de la vérité sur l'affaire Alésia.

Cote de classement: 
J-1996-01220

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, c’est Alise-Sainte-Reine

Pour Gilbert Charles-Picard, rien ne justifie les thèses franc-comtoises sur la localisation d'Alésia. Ce spécialiste des civilisations carthaginoise et romaine revient d'abord sur le texte des Commentaires et sur l'itinéraire de fuite de César. Il décrit l'épisode de la bataille préliminaire de cavalerie (que l'auteur ne peut pas situer!...) et le repli de Vercingétorix sur Alésia et tente de démontrer que cette place ne pouvait pas être en Séquanie.

Cote de classement: 
J-1984-01213

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Au sujet de Gergovie

Paul Eychart répond dans la revue L'Information Historique à l'article “César en Gaule” publié par Louis Harmand dans le n°4 (1969) de la même revue. Eychart réfute la thèse de Louis Harmand localisant Gergovie à Merdogne. Il revient sur l'argument philologique relatif au nom de Merdogne. Il s'étonne que Louis Harmand n'ait pas pris en compte les résultats de ses propres fouilles sur les Côtes de Clermont.

Cote de classement: 
J-1970-01205

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Stoffel E.