poterie

Autour de Salins. Tourisme et archéologie

Dans le Jura Français N°96 (oct.-déc. 1962), Pierre Jeandot rend compte de la visite archéologique organisée le 2 septembre 1962 pour 25 personnes dans la zone entre Salins et Champagnole  notamment les Moidons. Il évoque les nombreux ensembles tumulaires et refuges préhistoriques à Ardon, au Larderet, aux Nans, à Vannoz, à Vers, à Molain, dans la vallée de l'Angillon et à Chilly-sur-Salins. Sont évoqués les écrits et travaux de Toubin, Piroutet, Hubert.

Article complémentaire dans le Jura Français N°97.

Cote de classement: 
J-1962-03197

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Comment un archéologue de Châtelneuf pressentit la vérité sur l’Alésia de César dès 1888...

Ayant étudié attentivement l'ouvrage de Louis-Abel Girardot de 1888 (“Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen Âge”), Madame A. Monnier donne, dans le Gaulois du 2ème semestre 1972, une interprétation personnelle de la façon dont Girardot a certainement bien perçu la signification de sa découverte du plateau du Châtelet (fossé, castrum et mobiliers antiques) mais s'est bien gardé d'avancer la thèse d'une possible Alésia dans les environs pour éviter des remous auprès de ses collègues.

Cote de classement: 
J-1972-03189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Fiches descriptives des mobiliers trouvés au Champ des Mottes en 1985 : “sondage de l’aigle”

Fiches descriptives des trouvailles du sondage d'un tertre (ou tas d'épierrement) fait les 21-23 août 1985 au Champ des Mottes, sondage dit de l'aigle. Trouvé dans le quart Sud-Est du tertre, un aigle en métal a été considéré dans un premier temps comme une aigle (enseigne) romaine, d'où le nom donné au sondage. L'aigle en bronze coulé (ou étain) semble être un objet de décoration : en fait il s'agira d'un élément de décoration d'une horloge comtoise du XIXème siècle (*).

Cote de classement: 
L-1985-03108

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux lettres de nov.-déc. 1981 d’A. Girard à A. Berthier : expertise de tessons de céramique

Le 10 novembre 1981, Albert Girard fait le point auprès d'André Berthier sur l'avancement de l'expertise de tessons de poterie demandée à J.P. Morel au Centre d'Aix en Provence, expertise non encore commencée. Le 5 décembre, Girard indique à Berthier avoir récupéré les tessons ; il ne pourra pas les  soumettre à Morel avant janvier 82 (il indique que les tessons trouvés lors de l'été 81 étaient très nombreux). Dans sa deuxième lettre, il évoque un talon de fibule que les experts semblent incapables d'identifier.

Cote de classement: 
C-1981-03040

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Agger à Crans

Albert Girard décrit un agger en combe de Crans, bordé tout le long de sa crête d'un mur se devinant sous un bourrelet de terre. Une fouille sur 7 m. a été réalisée faisant apparaître une construction en pierres sèches reposant sur un cailloutis égalisant le terrain. Le mur serait à parements de chaque côté, avec remplissage sans soin entre eux. Des trous ont été aménagés dans le rocher sous-jacent. Des ossements d'animaux ont été observés, ainsi que des tessons de poterie, des clous et des agrafes, tout le long du bourrelet de terre.

Cote de classement: 
L-1981-03038

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre d’avril 1981 d’A. Berthier à H. Gaillard de Semainville : rappel sur les fouilles autorisées et/ou refusées

Lettre envoyée par André Berthier à H. Gaillard de Semainville (Dir. de la Circonscription archéologique) en avril 1981 suite à une lettre du 8 avril de ce dernier. Il met les choses au clair en ce qui concerne les autorisations de fouilles et de sondages, faisant comprendre au fonctionnaire qu'il n'est pas très au fait des évènements et décisions antérieurs et que dans le passé la Circonscription a semblé être désorganisée au point de ne pas suivre les décisions des autorités ministérielles.

Cote de classement: 
C-1981-02877

Echange de 5 lettres de fév.-juill. 1990 entre C. Méloche et A. Berthier : étude des mobiliers trouvés

Le 8 février 1990, Christophe Méloche transmet à André Berthier un premier travail réalisé en 1989 sur les tessons de céramique avec fourniture de planches. Il complète cet envoi le 18 février en communiquant des plans de la dispersion des mobiliers et un brouillon de plan des murs du bâtiment des Etangs de Crans. André Berthier remercie Christophe Méloche le 28 février. Nouvel envoi par Méloche le 3 mars d'une note sur les aménagements sur cette parcelle des Etangs de Crans et sur les mobiliers trouvés s'interrogeant sur leur datation.

Cote de classement: 
C-1990-02842

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre de déc. 1987 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : négociation avec J.P. Jacob (DRAC)

En décembre 1987, Jean-Yves Guillaumin informe André Berthier de sa tentative de contact avec J.P. Jacob, Directeur des Antiquités à la DRAC, malheureusement absent. Jacob se serait engagé à donner à Berthier une autorisation de travailler même après refus de fouilles de sauvetage par le CSRA. Il lui faudrait communiquer un dossier à Paris justifiant cette décision.

Cote de classement: 
C-1987-02748

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 6 oct. 1988 de C. Méloche à A. Berthier : étude des pieux et des céramiques

Le 6 octobre 1988, Christophe Méloche fait le point auprès d'André Berthier sur les découvertes des fouilles de 1988 (vues du chantier de fouilles, plans, analyse au radiocarbone). Il suggère à Berthier de faire étudier les pieux de 1972 (ou ce qu'il en reste) par analyse dendrochronologique par Georges Lambert : il se propose d'écrire à Antoinette Brenet pour obtenir la restitution des pieux. Méloche indique enfin qu'il termine l'étude de la poterie trouvée lors de la campagne 1986

Cote de classement: 
C-1988-02731

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 9 nov. 1989 de A. Berthier à C. Mordant : découverte aux Etangs de Crans

Le 9 novembre 1989, André Berthier transmet au Directeur des Antiquités de Franche-Comté (C. Mordant) un résumé de l'opération de sondage autorisée aux Etangs de Crans, accompagné de photographies. Le recueil de centaines de tessons romains, gallo-romains et médiévaux (en moindre quantité) peut-il s'expliquer par la présence d'une villa ou d'une ferme antique? Pour Berthier, non : c'est un monument cultuel qui a fait son apparition. Berthier demande à Mordant de lui permettre de poursuivre les recherches.

Cote de classement: 
C-1989-02689

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à poterie