Germains

Amagétobrie

Désiré Monnier, dans son Annuaire du Jura de 1852 (Annales anciennes) développe ses idées sur la bataille d'Amagétobrie (Magétobria) qui opposa Celtes (troupes gauloises menées par les Eduens) et Germains (conduits par Arioviste) vers 62-60 av. J.C... La localisation d'Amagétobrie restant encore indéterminée, Monnier veut aller explorer un site probable entre Jura et Côte d'Or, du côté de Pontailler. Des incidents avec des habitants et des responsables locaux l'empêcheront de faire ses recherches.

Cote de classement: 
O-1852-01546

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dissimulation et aveu chez César autour du combat de cavalerie préliminaire du siège d’Alésia (Bellum Gallicum VII, 66, 2)

S’appuyant sur les travaux déjà anciens de Rambaud (1952) sur le thème de la déformation historique dans les Commentaires de César, Jean-Yves Guillaumin démontre que César ne dit pas la vérité et qu’il écrit son Bellum Gallicum, en tentant de cacher sa faiblesse et celle de son armée en -52, sa retraite vers la Province et l’opération Alésia, en laissant sous-entendre que c’est lui qui mène le jeu tout au long de cet épisode guerrier. 

Cote de classement: 
J-2009-01534

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - II

Deuxième partie du long article publié par Jérôme Carcopino dans la Revue des Deux-Mondes en 1958. Poursuivant la discussion des arguments de Colomb contre Alise-Sainte-Reine, Carcopino revient sur le texte de César et sur les défenses mises en place (contrevallation, circonvallation, fossés,  lilia et autres pièges). L'auteur ne semble pourtant pas très à l'aise quand il lui faut répondre aux questions sur la longueur des lignes de défense, sur la profondeur des fossés ou encore sur quelques trouvailles archéologiques  dont 5 aiguillons pouvant être des stimuli.

Cote de classement: 
J-1958-01244

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

César – Vercingétorix : un million de morts

Joël Le Gall revient, dans cet article d'Historama de 1991, sur la Guerre des Gaules, sur ce qui a conduit César à mener cette conquête et sur l'implication de Vercingétorix dans le conflit. Il décrit en quelques lignes la campagne de -52. Une carte schématique mentionne un peuple Mandubien très important et bien entendu centré sur Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1991-01214

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, c’est Alise-Sainte-Reine

Pour Gilbert Charles-Picard, rien ne justifie les thèses franc-comtoises sur la localisation d'Alésia. Ce spécialiste des civilisations carthaginoise et romaine revient d'abord sur le texte des Commentaires et sur l'itinéraire de fuite de César. Il décrit l'épisode de la bataille préliminaire de cavalerie (que l'auteur ne peut pas situer!...) et le repli de Vercingétorix sur Alésia et tente de démontrer que cette place ne pouvait pas être en Séquanie.

Cote de classement: 
J-1984-01213

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Jules César face à la presse

En 1980, la revue Historiques publie un article consacré à César avec, d'une part une sorte d'interview de l'emprerur romain (analyses sur canapé), d'autre part une analyse “physiognomonimique” du Grand César.

Cote de classement: 
J-1980-01212

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où est donc Alésia ?

Dans cet article de 1983, Jean Markale évoque la controverse sur la localisation d'Alésia et la multiplicité des sites candidats, due à l'ambiguïté du mot "Alésia", nom générique gaulois ("palesia") signifiant " falaise, pente escarpée". Il rappelle l'importance historique de cette bataille et ses lourdes conséquences pour la civilisation celtique.

Cote de classement: 
J-1983-01018

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une lecture de César pour comprendre Alésia

Commentaires (1983) de l'abbé Guy Villette sur le texte de César de la Guerre des Gaules permettant de valider la thèse d'André Berthier (Chaux-des-Crotenay) et d'invalider la thèse officielle (Alise-Sainte-Reine). Critique des historiens ayant trahi Vercingétorix suite à une lecture erronée ou partiale du texte de César. Mise en perspective des positions des divers historiens interprétant les postures réciproques de César et de Vercingétorix. Recommandation faite aux français de revenir à la culture classique et de lire le grec et le latin.

Cote de classement: 
J-1983-00910

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Guide de l'étranger à Besançon et en Franche-Comté accompagné d'une carte du siège d'Alésia

Alphonse Delacroix et Auguste Castan publie en 1860 un Guide pour visiter la Franche-Comté avec notamment  une carte du siège d'Alésia. Les auteurs décrivent les multiples facettes de la Franche-Comté, autrefois Séquanie. Ils évoquent les villes de la Séquanie (Alésia, Amagétobrie, Mandeure), rappellent aussi les diverses batailles qui s'y sont déroulées dont celle d'Alaise (Alésia), lieu fouillé par Quicherat. Les deux derniers tiers de l'ouvrage sont consacrés à Besançon.

Version numérique disponible sur Google Books.

Cote de classement: 
O-1860-00735

Pages

Souscrire à Germains