siège

Note varia manuscr. d'A. Berthier : Calendrier des opérations césariennes entre Avaricum et Alésia

Brouillon de calendrier établi par André Berthier pour tenter de caler les diverses opérations césariennes de fin mars -52 (fin d'Avaricum) à la mi-octobre - 52 (départ des troupes romaines après la victoire sur Vercingétorix à Alésia. 

Cote de classement: 
L-XXXX-02677

Fouilles du siège d'Alésia. Rapport triennal (1992-1994) et Rapport d'ATP - Conclusion de la 1ère partie

Dans cette conclusion provisoire, Michel Reddé indique d'emblée que “le dossier napoléonien doit être très strictement contrôlé... et que les observations des fouilleurs du second Empire ne sont pas exemptes d'aberrations ou de lacunes”. L'auteur, bien sûr, considère que “le texte de César ne saurait suffire à l'argumentation en raison de ses imprécisions”, l'archéologie de terrain ne parvenant pas à coller au texte césarien. Reddé fait état de la relative faiblesse de la défense offerte par les obstacles en creux dans la plaine des Laumes.

Cote de classement: 
L-1994-02654

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 3 lettres en juin et oct. 1988 entre A. Wartelle et F. Chamoux : thèse Berthier

Le 6 juin 1988, André Wartelle adresse au professeur François Chamoux  (Institut de France) une copie du numéro des Dossiers de l'Histoire évoquant la thèse d'André Berthier ; il pointe à l'occasion l'atmosphère de moquerie, de refus et de silence obstiné entretenue par l'Université autour des travaux de Berthier.

Cote de classement: 
C-1988-02609

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 2 sept. 1988 de G. Villette à J.L. Destandau (Préfet d'Eure-et-Loir) : séquanes et mandubiens

Le Préfet d'Eure-et-Loir, Jean-Louis Destandau ayant transmis à Guy Villette des articles du Jura (de C. Thévenin), l'abbé lui répond le 2 septembre 1988 en lui précisant ses vues historiques sur Chaux-des-Crotenay (montagne sacrée d'Alésia où rien d'évènementiel ne s'est passé lors du siège) et sur le Mont-Rivel. Pour lui, l'Ain joue un rôle de frontière en Séquanie entre la partie entre Ain et Saône et la partie montagneuse à l'Est de l'Ain où il situe les Mandubiens.

Cote de classement: 
C-1988-02605

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Dossier établi par M. Jacques Houssain

Important dossier pédagogique de Jacques Houssain établi pour ses élèves et présenté à l'occasion d'une conférence à Saint-Jean de Passy le 16 juin 1997 et présentant l'ensemble des éléments à connaître pour appréhender l'affaire Alésia. De nombreux tableaux listent des points de repère, des dates, des lieux, des personnages, des chiffres, des documents... Le texte de César est repris de façon didactique, notamment pour aider à comprendre les évènements de l'année -52 ainsi que les données-clés du siège, de l'avant-siège et de l'après-siège.

Cote de classement: 
L-1997-02576

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

162 - Les historiens de l'Alésia du siège

Dans son bulletin 162 (30 décembre 1983), Guy Villette , après avoir repris un article de Joël Le Gall de 1983, ré-étudie les textes des divers auteurs antiques ayant évoqué la bataille d'Alésia et met en avant les erreurs d'interprétation des défenseurs de la thèse alisienne. Pour Villette, les textes sont formels, la bataille a bien eu lieu en Séquanie alors que César fuyait la Gaule. Un long développement est consacré à la phrase “Cum Caesar...” .

Cote de classement: 
J-1983-02571

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia : l'après Berthier

Dans le Progrès, Charles Thévenin interviewe Jacques Berger à l'occasion de la sortie du numéro 21 du Bulletin de l'A.L.E.S.I.A.. Un article du colonel Moutard aborde la question des effectifs en présence au début de l'affrontement entre romains et gaulois avec bien sûr la conclusion que toutes ces troupes ne peuvent pas, physiquement, avoir stationné sur le site d'Alise-Sainte-Reine. Un petit encadré aborde la question des pierres et monuments sur la colline du Rachet : un article de Charles Monnier publié par le Bulletin 21 traite de cette question.

Cote de classement: 
J-2001-02498

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 7 mai 1992 d'A. Wartelle à M. Corneloup : précisions sur les Mandubiens

Le 7 mai 1992, André Wartelle répond à une lettre du 24 avril de Marcel Corneloup (Maire de Saint-Léger-sous-Beuvray qui avait accueilli la conférence de Wartelle-Berthier sur Alésia-Chaux en début d'année). Wartelle précise que, selon César, les Mandubiens étaient les habitants d'Alésia mais que César ne les a jamais identifiés à des Eduens. Il confirme aussi qu'après le siège César “part chez les Eduens” (donc Alésia ne peut pas être un oppidum des Eduens).

Cote de classement: 
C-1992-02133

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en février 1991 entre J. Famy et A. Wartelle :

Le général Jean Famy félicite André Wartelle pour l'ouvrage Alésia co-écrit avec André Berthier (ouvrage auquel même le quotidien bourguignon le Bien Public a rendu hommage). Il propose l'organisation d'une visite guidée au Mont Auxois avec deux clientèles possibles : membres franc-comtois du Rotary-Club ou membres des anciens polytechniciens franc-comtois et bourguignons.

Cote de classement: 
C-1991-02096

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 25 janv. 1985 de G. Villette à J. Harmand : désaccord sur sa théorie sur Vercingétorix

Le 25 janvier 1985, l'abbé Guy Villette fait part à Jacques Harmand de son désaccord profond sur sa théorie d'un Vercingétorix complice de César (la trahison de Vercingétorix). Il lui indique que cette théorie erronée est essentiellement liée au fait qu'il part du postulat qu'Alésia est officiellement localisée à Alise-Ste-Reine alors que les textes antiques prouvent qu'il ne peut rien en être. Il lui recommande de partir de César et non pas de Carcopino ou Colombet. Cela ne contredit en rien la réalité d'un site gallo-romain à Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
C-1985-02008

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à siège