Saône

Rivière, affluent du Rhône.

Serait-ce la fin de la guerre de 100 ans?

Reprise dans la revue Le Gaulois de l'exposé fait à Chaux-des-Crotenay en 1970 par l'Abbé Horn, curé de Malans. L'auteur rappelle que Francs-Comtois et Bourguignons sont en guerre depuis un siècle au sujet de la localisation d'Alésia. Il rappelle les éléments clés de la retraite opérée par César vers la Province, les préparatifs de Vercingétorix (entassant des provisions dans la place forte d'Alésia, ville sainte  aussi) ainsi que la première bataille. Il décrit Alésia selon la perception qu'en a César en arrivant sur la place.

Cote de classement: 
J-1970-01731

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Jérôme Carcopino et Alesia

Dans le courrier des lecteurs du Monde, le général Henry Martin, Vice-président de la société d'histoire militaire “la Sabretache”, évoque l'hypothèse “nouvelle et hardie” de Jérôme Carcopino introduite dans son ouvrage sur les Ruses de César de 1958. L'académicien avait auparavant tenté de prouver l'impossibilité mathématique de localiser Alesia à Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1970-01701

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'herméneutique va-t-elle trancher la vieille querelle d'Alésia?

Ce petit article du Figaro de septembre 1970 évoque la controverse de la localisation d'Alésia, suite aux travaux de l'abbé Horn (curé de Malans dans le Doubs) qui a repris la traduction du texte de César. Selon l'abbé Horn, Alésia, d'après le texte latin, est forcément en Séquanie et pour lui les très nombreuses trouvailles des 1er et 2ème siècles faites à Alise sont incompatibles avec le fait qu'Alésia fut entièrement rasée et incendiée. L'abbé Horn (n'ayant pas eu connaissance de la thèse d'André Berthier) penche pour une localisation à Ornans, Alaise ou Salins.

Cote de classement: 
J-1970-01693

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Cartes tirées de l'ouvrage de R. Potier “Le génie militaire de Vercingétorix” - Itinéraires

Sélection de cartes publiées par René Potier dans son ouvrage “Le génie militaire de Vercingétorix” (1973). Quatre d'entre elles précisent les itinéraires de César en Gaule avant la bataille d'Alésia. Une carte complémentaire informe sur les limites des provinces et peuples de la Gaule.  Une autre carte montre les “fleuves” de la Séquanie (avant le IXème siècle) avec des précisions sur l'Ain (Saganna), la Saine (Sequana) et la Lemme.

Cote de classement: 
G-1973-01642

Lettre du 18 nov. 1980 d'A. Berthier à C. Blanc : article du Colonel Rocolle (Le Casoar)

Dans sa lettre du 18 novembre 1980, André Berthier remercie le général Clément Blanc pour l'envoi de l'article du Colonel Rocolle paru dans Le Casoar (“Alise-Sainte-Reine est bien Alésia”). Berthier pointe les faiblesses du texte  de Rocolle. Il revient notamment sur 5 points essentiels : l'itinéraire de César, les effectifs des troupes romaines et gauloises, la topographie des lieux, les fortifications d'Alise, la position de Chaux-des-Crotenay par rapport à la Suisse. Une remarquable démonstration.

Cote de classement: 
C-1980-01619

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia-Syam. III - Flumen et rivus chez César

Dans ce 3ème article des Dépêches (été 1970), René Potier précise l'emploi des mots flumen et rivus par César pour désigner des cours d'eau. Pour Potier, contrairement à ce que dit Carcopino, flumen désigne un cours d'eau important et ne s'applique donc ni à l'Oze ni à l'Ozerain. Par opposition, les rivi sont de petits cours d'eau,  généralement non signalés par César.

Cote de classement: 
J-1970-01586

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Faudra-il déplacer la statue de Vercingétorix ?

Article d'André Tournier dans La Croix - la Voix Jurassienne (4 novembre 1982) proposant une synthèse de vulgarisation sur l'affaire de la localisation d'Alésia: la longue controverse depuis les années 1850, les questionnements de nombreuses personnes, les localisations alternatives franc-comtoises, la démarche du portrait-robot  d'André Berthier, la concordance des données entre texte de César et site de Chaux-des-Crotenay. 

Cote de classement: 
J-1982-01277

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - I

Première partie d'un long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans cette première partie, Carcopino s'attaque à la thèse d'Alaise défendue très tôt par Quicherat et reprise au 20ème siècle par Georges Colomb. Il avance d'abord l'argumentation de la toponymie qui ne peut en tout état de cause différencier Alaise d'Alise (à noter que Carcopino avance ici l'idée d'une migration des Celtes de Franche-Comté vers la Bourgogne).

Cote de classement: 
J-1958-01243

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les Mandubiens de l’Auxois furent-ils les ancètres des Poldèves?

En 1929, les députés français de gauche sont appelés (canular)  à intervenir en faveur de malheureux poldèves opprimés, habitants d'un pays imaginaire la Poldévie. Pour Antoinette Brenet, dans cet article publié en 1980, les Mandubiens de l'Auxois sont-ils aussi le fruit d'un canular? L'auteur reprend et compare les textes des auteurs antiques, confrontant notamment le texte de César avec ceux de Plutarque, de Dion Cassius, de Planude, de Strabon....

Cote de classement: 
J-1980-01218

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Saône