Pernot J.

Pernot Jean (1903 - 1981)

Ingénieur agronome, puis juriste, fût notamment Contrôleur civil au Maroc, puis avocat au Barreau de Perpignan. Ami d'André Berthier, il fût associé de près à la réflexion initiale d'André Berthier dès 1963. Membre des équipes de fouilleurs à Chaux-des-Crotenay (vers 1970). Cousin par ailleurs de Maurice Sergent.

Son épouse Geneviève (née Merle Des Isles) et Jean Pernot ont habité à Constantine où ils ont amenés à devenir proches d'André Berthier. Sur l'une des propriétés de la famille Merle des Isles fût découverte une villa et des céramiques romaines. Leur fille a remis à André Berthier une partie de la correspondance Pernot-Berthier.

Notes-brouillon de Jean Pernot en janvier 1966 : le point sur diverses affaires du début de 1966

Notes manuscrites de Jean Pernot du début 1966, prises lors de contacts téléphoniques avec Maurice Sergent et Elisabeth Houriez et remises plus tard à André Berthier. La première page reprend les 5 points évoqués par Sergent dans sa lettre du 13 janvier à Berthier après la transmission du rapport sur les fouilles de 1964 et 1965. Les pages suivantes évoquent les points mentionnés par E. Houriez dans sa lettre du 19 janvier : proposition  de commission d'enquête, rapport Berthier, démission Lerat.

Cote de classement: 
L-1966-01872

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 19 janvier 1966 d'E. Houriez à A. Berthier : tensions au Ministère des Affaires culturelles

Elisabeth Houriez informe André Berthier le 19 janvier 1966 que Chabert (Bureau des Fouilles) pourrait mentionner une subvention globale de 3.000 francs en lien avec l'autorisation de fouilles pour 1966, mais elle insiste sur le fait qu'il y  a beaucoup de tirage au sein du Ministère au sujet de l'affaire. Chabert aurait fait accepter le principe d'un examen sur le terrain des résultats des travaux Berthier (vers Pâques 66), une commission d'experts pourrait être désignée à cette fin par le CSRA dans sa réunion de fin février.

Cote de classement: 
C-1966-01868

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Six lettres d'A. Berthier à J. Pernot (février-mai 1966) : points chauds du printemps 66

Dans ces 6 lettres à son ami Jean Pernot (premier semestre 1966), André Berthier évoque un certain nombre de “points chauds”. En février, il se dit satisfait du report de la parution de l'article de Dunoyer (Le Monde), ce qui permettra de consolider le texte et d'éviter des problèmes avant la réunion de la Commission Supérieure des Fouilles. Dans la lettre du 25 février, il fait aussi part de nouvelles transmises par son ami Jean-Philippe May : Lerat a été remis à sa place et Quoniam devrait rapporter sur les travaux Berthier et la demande de crédit.

Cote de classement: 
C-1966-01866

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 13 janvier 1966 de M. Sergent à A. Berthier : rapport Berthier 1964-65

Maurice Sergent félicite André Berthier, le 13 janvier 1966 pour le rapport sur les fouilles de 1964 et 1965.

Cote de classement: 
C-1966-01865

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de janvier 1966 de J. Pernot à A. Berthier : affaire article Dunoyer (Le Monde)

Jean Pernot informe André Berthier le 17 janvier que l'article de Jean-Marie Dunoyer (Le Monde) est maintenant composé et que Sergent et lui attendent la décision de Berthier pour donner le feu vert pour la parution.

Cote de classement: 
C-1966-01864

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Cinq lettres en janv-mars 1966 du Général Blanc à A. Berthier : avis sur des textes

Le Général Blanc transmet à André Berthier, en ce début d'année 1966, plusieurs courriers et documents. Il évoque notamment le rapport élaboré par Berthier et le futur article de Dunoyer dans Le Monde. Il transmet aussi les textes du Colonel Jacquet-Francillon (cf. comparaison Cornu - Mont-Auxois) avec qui il entretient des contacts dans la cadre de l'A.N.O.R..

Cote de classement: 
C-1966-01851

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille d'Alésia continue

Le Progrès du 16 septembre 1966 rend compte d'une réunion et visite de terrain au cours de laquelle André Berthier et le Général Blanc ont présenté officiellement les premiers résultats de leurs investigations (commencées en 1964 et 1965, avec notamment le concours de l'Armée). De nombreuses personnalités étaient présentes dont André Socié, conseiller général. André Berthier a expliqué sa méthode du portrait-robot et sa découverte, grâce à cette étude, du site de Syam - Chaux-des-Crotenay comme probable Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01844

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Sept lettres de A. Berthier à J. Pernot (juin-novembre 1965) : premières publications

Avant et après son séjour estival dans la Jura, André Berthier reste régulièrement en contact avec Jean Pernot. (lettres du 22 juin, 31 juillet, 20 août, 28 août, 21 septembre et 23 novembre). En juin, il indique que le problème d'Alésia est complexe et qu'il n'a pas encore bien compris la stratégie de Vercingétorix, d'où sa volonté de poursuivre intensément son enquête (“toute ma volonté est tendue vers l'aboutissement de grands projets qui puissent changer ma vie...

Cote de classement: 
C-1965-01842

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Cinq lettres de A. Berthier à J. Pernot (janvier-mai 1965) : suivi des affaires de loin

En ce début d'année 1965, André Berthier est particulièrement pris par ses travaux sur Tiddis et un ouvrage sur Constantine mais donne régulièrement des informations à la famille de Jean Pernot. (lettres du 21 janvier, 15 février, 7 avril, 13 avril et 19 mai). Dans la 1ère lettre, il évoque l'offensive de L. Lerat (“flanqué de Théobald”) et suggère que Karpoff (ami géologue) vienne voir sur le terrain ce qu'il en est (il a par ailleurs envoyé un questionnaire aux ingénieurs des Ponts et Chaussées).

Cote de classement: 
C-1965-01841

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Six lettres adressés à Berthier par des proches au début de 1965 - Critique du rapport Théobald

Le 31 janvier 1965, le Général Blanc transmet à Berthier un nouvel avis de M. Payer et indique que le tumulus (tridigité) n'a pas été touché. Le 1er février, Maurice Payer indique avoir reçu les notes d'A. Berthier analysant le rapport Théobald : face à la condamnation sans appel de L. Lerat, l'ingénieur Payer veut, lui, invoquer le bénéfice du doute : “on ne vient pas à bout d'un site aussi vaste en un mois”.

Cote de classement: 
C-1965-01838

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Pernot J.