Diodore de Sicile

Diodore de Sicile ou Diodorus Siculus (vers 90 av. J.C. - vers 20 av. J.C.)

Historien, astrologue et chroniqueur grec du 1er siècle av. J.C.. Auteur d'une “Bibliothèque historique” en 40 livres.

169 - Congrès des Sociétés Savantes, Dijon 2-6 avril 1984

Dans son bulletin ronéotypé 169 du 22 mai 1984, l'abbé Guy Villette commente l'intervention de Gilbert Charles-Picard au Congrès des Sociétés Savantes de Dijon, intervention lue par un certain Lelièvre, Picard ayant été absent ce jour-là alors qu'il aurait dû présider la séance au cours de laquelle Berthier intervenait également. Villette fournit d'abord le texte intégral de l'intervention de Picard, différent sur un certain nombre de points du texte publié dans les actes (voir O-1984-00865). G.

Cote de classement: 
J-1984-02998

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 4 lettres en juil.-août 1984 entre G. Villette et G. Charles-Picard : polémique Historama

Après la parution de l'article de Gilbert Charles-Picard dans Historama de juillet 1984, l'abbé Guy Villette écrit le 16 juillet à Charles-Picard pour lui indiquer que la revue l'avait sollicité pour lui répondre (courte réplique de 90 lignes dactylographiées à paraître en août).

Cote de classement: 
C-1984-02992

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 2 mars 1984 de G. Villette à A. Noché : itinéraire et siège de César (Chaux-des-Crotenay) et quid d’Alise?

Longue lettre de l'abbé Guy Villette du 2 mars 1984 au R.P. André Noché et dans laquelle il répond à des objections ou questions de Noché sur la thèse Berthier. Villette répond d'abord sur la position d'Alésia entre Lingonie et Province, sur la nature du site d'Alésia (ville religieuse) et sur le fait que César n'avait pas vraiment anticipé ce qui pouvait l'attendre en cette place.

Cote de classement: 
C-1984-02991

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 21 oct. 1987 de G. Villette à J.Y. Guillaumin : Guerre des Gaules avec notes de Duret et préface de Grimal

Le 21 octobre 1987, l'abbé Guy Villette fait part à Jean-Yves Guillaumin de son étude étymologique sur Uxellodunum. Il évoque surtout la parution en livre de poche d'une nouvelle Guerre des Gaules avec des notes de Luc Duret et une préface de Grimal. L'abbé s'en prend à Grimal qui ne lui semble pas être un génie bien que membre de l'Institut. Il développe une critique sévère de certaines affirmations de Duret. Pour Villette ce “Livre de poche” est la dernière machine de guerre dirigée contre la vérité d'Alésia.

Cote de classement: 
C-1987-02834

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 15 avril 1986 de G. Villette à R. Louis : traditions locales relatives à Alésia

Guy Villette poursuit, le 15 avril 1986, un échange avec René Louis qui avait commencé par une question de toponymie relative à Auxerre (René Louis est Président de la Société des Sciences historiques et naturelles de l'Yonne). Surtout il revient sur l'affaire de la localisation d'Alésia en s'appuyant sur le fait que les textes de César et de Diodore de Sicile sont clairement en défaveur d'Alise.

Cote de classement: 
C-1986-02820

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où est donc Alésia?

Dans ce texte publié dans les Chroniques de l'Histoire de mars 1989 , Yann Brekilien démontre que les textes interprétant la “Guerre des Gaules” de César ont déformé le texte césarien pour placer officiellement Alésia en Bourgogne au détriment de la réalité (“la bataille d'Alise-Sainte-Reine n'a aucun rapport avec celle d'Alésia”) mais conformément à l'imagination du moine Héric et à la certitude (et au pouvoir) de l'Empereur Napoléon III de détenir la vérité .

Cote de classement: 
J-1989-02776

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La localisation d'Alésia

Texte manuscrit de la conférence donnée par Michel Wartelle au Rotary-Club de Deauville, le 30 mars 1998. Après avoir évoqué l'historique de la controverse de la localisation d'Alésia, les textes antiques relatifs à cette grande bataille et le déroulement des évènements de l'année 52 av. J.-C.,  le conférencier introduit la démarche d'André Berthier et la découverte, en 1962, d'un site probable à Chaux-des-Crotenay. Il présente le portrait-robot établi par Berthier et les quarante exigences à satisfaire.

Cote de classement: 
L-1998-02719

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le duel d'Alésia. Chaux-des-Crotenay contre Alise Ste-Reine

Publication par l'A.L.E.S.I.A. en 1998 d'une petite brochure présentant un tableau comparatif sur la base de 35 renseignements donnés par César et par les auteurs antiques. Le constat à la fin de l'exercice est accablant pour le site officiel.

La brochure a été réalisée à partir d'un premier travail comparatif fait par D. Porte et publié dans le Bulletin de l'A.L.E.S.I.A. en 1997.

Cote de classement: 
O-1998-02718

Lettre du 2 sept. 1988 de G. Villette à J.L. Destandau (Préfet d'Eure-et-Loir) : séquanes et mandubiens

Le Préfet d'Eure-et-Loir, Jean-Louis Destandau ayant transmis à Guy Villette des articles du Jura (de C. Thévenin), l'abbé lui répond le 2 septembre 1988 en lui précisant ses vues historiques sur Chaux-des-Crotenay (montagne sacrée d'Alésia où rien d'évènementiel ne s'est passé lors du siège) et sur le Mont-Rivel. Pour lui, l'Ain joue un rôle de frontière en Séquanie entre la partie entre Ain et Saône et la partie montagneuse à l'Est de l'Ain où il situe les Mandubiens.

Cote de classement: 
C-1988-02605

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le “Colloque Alesia” - Compte rendu

Compte rendu donné par Philippe Mahuzier du Colloque Alésia du 6 février 1998. L'auteur met en avant le fait que pour la première fois a eu lieu une confrontation directe entre les tenants des deux thèses, l'officielle alisienne et la prétendante Chaux-des-Crotenay. L'exposé de Michel Reddé se termine toutefois par un dialogue de sourd (l'archéologue considérant que le Mont Auxois recèle un ensemble archéologique militaire romain qui ne peut être que celui d'Alésia, en dépit de l'absence de preuves tangibles).

Cote de classement: 
L-1998-02584

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Diodore de Sicile