autel

Essai d'interprétation et perspectives

Suite à la découverte de vestiges en forme de U à Cornu, l'auteur (anonyme mais de la Direction des Archives de France) pense qu'il s'agit plutôt de vestiges religieux qu'économiques. Il les rattache au culte chtonien dont il rappelle les rites sacrificiels. Cette pratique cultuelle aurait pu être introduite en Séquanie par les Massaliottes. Ces derniers ayant eu des relations commerciales avec les Gaulois en suivant le couloir Rhône-Saône et peut-être ensuite Ain-Saine (et non pas Seine de Paris, bien loin de Massilia)

Cote de classement: 
L-XXXX-01051

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les caractéristiques du temple rectangulaire du mont Rivel

François Leng rappelle en début de cet article de 2011 les caractéristiques du temple de tradition celtique qui se différencie des temples grecs et romains. Fréquemment implanté en position dominante, il est bâti en matériaux périssables jusqu'au 3ème quart du Ier siècle. François Leng présente ensuite le temple ou fanum rectangulaire du Mont Rivel, placé au coeur d'un sanctuaire. Le temple se compose d'une cella, d'un porche ou pronaos, d'une galerie. Un escalier permet d'y accéder. La toiture était recouverte de tuiles.

Cote de classement: 
J-2011-00215

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à autel