statuette

La déesse Epona de Loisia

Communication de Louis Genevaux à la Société d'Emulation du Jura le 21 mars 1959. L'érudit lédonien rappelle la découverte en 1860 à Loisia d'une statue en bronze figurant la déesse Epona dont le Musée de Lons recevra un moulage (l'original est au Cabinet des Estampes ; un autre moulage est au Musée des Antiquités Nationales). Genevaux évoque les cachettes d'objets en bronze identifiées dans les régions de Lons-le-Saunier (Larnaud) et Champagnole.

Cote de classement: 
J-1959-03123

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Saint-Germain-en-Montagne - Inventaire historique et archéologique communal

Fiche-inventaire historique et archéologique de la commune de Saint-Germain-en-Montagne  établie par l'association ArchéoJuraSites pour le compte de la Communauté de communes “Champagnole Porte du Haut Jura”. La fiche comprend : a) une liste de vestiges, monuments, sites historiques ou archéologiques particuliers (avec pointage sur des cartes), b) une bibliographie relative à ces artefacts, c) des extraits de textes publiés donnant d'utiles informations sur ces structures, sites et autres vestiges. 

Cote de classement: 
L-2011-01576

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Mont-Rivel à l'époque gallo-romaine (Jura)

Exposition organisée par le Musée archéologique de Lons-le-Saunier en 1984 sur les fouilles récentes en Franche-Comté, avec le soutien des Directions régionales des antiquités préhistoriques et historiques. Le catalogue de l'exposition contient un texte de François Leng sur le Mont Rivel. L'auteur rappelle les fouilles du Dr Mercier en 1978, puis les fouilles de sauvetage de 1979 de la société locale d'archéologie, La Vouivre Champagnolaise.

Cote de classement: 
O-1984-01527

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le sanctuaire gallo-romain du Mont-Rivel

François Leng a travaillé de nombreuses années sur le Mont Rivel. Son article de 2008 fait le point sur les découvertes faites sur cette butte-plateau dominant Champagnole de 250 mètres. Il présente l'organisation générale de ce grand centre cultuel organisé autour de deux temples, l'un rectangulaire, l'autre octogonal. Une aire sacrée d'environ 8 000 m2 assure la liaison entre les deux temples. L'occupation du site a commencé avec les Gaulois comme en attestent des objets et des monnaies ou potins séquanes retrouvés dans les fentes de la roche.

Cote de classement: 
J-2008-00202

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à statuette