colloque

Lettre du 19 oct. 1983 de J.B. Colbert de Beaulieu à G. Villette : quid des monnaies gauloises et romaines d’Alise?

Le 19 octobre 1983, J.B. Colbert de Beaulieu remercie Guy Villette de son envoi du 6 octobre (dont le bulletin ronéotypé sur la visite d'Alise du 11 septembre 83). Il félicite son correspondant pour son travail et pour son habileté : “la magie de votre rédaction toute simple est tellement opérante que l'on passerait immédiatement dans le camp des anti-alisiens!”. Pourtant, le numismate est surpris par le fait que Le Gall n'ait pas évoqué les monnaies gauloises et romaines de Grésigny.

Cote de classement: 
C-1983-03068

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 11 avril 1984 de G. Villette à A. Berthier : indépendance et recherche de la vérité

De retour de Dijon (Congrès CTHS), Guy Villette remercie André Berthier, le 11 avril 1984, de l'avoir intégré à son équipe mais précise “qu'il n'est pas de l'équipe Berthier”, souhaitant garder son indépendance. Il est convaincu que le double site Crotenay - Chaux-des-Crotenay correspond parfaitement à la description de César. Il revient sur les découvertes d'Alise (Grésigny) avec des objets mal inventoriés, des monnaies qui restent problématiques, des armes de bronze, un canthare d'argent...

Cote de classement: 
C-1984-03012

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 25 mai 1984 de G. Villette à J. Le Gall : après le Congrès de Dijon, doutes sur Alise

Le 25 mai 1984, l'abbé Guy Villette écrit au professeur Joël Le Gall pour lui faire part de ses impressions après le Congrès des Sociétés Savantes de Dijon (avril 84). Il pointe d'emblée la “complète incompétence” de Gilbert Charles-Picard : censé présider la séance au cours de laquelle intervenait  Berthier, Picard étant absent, il s'est contenté de faire lire une communication dont Villette pointe les erreurs grossières.

Cote de classement: 
C-1984-03005

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en avril 1984 entre A. Brenet et G. Charles-Picard : polémique après le Congrès de Dijon

Après le Congrès des Sociétés Savantes d'avril 1984 à Dijon, Antoinette Brenet écrit à Gilbert Charles-Picard pour s'étonner de son absence lors de la communication d'André Berthier, alors qu'il était censé présider la séance. Elle questionne son correspondant sur ses affirmations relatives à l'inscription de Martialis, sur les lignes de contrevallation et de circonvallation, sur les monnaies trouvées au pied du Mont Réa. Elle termine sa lettre en critiquant Charles-Picard pour son dédain et mépris manifestés à l'égard des archivistes.

Cote de classement: 
C-1984-02975

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Remarques de R. Schmittlein au Colloque de Dijon de 1966 “Connaissance d'Alésia”

Contribution de Raymond Schmittlein au Colloque des 5-6 juillet 1966 de Dijon “Connaissance d'Alésia”. L'auteur (Vice-Président de l'Assemblée Nationale et érudit spécialisé sur César et la Guerre des Gaules) donne des clarifications sur les effectifs des légions romaines et sur les problèmes posés par la cavalerie avant et devant Alésia (développement sur la cavalerie germaine). Schmittlein déroule son argumentation sur la base de la localisation Alésia=Alise. Le texte se termine par un propos plus général sur Vercingétorix.

Cote de classement: 
O-1966-02585

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le “Colloque Alesia” - Compte rendu

Compte rendu donné par Philippe Mahuzier du Colloque Alésia du 6 février 1998. L'auteur met en avant le fait que pour la première fois a eu lieu une confrontation directe entre les tenants des deux thèses, l'officielle alisienne et la prétendante Chaux-des-Crotenay. L'exposé de Michel Reddé se termine toutefois par un dialogue de sourd (l'archéologue considérant que le Mont Auxois recèle un ensemble archéologique militaire romain qui ne peut être que celui d'Alésia, en dépit de l'absence de preuves tangibles).

Cote de classement: 
L-1998-02584

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Actes du Colloque : Alésia : Alise-Sainte-Reine ou Chaux-des-Crotenay?

Les discussions lors du colloque de février 1998 à l'Institut Catholique de Paris ont vite pris un tour polémique. Les organisateurs du Colloque ont déploré l'absence de Michel Reddé lors de l'après-midi alors qu'étaient présentées les communications d'A. Wartelle et D. Porte, défenseurs de la thèse Chaux-des-Crotenay. Les discussions après la présentation du matin de Michel Reddé ont surtout porté sur les interprétations des résultats des fouilles d'Alise et sur la non concordance entre données de terrain et textes des auteurs antiques.

Cote de classement: 
O-1998-02245

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 7 février 1992 de M. Mulon à A. Berthier : colloque de Dijon... stalinien

Lettre manuscrite de Marianne Mulon à André Berthier, en date du 7 février 1992. Mulon envoie une publication d'onomastique. Elle transmet aussi une copie de l'article du Bien Public avec un commentaire de G. Taverdet qui évoque la caractère stalinien du colloque de Dijon de janvier 92. 

Cote de classement: 
C-1992-02128

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 3 lettres en janv.-avril 1992 entre R. Guth et A. Berthier : photographies Goguey

Le 30 janvier 1992, Raymonde Guth transmet à André Berthier l'article du Bien Public relatant le Colloque sur Alésia qui s'est tenu à Dijon. Elle s'étonne du “cri de victoire” des alisiens sur la base des photos aériennes de René Goguey de 1990-1991. Elle se demande si ces photos présentées à Dijon ne sont pas celles que Goguey auraient faites sur le site de Chaux-des-Crotenay. Elle évoque les interrogations autour des fouilles de Napoléon III en mentionnant le Musée de Saint-Germain en Laye dont son grand père Cournault a été coopérant.

Cote de classement: 
C-1992-02127

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux membres d'Archéojurasites.

Lettre du 19 mars 1992 de G. Taverdet à A. Berthier : toponymie + scandale Colloque de Dijon

En réponse à une demande d'André Berthier, le professeur Gérard Taverdet spécialiste en toponymie s'avoue perplexe pour identifier les origines de la Singe (à part Essinge germanique) et pour Grange d'Aufferin. Taverdet profite de la lettre pour dire avoir “été scandalisé par le colloque (*) de Dijon sur Alésia, dans la mesure où on peut appeler colloque un procès stalinien”. Taverdet est Professeur à l'Université de Bourgogne.

(*) Colloque du 24 janvier 1992.

Cote de classement: 
C-1992-02118

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à colloque