mémoire

Echange de deux lettres en janv. 1964 entre A. Berthier et E. Houriez : préparation de la campagne 1965

Le 22 janvier 1965, Elisabeth Houriez, correspondante et “aide de camp” de Berthier, informe celui-ci de son entretien avec le Directeur des Archives, Chamson, au sujet de la campagne de fouille 1965. Lerat a transmis au Chef du Bureau des fouilles le rapport de Théobald et celui de Berthier, assortissant celui-ci d'un avis défavorable pour la poursuite des recherches. Aucune demande pour 1965 ne semble avoir été transmise ; Chamson en refait une et se propose de contacter plusieurs membres du CSRA. E.

Cote de classement: 
C-1965-04338

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Quatre lettres de 1964 de F. Berthier à son père A. Berthier : intérêt pour les travaux de son père

Quatre extraits de lettres envoyées par François Berthier à son père André en 1964. Le 20 avril, il réagit positivement au manuscrit de son père présentant sa thèse sur Alésia-Chaux ; il s'inquiète toutefois de la faiblesse de la démonstration sur un point, celui de l'étymologie. Dans la lettre suivante, il note l'ouverture des fouilles d'Alésia à Syam (*). Le 26 septembre, il demande des nouvelles de ces fouilles. Enfin, le 28 octobre, François accuse réception du compte rendu des premières fouilles, espérant pouvoir y participer à l'avenir.

Cote de classement: 
C-1964-01886

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux lettres du 5 mai 1966 du chanoine Charlier à A. Berthier et J. Pernot : avis sur le mémoire Berthier

Le 5 mai 1966, le chanoine René Charlier (ami constantinois d'André Berthier avec qui il a écrit un ouvrage sur un sanctuaire punique) transmet son avis sur le mémoire préparé par Berthier pour Carcopino (“Scepticisme devant Alise”). Pour le chanoine, ce texte est une excellent anti-thèse Alésia-Alise. Il invite Berthier à mettre l'accent sur les références aux stations de Halstatt qui pourraient justifier les trouvailles d'ossements humains et de carcasses de chevaux.

Cote de classement: 
C-1966-01874

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en avril 1966 entre A. Berthier et E. Houriez : mémoire pour Carcopino

Le 28 avril 1966, André Berthier communique copie à E. Houriez des lettres envoyées à Carcopino et May ainsi que du mémoire transmis à l'académicien. Il considère ce mémoire comme une “contre-offensive” dans le conflit qui l'oppose aux défenseurs d'Alise. Elisabeth Houriez en accuse réception le 28 avril et transmettra cela au Directeur Chamson. Elle évoque dans sa réponse la décision des tenants d'Alise de célébrer en grande pompe le centenaire des fouilles de Napoléon III; dans ce contexte, Berthier est “un fâcheux pour ces Messieurs”.

Cote de classement: 
C-1966-01871

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en mars-avril 1966 entre J. Carcopino et A. Berthier : Alésia, mais où?

André Berthier ayant contribué activement aux Mélanges offerts à Jérôme Carcopino, ce dernier le remercie dans sa lettre du 26 mars 1966 en soulignant à plusieurs reprises son grand âge (85 ans). Il se demande pourquoi Berthier s'obstine à vouloir localiser Alésia à Syam (“pure folie”) au risque de voir sa réputation scientifique être dégradée; il ajoute avoir fait valoir ce point de vue auprès d'André Chamson (Directeur général des Archives).

Cote de classement: 
C-1966-01860

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Scepticisme devant Alise

Suite à la décision de la Commission Supérieure des Fouilles d'arrêter ses travaux sur Syam, André Berthier adresse à Carcopino, le 22 avril 1966, un mémoire pour que celui-ci soit mieux informé sur son questionnement.  Il procède d'abord à un long rappel historique sur l'évolution du rapprochement Alise/Alésia : la cité d'Alisia, patrie de sainte Reine, vierge et martyre, était devenue un haut lieu chargé d'un double prestige religieux et militaire, glorifié au 9ième si

Cote de classement: 
L-1966-00124
Souscrire à mémoire