Jouhe

“In Sequanos per extremos lingonum fines” ou la bataille d’Alésia à Salins

Charles Thévenin et René Tribut évoquent dans Le Progrès du 20 novembre 1995, les recherches d'André Dervaud défendant la thèse de la localisation d'Alésia à Salins-les-Bains (le combat préliminaire de cavalerie étant placé à Jouhe près de Dole). Détails sur  André Denervaud. Présentation de la carte du siège selon A. Denervaud. A noter un désaccord entre les deux jornalistes sur l'orthographe : Denervaux pour Thévenin, Denervaud pour Tribut.

Cote de classement: 
J-1995-03156

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia par le texte

Bernard Guillot présente dans Le Progrès du 10 décembre 2003 l'état des recherches d'André Dénervaud poursuivant la réflexion et le travail de Pierre Jeandot (thèse Alésia - Salins). Est évoquée la méthode JBDLS d'investigation textuelle inventée par Dénervaud. Travaux largement contestés.

Cote de classement: 
J-2003-03149

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Exposé de M. Jeandot sur le problème d'Alésia aux amis du Vieux Besançon

Texte de la communication présentée en octobre 1990 par M. Marcel Jeandot devant les Amis du Vieux Besançon. La première partie du texte, après un résumé synthétique du texte de César, tente d'expliquer pourquoi les Salinois contestent le dogme officiel (Alise-Sainte-Reine) en rappelant quelques éléments clés de la controverse sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
L-1990-02510

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : les textes désignent Salins...

Le Progrès du 8 janvier 1998 publie un long texte émanant de Marcel Jeandot, Président de l'Association Scientifique et Historique du Pays de Salins, rendant compte d'un exposé de Henri Eschbach sur la thèse Salins-Alésia. Ce dernier s'en prend à André Berthier dont la méthode du portrait-robot “fait moderne, réaliste” et sur l'usage fait de la traduction erronée de Constans. eschbach se prend alors à donner une leçon de méthode  pour démontrer que Salins est bien l'Alésia de César.

Cote de classement: 
J-1998-02505

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Jouhe