Montpellier

Alésia : un Montpelliérain inspiré caméra au poing

L'article de Roland Floutier dans le Midi-Libre d'octobre 1999 donne un coup de projecteur sur Jean-Pierre Picot, kinésithérapeuthe à Montpellier mais surtout réalisateur de 3 films sur Alésia localisée, slon la thèse d'André Berthier, à Chaux-des-Crotenay.On évoque les difficiltés rencontrées par J.P. Picot pour faire diffuser ses films. Sa dernière oeuvre sera présentée aux Rencontres thématiques européennes de Narbonne en novembre 1999 (où il obtiendra un prix).

Cote de classement: 
J-1999-01670

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Polémique historique. Mais où est donc passé Alésia?

L'article du Midi Libre présente Jean-Pierre Picot et son implication dans la défense de la thèse d'André Berthier. Kinésithérapeute de Montpellier mais d'origine franc-comtoise, J.P. Picot a vite adhéré à la démarche du portrait-robot d'André Berthier. L'article rappelle toute la génèse de l'affaire Alésia. Il mentionne également le film-vidéo réalisé par Jean-Pierre Picot.

Cote de classement: 
J-1989-01423

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Montpellier