monnaie

Petits détails dans une grande théorie

Danielle Porte présente dans un article de 2005 à multiples facettes des arguments pour contre-carrer des affirmations tenues ici et là par divers auteurs défendant généralement la thèse officielle d'Alise. Elle revient sur “altero die” qui veut bien dire “le lendemain”, en synonymie avec “Postero die”. Elle met en cause l'affirmation de la numismate Brigitte Fischer à propos de monnaies mandubiennes, qui, après rectification par la spécialiste, n'ont jamais été trouvées.

Cote de classement: 
J-2005-00187

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les énigmatiques piécettes d'Alise

Lors du Colloque du 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris, Michel Reddé conclut son exposé en faisant état de pièces de monnaies trouvées lors des fouilles à Alise-Sainte-Reine. Pour le major Bernard Gay l'argumentation de Michel Reddé relative à la frappe de monnaies par Vercingétorix lors du siège d'Alésia et à la circulation de telles monnaies dans ce contexte n'est pas du tout probante.

Cote de classement: 
J-1998-00146

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Jura-Bourgogne : la nouvelle bataille d'Alésia

Le magazine "Le Point" a publié, en 1983, une série d'articles consacrés à la recherche archéologique sous le titre générique : "les trésors engloutis". Le troisième volet de cette série, écrit par Agnès Monadé et publié dans le n° 569 du 15 août 1983, rend compte de la controverse provoquée par André Berthier à propos de la localisation du site de la bataille d'Alésia. Il constitue en même temps une synthèse de la démarche suivie par André Berthier ainsi que des découvertes effectuées sur le site de Syam/Chaux-des-Crotenay.  

Cote de classement: 
J-1983-00122

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à monnaie