oppidum

L'oppidum. Oppidum refuge, agglomération, citadelle. Document de travail d'A. Berthier

Brouillon dactylographié et annoté d’André Berthier intitulé : “I - L’oppidum : oppidum refuge, agglomération, citadelle”.  Dans ce texte de 1968, Berthier fait un point sur ses observations de 1967 et indique plusieurs approfondissements nécessaires.

Cote de classement: 
L-1968-04240

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Quatre lettres d'avr.-juin 1974 de R. Potier à A. Berthier : informations, contacts divers, structures gauloises

Au cours du second trimestre 1974, René Potier continue à informer régulièrement Berthier. Le 8 avril, Potier informe Berthier de la sortie d'une critique de son ouvrage dans la revue belge Romana ; il poursuit sa réflexion sur la distinction entre urbs et oppidum, revenant également sur l'itinéraire de César et de Vercingétorix.  Le 20 avril, Potier évoque un fascicule de Noché, des contacts éventuels avec Heurgon et Eychart et un propos étonnant d'Edeine (qui restitue les objets trouvés par Lejeune).

Cote de classement: 
C-1974-04033

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de mars 1974 de R. Potier à A. Berthier : Urbs-oppidum, Heurgon, CSRA, Lejeune, Merdogne, camp nord...

Dans ces trois lettres de mars 1974 (correspondance très suivie), René Potier fait le point pour Berthier sur diverses affaires en cours ou questions en débat. Dans la lettre du 2 mars, Potier aborde notamment la question de la différence à faire entre urbs et oppidum ; il revient aussi sur la lettre de Heurgon rendant compte de la malheureuse séance du CSRA avec refus d'autorisation de fouille pour 74 ; il évoque enfin la question de la preuve importante que constituent les pieux (lilias).

Cote de classement: 
C-1974-04032

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en janv.-fév. 1974 entre J.P. Morel et R. Potier : après la sortie de l'ouvrage Vercingétorix

Dans une lettre du 31 janvier 1974, Jean-Paul Morel, Directeur des antiquités historiques à Besançon, félicite René Potier pour son livre (Le génie militaire de Vercingétorix), ayant lu celui-ci avec un “extrême intérêt”,  mais prend toutefois ses distances par rapport à la thèse Berthier (les fouilles n'ont nullement apporté les preuves). Potier lui répond le 11 février 1974 avec une remarquable maîtrise de son argumentation.

Cote de classement: 
C-1974-04024

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Il y a 50 ans... les lignes commencent à bouger

L’année 1966 avait vu André Berthier devoir faire face à l’opposition agressive du Directeur de la Circonscription archéologique de Besançon, Lucien Lerat. En 1967, les relations avec les autorités archéologiques vont rester très difficiles, avec un nouveau refus d’autorisation de fouille. L’article de Jean-Marie Dunoyer dans Le Monde va susciter de véhémentes réactions de la part de personnalités en place mais permettra aussi à Berthier d’entrer en contact avec un professeur de Lettres classiques de Caen, René Potier, avec qui il va étroitement collaborer pendant 7 à 8 ans.

Cote de classement: 
J-2017-03911

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Note varia manuscr. d'André Berthier : P.-M. Duval (Une enquête sur les enceintes gauloises - 1958)

Dans ces notes manuscrites, André Berthier extrait un certain nombre d'éléments utiles d'un article de P.M. Duval consacré aux enceintes et constructions gauloises (en référence à Grenier) : “Une enquête sur les enceintes gauloises” (Gallia, 1958). Sont énumérés divers oppidums de France avec leur taille. Est aussi précisé l'aspect des villes et constructions gauloises, avec mention sur la question de l'usage de la pierre. Une dernière page ajoutée indique des projets de sondages sur le site de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
L-XXXX-03889

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia Chaux-des-Crotenay: Pourquoi? - Photographies de l'ouvrage

L'ouvrage de Jacques Berger paru en 2004 (et réédité par ArchéoJuraSites en 2013) contient plus d'une centaine de photographies illustrant les spécificités ou caractéristiques du site de Chaux-des-Crotenay (Syam, Crans, Les Planches...) en lien avec l'hypothèse d'André Berthier de la localisation sur ce site de la bataille d'Alésia. Il paraît utile de mettre en ligne l'ensemble de ce corpus photographique datant du début des années 2000, en profitant des technologies numériques qui en facilitent la restitution selon les critères de qualité attendus aujourd'hui.

Cote de classement: 
L-2013-02410

Lettre du 7 mai 1992 d'A. Wartelle à M. Corneloup : précisions sur les Mandubiens

Le 7 mai 1992, André Wartelle répond à une lettre du 24 avril de Marcel Corneloup (Maire de Saint-Léger-sous-Beuvray qui avait accueilli la conférence de Wartelle-Berthier sur Alésia-Chaux en début d'année). Wartelle précise que, selon César, les Mandubiens étaient les habitants d'Alésia mais que César ne les a jamais identifiés à des Eduens. Il confirme aussi qu'après le siège César “part chez les Eduens” (donc Alésia ne peut pas être un oppidum des Eduens).

Cote de classement: 
C-1992-02133

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia et les gaulois

Dossier Archéologia  “Après un siècle de controverses, Alésia gagne sa bataille”. En introduction au dossier, Paul-Marie Duval (professeur au Collège de France) affirme  que la tradition populaire avait identifié les fouilles ordonnées par Napoléon III. Pour lui, l'opposition au régime bonapartiste et certains patriotismes locaux expliquent le développement de la controverse sur la localisation d'Alésia dans les années 1860.

Cote de classement: 
J-1968-01706

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La stratégie d'Alésia - Route de Poligny à Tavaux

D'entrée, l'auteur (nc) de cette note affirme que l'analyse des tactiques de combat, dans les "Commentaires" de César, dément que Vercingétorix ait envisagé attendre César sur le bord du Bassin Parisien pour l'attaquer. Il développe alors un argumentaire justifiant le choix de César de se replier vers Rome par la Séquanie, et celui de Vercingétorix d'organiser un piège dans lequel César doit tomber. Le chapitre 64 du VIIème livre des "Commentaires" témoigne de la préparation des Gaulois.

Cote de classement: 
L-XXXX-01049

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à oppidum