Allobroges

Peuple gaulois situé entre Isère, Rhône et Alpes

Note de lecture de J. Le Gall sur le livre de R. Potier (Le génie militaire de Vercingétorix)

Difficile d'attendre de Joël Le Gall un avis favorable à la thèse Berthier telle qu'exposée par René Potier dans son livre paru en 1973 (Le génie militaire de Vercingétorix). La note de lecture pour la Revue des Etudes Latines dévoilent les biais, approximations et autres dénégations du patron du site alisien. À découvrir a posteriori comme un témoignage du sentiment d'impasse dans lequel pouvait alors se trouver Joël Le Gall, n'hésitant même pas à soutenir la thèse de Carcopino sur les Séquanes de l'Ouest. 

Cote de classement: 
J-1974-03994

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre de nov. 1975 d'A. Berthier au Cdt Méjasson : intentions de Vercingétorix

André Berthier répond (entre le 16 et le 21 novembre) aux courriers des 6 et 15 novembre 1975 du commandant Méjasson qui met en cause les hypothèses de Potier sur les intentions de Vercingétorix. Berthier démontre, références à l'appui, que Vercingétorix a bien eu vent de l'itinéraire de César et a organisé ses plans d'attaque en conséquence. D'utiles précisions pour comprendre les stratégies et tactiques des acteurs.

Cote de classement: 
C-1975-03992

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres d'oct.-nov. 1972 de R. Potier à A. Berthier : livre Potier, double-fossé à Syam et texte de César

Le 25 octobre 1972, R. Potier informe A. Berthier de l'avancement de l'impression de son livre, avec des corrections qu'il faudra faire. Eychart fera la couverture de l'ouvrage en composant une tête de Vercingétorix. Il revient sur l'expertise du pieu qui n'est pas en if mais en sapin ou génévrier (cousins de l'if). Il indique avoir pensé à un plan de travail pour les fouilles à venir dans la zone des cônes mais sur d'autres sites. Il mentionne les observations de J.Y.

Cote de classement: 
C-1972-03970

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

In sequanos

Etude réalisée par Y.-Y. Guillaumin avant 1987 et concernant la retraite de César et les itinéraires des armées romaine et gauloise, avec focalisation sur le vocable “in sequanos”. Après une première partie philologique, l'auteur examine concrètement les itinéraires possibles des armées et les possibles points de passage des rivières. Ce document semble être un rouillon, largement annoté, qui a pu servir ultérieurement pour la thèse de Guillaumin en 1987. Cette étude comporte d'une part un texte dactylographié, d'autre part une série de cartes explicatives.

Cote de classement: 
L-XXXX-03864

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

209 - Lettre à un avocat d'Eure-et-Loir qui avait pensé défendre la cause d'Alise-Sainte-Reine

Bulletin 209 de septembre 1988 de Guy Villette reprenant une lettre adressée le 1er septembre “à un avocat d'Eure-et-Loir qui avait pensé défendre, dans un quotidien local (l'Echo Républicain), la cause d'Alise-Sainte-Reine”. L'abbé, avec son style inimitable, indique à l'avocat que "c'eût été une cause désespérée”. Il revient sur des arguments contre Alise-Sainte-Reine et pour Chaux-des-Crotenay ainsi que sur l'historique de polémique sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1988-03798

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Correspondances entre Guy Villette et Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu

A partir de la fin de 1982, l'abbé Guy Villette entretient une correspondance suivie avec le célèbre numismate Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu. Il prouve méthodiquement et progressivement à ce dernier que les monnaies trouvées à Grésigny (près d’Alise Sainte-Reine) ne peuvent pas être mises en relation directe avec le siège d'Alésia et qu'elles doivent plutôt correspondre à un dépôt mémoriel ou rituel,  post-siège, dans une “nouvelle Alésia”.

Cote de classement: 
J-2015-03506

Les enseignements de Strabon et de Pline concernant l’économie gauloise

Dans ce résumé de communication (*), l'historien Jacques Ramin évoque les apports de Strabon et de Pline à la connaissance de l'économie de la Gaule dont la richesse, au 1er siècle de notre ère était importante. Pour Ramin, la romanisation de la Gaule a été surtout le fait des gaulois eux-mêmes.

(*) Colloque : “Pour une géographie commerciale de la Gaule

Cote de classement: 
L-XXXX-03410

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les batailles d’Alésia : rappels historiques

Présentation simplifiée de deux historiques : celui de la bataille d'Alésia en 52 av. J.C. selon le Bellum Gallicum de Jules César et celui de la seconde bataille d'Alésia concernant la localisation de la ville et du siège. Le texte rappelle la démarche d'André Berthier identifiant en 1963 le site de Chaux-des-Crotenay comme la probable Alésia.

Cote de classement: 
L-2014-03291

Monnaies antiques figurant au Musée d’Alise Sainte-Reine

En mai 1997, Raymonde Guth adresse à André Berthier une note faisant suite à sa visite au Musée d'Alise Ste-Reine et détaillant les monnaies gauloises et romaines qui y sont présentées dans deux vitrines  (la vitrine personnelle de Napoléon III et une large vitrine moderne). Commentaire personnel de R. Guth sur cette visite. 

Cote de classement: 
L-1997-03232

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

A Izernore, les fouilles continuent

Dans ce numéro 120 (oct.-déc. 1968) du Jura Français, le Général Henry Martin (Président du Jura Français) rappelle la thèse d'Alexandre Bérard qui situait Alésia à Izernore dans l'Ain. Bérard savait qu'une ville gallo-romaine s'était développée à cet emplacement après la défaite gauloise d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1968-03203

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Allobroges