arx

Alesia Chaux-des-Crotenay: Pourquoi? - Photographies de l'ouvrage

L'ouvrage de Jacques Berger paru en 2004 (et réédité par ArchéoJuraSites en 2013) contient plus d'une centaine de photographies illustrant les spécificités ou caractéristiques du site de Chaux-des-Crotenay (Syam, Crans, Les Planches...) en lien avec l'hypothèse d'André Berthier de la localisation sur ce site de la bataille d'Alésia. Il paraît utile de mettre en ligne l'ensemble de ce corpus photographique datant du début des années 2000, en profitant des technologies numériques qui en facilitent la restitution selon les critères de qualité attendus aujourd'hui.

Cote de classement: 
L-2013-02410

Le site d'Alésia

Article de vulgarisation de Gérard Chauvet dans Le Rotarien de janvier 1985 expliquant la thèse d'André Berthier. L'auteur rappelle les éléments de la controverse ouverte dasn les années 1850 et qui a pris un tour nouveau avec la découverte en 1962 du site de Chaux-des-Crotenay à partir d'une démarche méthodique d'André Berthier. Gérard Chauvet rappelle également les évènements de l'année - 52 et la fuite précipitée de César vers la Province.

Cote de classement: 
J-1985-01766

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site

Article du N°1 du Gaulois (1970) repris dans le numéro récapitulatif N°15 de 1979. Le Dr Jean Mazuez, rédacteur de la revue, fait état des discussions engendrées par la publication dans la presse régionale d'arguments de M. Jeandot défendant le thèse Alésia-Salins et réfutant la thèse Berthier. Le Gaulois reprend un texte d'André Berthier contestant les arguments de M.Jeandot. Un plan du site avec les périmètres (circonvallation, contrevallation) est présenté.

Cote de classement: 
J-1970-01743

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des coupes-profils pour mieux comprendre le terrain à Syam - Chaux-des-Crotenay

André Berthier localise Alésia à Chaux-des-Crotenay, où la ville mandubienne (urbs) est identifiée sur la partie sommitale d'un éperon barré. Le texte de César explicite un certain nombre de caractéristiques (ou exigences) géo-topographiques que l'on retrouve bien sur le terrain du territoire de Syam - Chaux-des-Crotenay. Pour autant, la compréhension des mouvements de terrain comme des évènements militaires n'est pas aisée à la lecture des seules cartes au 25/000ème.

Cote de classement: 
J-2012-01685

L'Alésia mandubiorum (cartographie)

L'Alésia mandubiorum (urbs, ville) au sommet de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay. Cinq représentations de la ville, de sa position sur l'éperon barré et de son enceinte en appareil cyclopéen: une vue zénithale et quatre vues en perspective selon les quatre points cardinaux.

Cote de classement: 
G-2012-01673

Le verrouillage Sud de la plaine de Syam, vue d'ensemble (cartographie)

Organisation du dispositif de défense romain verrouillant l'extrémité Sud de la plaine de Syam au pied de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay. Vue satellitaire annotée d'après Les Annales d'ALESIA (1984).

Cote de classement: 
G-2012-01636

Alesia-Syam. IV - L'emplacement des quartiers habités dans le site d'Alésia

Dans ce 4ème article paru en juillet-août 1970 dans Les Dépêches, René Potier aborde la question de la nature de la “ville” d'Alésia en s'opposant aux défenseurs de Salins qui distinguent une “urbs” basse et d'un oppidum refuge fortifié en hauteur . Potier évoque tout d'abord la position “élevée” de la ville... qu'il est impossible de prendre autrement que par un siège.

Cote de classement: 
J-1970-01587

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Recherche Gaulois désespérément

Fabienne Creuzenet montre dans cet article du numéro thématique 77 du magazine Historia que depuis plus d'un siècle les fouilles sur Alise-Sainte-Reine ont convaincu les archéologues d'une occupation gallo-romaine du Mont-Auxois. Mettre à jour les vestiges typiquement gaulois de l'oppidum est “autrement plus hasardeux”. L'auteur indique notamment que les deux supposés remparts de type murus gallicus à l'entrée de la Croix-Saint-Charles ne sont en fait que des vestiges gallo-romains.

Cote de classement: 
J-2002-01522

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia Quelques Alésias ? La thèse de Syam – Chaux des Crotenay

Article critique de Pierre Jeandot dans les Dépêches du 8 janvier 1970 à l'égard de la thèse d'André Berthier. Le défenseur de la thèse salinoise met en avant un certain nombre de points contestables d'après lui : longueur des lignes de défense, plaine de 3000 pas et ceinture de collines, occupation de la face Est de l'oppidum par les troupes gauloises, débat sur collis et montem...  (l'équipe Berthier répondra à ces critiques de façon argumentée dans divers textes)

Cote de classement: 
J-1970-01273

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La nouvelle bataille d’Alésia ou l'histoire d'une contestation (La Licorne)

Second article de Bernard Edeine dans la revue La Licorne, consacré à la thèse d'André Berthier, à la veille d'une seconde campagne de fouilles avec une équipe Berthier, Potier, Edeine. Ce dernier reprend et développe l'historique de la contestation de la thèse officielle de la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-reine. Il présente ensuite la démarche d'André Berthier qui ré-étudia à partir de 1958 la question de la localisation et aboutit en 1962 à une nouvelle hypothèse de localisation, dont la vérification sur le terrain commença en 1963.

Cote de classement: 
J-1970-01187

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à arx