étude comparative de sites

Commentaires sur un épisode de la bataille finale : l'attaque des “Loca praerupta” par les assiégés

Jacques Berger revient, en 2003, sur l'attaque des "loca praerupta" par les assiégés en précisant que ces "loca praerupta" ne sont pas seulement des hauteurs mais des escarpements qui sont bien identifiables sur le site de Syam/Crans. Il démontre ensuite qu'il est totalement impossible de situer de tels escarpements autour du Mont Auxois ; les défenseurs  du site officiel d'Alise les situeraient sur les pentes de la montagne de Flavigny, ce qui rend la bataille finale totalement incohérente.

Cote de classement: 
J-2003-00178

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alise-Sainte-Reine contre la Chaux-des-Crotenay

Article composite de 1999 relatant les évènements médiatiques de l'année 1998 (Colloque à Paris en février, Conférence de Michel Reddé à Lons-le-Saunier en juillet, arrêté ministériel de novembre retirant Alise de la liste des sites archéologiques d'intérêt national, contacts avec la revue Historia en décembre).

Cote de classement: 
J-1999-00153

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Colloque du 6 février 1998 sur la localisation du siège d'Alésia

André Wartelle et Charles Thévenin rendent compte du Colloque qui s'est tenu le 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris sur la localisation d'Alésia (Alise-Sainte-Reine ou Chaux-des-Crotenay?). Michel Reddé a présenté les fouilles réalisées de 1991 à 1997 à Alise-Sainte-Reine. André Wartelle a défendu de son coté la thèse d'André Berthier en faveur de Chaux-des-Crotenay alors que Danielle Porte présentait une communication sur “Alesia, foyer et métropole religieuse de toute la Celtique". 

Cote de classement: 
J-1998-00145

Alegia? : chavons pas où ch’est Alegia

Le major Bernard Gay reprend, dans le Bulletin de 1997,  les données de César relatives au siège d'Alésia, plus précisément les données quantitatives des travaux césariens en les convertissant en nombre d'hommes et de jours nécessaires pour les réaliser. En les appliquant au site d'Alise (nécessité de fortifier un périmètre continu de 36 km), il démontre l'impossibilité de réaliser les travaux sur un tel périmètre.

Cote de classement: 
J-1997-00144

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les ennuis d'Alise

Danielle Porte dresse, dans cet article de 1997,  un tableau comparatif entre d'une part les données du texte de César (une trentaine de caractérisations précises) et  d'autre part leur application sur les deux sites d'Alise-Sainte-Reine et de Syam/La Chaux. La synopse ainsi réalisée met en évidence les points litigieux relatifs à l'Alésia officielle.

Cote de classement: 
J-1997-00143

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à étude comparative de sites