Lons-le-Saunier

Ville du département Jura. Ancienne Ledo Salinarius.

Lettre du 18 juin 1977 de P. Syre à A. Berthier : refus du Musée de Lons de donner accès à des documents

Le 18 juin 1977, Paul Syre rend compte à André Berthier du refus du conservateur du Musée de Lons-le-Saunier (Bourgeois-Lechartier) de lui donner accès à des notes d'A. Piroutet au sujet des tumuli des Moidons. Le conservateur semble avoir exprimé à cette occasion de la défiance à l'égard des recherches d'André Berthier, demandant à voir les autorisations de sondages accordées à celui-ci.

Cote de classement: 
C-1977-04095

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en fév. 1974 entre J. Gravier et R. Potier : après la sortie de l'ouvrage Vercingétorix

Après la réception de l'ouvrage “Le génie militaire de Vercingétorix”, le sénateur du Jura Jean Gravier remercie René Potier le 8 février 1974 lui souhaitant que ses recherches se poursuivent. Il recommande une présentation officielle du livre dans une librairie de Lons-le-Saunier. Il indique toutefois qu'il lui sera difficile d'intervenir auprès du ministre Druon et renvoie sur les Présidents Faure et Duhamel.

Cote de classement: 
C-1974-04009

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre de nov. 1975 d'A. Berthier à R. Méjasson : intentions de Vercingétorix

André Berthier répond (entre le 16 et le 21 novembre) aux courriers des 6 et 15 novembre 1975 du commandant Méjasson qui met en cause les hypothèses de Potier sur les intentions de Vercingétorix. Berthier démontre, références à l'appui, que Vercingétorix a bien eu vent de l'itinéraire de César et a organisé ses plans d'attaque en conséquence. D'utiles précisions pour comprendre les stratégies et tactiques des acteurs.

Cote de classement: 
C-1975-03992

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 30 oct. 1991 de F. Théobald à A. Berthier : commentaires après la lecture du livre Alésia

François Théobald (fils du géologue Nicolas Théobald ayant eu à se prononcer en 1970 sur les travaux de Berthier) écrit le 30 octobre 1991 à Berthier pour le féliciter pour son ouvrage Alésia. Il évoque ses doutes à l'égard de la solution alisienne et sa lente conversion en faveur de l'hypothèse Chaux-des-Crotenay, le livre l'ayant définitivement convaincu. Il évoque auprès de Berthier plusieurs sujets d'intérêt sur l'occupation romaine de la Gaule.

Cote de classement: 
C-1991-03986

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Itinéraire de retraite de César en pays lingon

René Potier s'attache à examiner l'itinéraire de retraite de César en pays lingon en confrontant la thèse alisienne et la thèse de Berthier. Deux cartes sont présentées. Ces “bouts d'essai” seront repris par Potier dans son ouvrage de 1973.

Cote de classement: 
L-XXXX-03871

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

In sequanos

Etude réalisée par J.-Y. Guillaumin avant 1987 et concernant la retraite de César et les itinéraires des armées romaine et gauloise, avec focalisation sur le vocable “in sequanos”. Après une première partie philologique, l'auteur examine concrètement les itinéraires possibles des armées et les possibles points de passage des rivières. Ce document semble être un brouillon, largement annoté, qui a pu servir ultérieurement pour la thèse de Guillaumin en 1987. Cette étude comporte d'une part un texte dactylographié, d'autre part une série de cartes explicatives.

Cote de classement: 
L-XXXX-03864

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Louis-Abel Girardot (1848-1937). “Un grand savant modeste”

En 1888, Louis-Abel Girardot publiait le résultat de ses fouilles du plateau du Châtelet à Châtelneuf (Jura) et sur celles des tumuli à incinération de Ménétrux-en-Joux. Il y révélait la présence d’une occupation humaine dès la préhistoire avec des traces d’antiquités celtiques ou gallo-romaines.
Cote de classement: 
O-2014-03231

Le monde universitaire dénonce « une décision incompréhensible”

Armand Spicher revient dans le Progrès du 25 novembre 2004 sur l'éviction de Marie-Jeanne Lambert du Musée d'archéologie de Lons-le-Saunier en faisant état d'un courrier de 10 enseignants et chercheurs de l'Université de Bourgogne - Franche-Comté au maire Jacques Pélissard de Lons-le-Saunier. Dans un petit pavé complémentaire, Spicher évoque le “maudit musée d'archéologie”.

Cote de classement: 
J-2004-03193

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

200 000 fois 2000 ans : l’exposition de l’été au Musée Archéologique de Lons

Le Progrès du 23 juillet 2001 rend compte de l'exposition organisée au Musée Archéologique de Lons-le-Saunier (“200 000 fois 2000 ans”). Selon Marie-Jeanne Lambert, conservateur du Musée (ouvert en 1812), celui-ci conserve de très nombreuses pièces couvrant 400 millions d'années de préhistoire et d'histoire du Jura. L'exposition est un bilan de l'étendue et de la diversité des collections.

Cote de classement: 
J-2001-03142

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Jean-Luc Mordefroid succède à Marie-Jeanne Lambert. Pour un pôle archéologique

Articles du Progrès du 4 novembre 2004 (René Tribut et Nicole Guignard). Après la révocation de Marie-Jeanne Lambert de son poste de Directeur du Musée d'Archéologie de Lons-le-Saunier à la mi-octobre 2004, c'est l'archéologue Jean-Luc Mordefroid qui est nommé à ce poste, étant par ailleurs responsable du service d'archéologie de la ville.

Cote de classement: 
J-2004-03141

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Lons-le-Saunier