Planches-en-Montagne (les)

Commune du département du Jura et de la Communauté de communes “Champagnole Porte du Haut Jura”.

Lettre du 7 juil. 1967 de F. Bulabois à A. Berthier : contact avec le géologue Jean Guillaume

Fernand Bulabois, ingénieur TPE à la retraite à Champagnole, répond le 7 juillet 1967 à un courrier d'André Berthier du 21 avril. Il évoque  les contacts pris avec un géologue, Jean Guillaume, qui devait venir à Chaux-des-Crotenay en mai, voyage reporté en juillet. Bulabois indique aussi à Berthier avoir fait des reconnaissances de terrain aux Planches (à Montliboz) avec étude d'un tertre en cailloux, de 9,3 m sur 7 m. 

Cote de classement: 
C-1967-04248

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes varia manuscr. d’A. Berthier de 1965 : lectures, références utiles, auteurs divers, plans et coupes...

Regroupements de diverses notes manuscrites d'André Berthier rédigées (griffonnées) en 1965. Renvoi à plusieurs références bibliographiques. Etymologies et données géographiques locales (châtelets...). Plan schématique du monument tridigité. Coupes des sondages (terrasses à l'est de la Grange d'Aufferin). 

Cote de classement: 
L-1965-04227

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un pont revenu d'outre-tombe

Quatrième article de la série consacrée par Le Progrès aux vestiges anthropiques de Chaux-des-Crotenay et des communes voisines. Patrick Bonjour présente ici le pont d'enfer (ou du moins la culée qui subsiste) ayant permis dans un passé lointain de franchir la Saine à un endroit où les gorges sont très profondes. Ce pont pourrait avoir été érigé dès la période gauloise : culée verticale en pierre et platelage en bois (arbres enchevêtrés). 

Cote de classement: 
J-2017-04211

Echange de 3 lettres en janv.-mars 1977 entre A. Caire et A. Berthier : prise de contact, découverte du site

André Caire, professeur de géologie structurale à l'université de Paris VI Jussieu, par ailleurs d'origine salinoise et ayant découvert le livre de Potier, sollicite André Berthier le 28 janvier 1977 pour lui demander ses publications et lui faire préciser l'emplacement du “rempart” de la ville d'Alésia-Chaux. Berthier lui répond le 3 février suivant , lui fournissant les informations et documents demandés et invite Caire à venir à Chaux pendant l'été.

Cote de classement: 
C-1977-04097

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 11 mars 1976 de P. Doudier à A. Brenet : Saine, Foncine, Séquanes...

Le père Pierre Doudier, historien et romancier comtois, auteur d'ouvrages historiques sur la région de Foncine, répond le 11 mars 1976 à un courrier d'Antoinette Brenet du 23 février. En réponse aux questions d'Antoinette Brenet, le père Doudier revient sur l'étymologie de la Saine, rivière qui aurait pu donner son nom aux Séquances  : il cite l'ouvrage de Joseph-Romain Joly de 1779 qui évoque déjà cette hypothèse.

Cote de classement: 
C-1976-04081

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 29 avril 1974 de R. Lejeune à A. Berthier : reconnaissances de terrain

Longue lettre manuscrite du 29 avril 1974 de Raymond Lejeune à André Berthier rendant compte des reconnaissances de terrain faites en compagnie de Jean-Yves Guillaumin dans la zone des Combes, entre les Abattois et la Saine (ruines du pont d'Enfer). Lejeune évoque les nombreux murs et tertres considérant qu'on pourrait être en présence des vestiges d'un village gaulois (il donne les indications géographiques correspondantes).

Cote de classement: 
C-1974-04053

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux lettres de janv. 1974 de R. Potier au Cdt Méjasson : nouvelles du terrain, informations diverses

Depuis la sortie de son livre en mai 1973, René Potier a entrepris un travail concerté avec le Commandant Méjasson sur l'itinéraire des armées romaine et gauloise. Le 1er janvier 1974, Potier répond à des lettres des 26 et 27 décembre du Commandant. Pour Potier, l'armée de secours n'a pu attaquer qu'au nord et à l'est (ce qui amènera Berthier à modifier le tracé de la circonvallation en plaine de Syam).

Cote de classement: 
C-1974-04023

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 1er mai 1974 de R. Lejeune à A. Berthier : mobilier archéologique trouvé

Le 1er mai 1974, Raymond Lejeune adresse à André Berthier un colis contenant divers objets, mobilier archéologique, trouvé lors de ses reconnaissances de terrain des derniers mois. Un premier lot de 7 pièces avait été envoyé antérieurement à Bernard Edeine. Les 3 artefacts numérotés 8, 9 et 10 ont été trouvés aux Planches et à Entre-deux-Monts. Les 16 pièces suivantes (dont de la poterie) ont été trouvées par M. Etievant près de la source et le long du ruisseau des Combes à Chaux-des-Crotenay. Des reconnaissances de terrain faites par R. Lejeune et J.Y.

Cote de classement: 
C-1974-04013

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 4 lettres en mai-juin 1973 entre A. Brenet et A. Berthier : suivi de diverses affaires et campagne 73

Suite de lettres, formant journal, envoyées en mai et juin à A. Berthier par A. Brenet. Le 29 mai, Brenet évoque un camp scout qui sera installé aux Planches pendant l'été (22-29 juillet),  une autre contribution estivale avec les colons de Chaumes-en-Brie et enfin la critique que fera l'abbé Wartelle du livre de Potier.

Cote de classement: 
C-1973-03980

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 3 mai 1973 de R. Lejeune à A. Berthier : reconnaissances au Cuiard et à la Perrena, tertres et camp

Le 3 mai 1973, Raymond Lejeune fait part à André Berthier (ou à René Potier?) de sa reconnaissance de terrain avec Jean-Yves Guillaumin d'une part du côté du Cuiard où de nombreux tertres (tumulus selon Lejeune) sont visibles, d'autre part au sud de la Perrena où de nombreux tas de pierres sont observables. Dans cette zone, Lejeune et Guillaumin considèrent avoir découvert un possible camp romain, avec présence de redoutes. Observation aussi d'un tertre de 50 m de long et 3 m de haut. 

Cote de classement: 
C-1973-03976

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Planches-en-Montagne (les)