Tavaux

Ville commerciale et industrielle du Jura. Vestiges gaulois et gallo-romains. 

Deux lettres de juin et sept. 1973 de P. Bouchet à A. Berthier : Lutèce, Vercingétorix, courants telluriques

Paul Bouchet étonnant membre du “Collège druidique”, répondant le 25 juin 1974 à une lettre de Berthier, adresse à celui-ci son texte de 1972 sur la bataille de Lutèce ; il évoque aussi Vercingétorix et la trahison du druide Divitiacos selon la tradition druidique. Le 30 septembre, il détaille ses recherches sur les courants telluriques, notamment autour de Courtenay et mentionne une convergence de ces courants du côté de Dole-Tavaux (carte jointe).

Cote de classement: 
C-1974-04012

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Commentaires sur les voies anciennes du Jura

Arthur Brocard, érudit du Larderet (Jura), présente en 1975 une synthèse de ses connaissances sur les voies anciennes (préhistoriques, celtiques, romaines, médiévales) passant par le Jura.

On joint un extrait de la carte manuscrite dressée par Brocard pour les voies autour de Crotenay (Combe d'Ain). Document détenu par Bruno Guinchard.

Cote de classement: 
L-1975-02778

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Itinéraires Langres-Tavaux-Poligny : notes sur des textes de Desjardins, Thévenot et Clerc

Plusieurs notes sur la question des itinéraires de Langres vers Alésia. La première extrait des informations de la “Table de Peutinger” de E. Desjardins (une version manuscrite et une version dactylographiée). La 2ème (deux versions manuscrite et dactylographiée) pointent des données tirées de “Les voies romaines de la Cité des Eduens” de E. Thévenot (1969) : l'auteur des notes mentionne l'importance de l'étoile de routes de Langres comme aussi celle de Tavaux.

Cote de classement: 
L-XXXX-02678

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux brouillons de cartes sur l'itinéraire de retraite de César

Cartes manuscrites (auteur et date non identifiés) tentant de positionner la  ligne de retraite de César  depuis le pays lingon avec une hypothèse de passage par Tavaux avant de gagner Poligny et Crotenay. Positionnement aussi de l'itinéraire des troupes gauloises. Indications sur les distances.

Cote de classement: 
G-XXXX-02458

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux lettres de J. Guerrin à A. Berthier : fouilles à Tavaux - déviation routière

Un correspondant tavellois, Jean Guerrin, fait part à André Berthier des résultats affligeants des fouilles réalisées par une équipe de 8 archéologues derrière le village de Tavaux (déviation routière planifiée). J. Guerrin s'étonne des dépenses engagées par l'archéologie préventive officielle alors que d'autres investigations seraient plus urgentes et importantes à faire du côté de Syam. 

Courriers non datés mais après 1984 (conférence à Dijon)  et avant construction de la déviation routière de Tavaux.

Cote de classement: 
C-XXXX-02449

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Planches de l'ouvrage “Alésia - Chaux-des-Crotenay. Pourquoi?” de Jacques Berger (2004)

Série des 16 planches de l'ouvrage de Jacques Berger  “Alésia - Chaux-des-Crotenay. Pourquoi?”  (A.L.E.S.I.A. 2004). Y sont schématisés : l'itinéraire de César, l'emplacement du combat préliminaire de cavalerie, le site d'Alésia, l'oppidum et ses portes, les défenses romaines autour de l'oppidum (contrevallation, circonvallation, castella, positions avancées), la voie de circulation rapide, les positions gauloises et romaines avant et pendant  la bataille finale et la contre-attaque de César.

Cote de classement: 
G-2004-01641

La retraite de César de Gergovie à Alésia (Eté 52)

René Potier s'intéresse à l'itinéraire suivi par César après sa défaite de Gergovie pour d'abord aller rejoindre les légions de Labenius du côté de Sens (base logistique d'Agedincum), puis passer chez les Lingons (réoccuper et agrandir la base de Langres et recruter des cavaliers germains) ert enfin de faire retraite vers Genève et la Province. Reprenant les textes de César, de Dion Cassius et de Plutarque, René Potier démontre que l'itinéraire de fuite de César passait forcément par la Séquanie, itinéraire parfaitement jalonné de Langres à Genève.

Cote de classement: 
L-XXXX-01041

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Tavaux