Dir. Antiquités Franche-Comté

Créée en 1989 au sein de la DRAC, encore appelé Service Régional de l'Archéologie (communément désignée  Circonscription archéologique de Franche-Comté).

Lettre circulaire du 4 oct. 1984 des Directeurs des Antiquités : demande de texte pour publication

Le 4 octobre 1984, les Directeurs des Antiquités de Franche-Comté (Jacob et Campy) sollicitent leurs correspondants (dont A. Berthier) pour la fourniture de textes présentant les principaux résultats des campagnes de fouilles 1984 en vue de publication dans le Bulletin de liaison de la Direction régionale.

Cote de classement: 
C-1984-02941

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Quatre lettres de mars 1990 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : rencontre avec C. Mordant et remembrement

Le 12 mars 1990, Jean-Yves Guillaumin rend compte à André Berthier de sa rencontre (par hasard à la Faculté) avec Claude Mordant. Ce dernier s'inquiète du rapport sur les investigations de 1989 et sur les projets pour août 1990. Guillaumin suggère la reprise de travaux sur la zone des lilia (champ Tissot, dont Pianet est désormais propriétaire) ; par contre, poursuivre les investigations sur le bâtiment des Etangs de Crans ne semble pas évident.

Cote de classement: 
C-1990-02849

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Compte rendu du CA de l'A.L.E.S.I.A. du 3 juin 1990

Compte rendu du Conseil d'Administration de l'A.L.E.S.I.A. du 3 juin 1990. Points traités : organisation logistique des travaux de l'été 90, travaux des élèves du Collège Ledoux à Dole (“Alésia dans le Jura”), trésorerie, Amis de la Chaux, rendez-vous avec C. Mordant (poursuite des investigations à Crans, point sur les lilia).

Cote de classement: 
L-1990-02821

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Rencontre du 6 juin 1990 avec C. Mordant, Directeur des Antiquités de Franche-Comté

Jean-Yves Guillaumin fait le compte rendu d'une rencontre avec C. Mordant, Directeur des Antiquités de Franche-Comté, rencontre qui s'est déroulée dans un très bon climat. Même si Mordant ne partage pas les conclusions d'A. Berthier sur la construction des Etangs de Crans (fanum gallo-romain), il estime que le site mérite que son étude soit poursuivie. Le compte rendu mentionne l'avis sévère de Mordant sur les travaux de Vitruve. 

Cote de classement: 
L-1990-02809

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Compte rendu de l'assemblée générale de l'A.L.E.S.I.A. du 20 août 1989 et du CA du 18 août

Le compte rendu de l'AG de l'A.L.E.S.I.A. du 20 août 1989 mentionne dans un premier temps le rapport moral du Président (J.Y. Guillaumin) qui pointe un certain nombre de points positifs et négatifs : le besoin d'un renforcement du potentiel de membres actifs est vivement souhaité. Rapport financier adopté à l'unanimité. 

Cote de classement: 
L-1989-02762

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 16 nov. 1989 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : travaux 1990, lilias des champs Pyanet-Tissot

Le 16 novembre 1989, Jean-Yves Guillaumin fait le point avec André Berthier sur diverses affaires (sortie du dernier numéro de Pro Castris de Vitruve, réunion des Amis de La Chaux...) et évoque les perspectives de travaux pour 1990. Guillaumin recommandant la plus grande prudence en ce qui concerne l'affirmation de la datation des vestiges trouvés aux Etangs de Crans (fanum ou bien habitat...), pense qu'il sera difficile d'obtenir une autorisation pour ce même secteur en 1990. Il y  aurait un intérêt de la part de C.

Cote de classement: 
C-1989-02759

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 10 janv. 1989 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : travaux 1989, Mordant et Née

Le 10 janvier 1989, Jean-Yves Guillaumin informe André Berthier de sa rencontre avec C. Mordant (Directeur des Antiquités régionales) qui lui a confirmé son accord pour que l'équipe puisse terminer son travail aux Etangs de Crans (bâtiment carré) pendant l'été 89. Guillaumin transmet par ailleurs copie à Berthier d'une lettre de G. Née, assez irrévérencieuse à l'égard de Berthier, et que Mordant avait reçue au risque de causer des difficultés à l'association.

Cote de classement: 
C-1989-02757

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 24 oct. 1989 de C. Mordant à A. Berthier : calendrier de fin de campagne 1989 et demandes 1990

Lettre circulaire adressée par le Directeur des Antiquités de Franche-Comté (C. Mordant) à André Berthier le 24 octobre 1989. Est rappelé le calendrier des opérations pour la clôture de la campagne 1989 (remise de résumé puis de rapport, demandes pour 1990). Sont également rappelées les nouvelles règles de l'AFAN (cf. documents comptables). Est joint le document sur “Les procédures d'examen des dossiers d'opérations archéologiques”.

Cote de classement: 
C-1989-02730

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 30 juin 1989 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : autorisation de sondage + fouilleurs

Jean-Yves Guillaumin informe André Berthier, le 30 juin 1989, de l'envoi 2 jours plus tôt, par la secrétaire de la circonscription archéologique, de l'autorisation de sondage signée par C. Mordant. Guillaumin donne des précisions sur le recrutement des fouilleurs (dont 10 élèves amenés par son frère Claude).

NB. A noter l'envoi tardif de l'autorisation pourtant sollicitée dès la fin 1988 avec demande renouvelée début juin. 

Cote de classement: 
C-1989-02691

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 9 nov. 1989 de A. Berthier à C. Mordant : découverte aux Etangs de Crans

Le 9 novembre 1989, André Berthier transmet au Directeur des Antiquités de Franche-Comté (C. Mordant) un résumé de l'opération de sondage autorisée aux Etangs de Crans, accompagné de photographies. Le recueil de centaines de tessons romains, gallo-romains et médiévaux (en moindre quantité) peut-il s'expliquer par la présence d'une villa ou d'une ferme antique? Pour Berthier, non : c'est un monument cultuel qui a fait son apparition. Berthier demande à Mordant de lui permettre de poursuivre les recherches.

Cote de classement: 
C-1989-02689

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Dir. Antiquités Franche-Comté