Bérard A.

Bérard Alexandre (1859 - 1923)

Avocat et homme politique lyonnais, député et sénateur de l'Ain.

 

A Izernore, les fouilles continuent

Dans ce numéro 120 (oct.-déc. 1968) du Jura Français, le Général Henry Martin (Président du Jura Français) rappelle la thèse d'Alexandre Bérard qui situait Alésia à Izernore dans l'Ain. Bérard savait qu'une ville gallo-romaine s'était développée à cet emplacement après la défaite gauloise d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1968-03203

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La journée d’Alaise 1953

Compte rendu dans le N°61 du Jura Français de la réunion annuelle du 23 août 1953 à Alaise, du Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia. Sont évoquées les fouilles réalisées pour la 1ère fois autour d'Alaise qui ont mis à jour des fossés (sous la direction des professeurs J. Bérard et L. Déroche). L'auteur de l'article (“Critognat”) invite à une certaine prudence méthodologique. Un court historique des récentes actions du Comité Colomb est présenté.

Cote de classement: 
J-1954-03169

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia

Ré-édition en 1911 dans le Bulletin de la Société des Naturalistes de l'Ain de la communication d'Alexandre Bérard sur la localisation d'Alésia à Izernore (communication initiale parue en juin 1908 dans la Revue d'Europe et d'Amérique). L'auteur, sénateur de l'Ain en 1911, conteste la localisation officielle d'Alésia à Alise-Sainte-Reine et défend la thèse selon laquelle Alésia se serait élevée sur le plateau occupé actuellement par Izernore. La communication comporte XVII chapitres détaillant les diverses facettes de la problématique “Alésia”. 

Cote de classement: 
O-1911-02414

Les différentes localisations d’Alésia : problèmes et enseignements

Ce texte paru en 1986, reprend une communication faite par Jean-Yves Guillaumin en novembre 1985. L'auteur s'attache à expliquer l'arrière-plan des querelles ou controverses relatives à la localisation d'Alésia. L'article débute par la présentation d'une vingtaine de localisations (avec dates et “inventeurs”), longue liste dont l'auteur indique que seuls 3 sites (Alise-Sainte-Reine, Alaise et Chaux-des-Crotenay) ont fait l'objet d'études et de débats de niveau national, les autres sites relevant d'initiatives érudites locales.

Cote de classement: 
J-1986-01217

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

De l’emplacement d’Alésia

Communication d'Alexandre Bérard à l'Académie des inscriptions et belles lettres, le 30 novembre 1906. Pour l'auteur, député de l'Ain, Alésia se serait élevée sur le plateau occupé actuellement par Izernore. Il reprend l'affirmation selon laquelle les Mandubiens seraient des gens du Doubs et Izernore est dans le bassin de la Saône et du Doubs. Il situe la bataille préliminaire de cavalerie dans le Jura, près d'Orgelet. L'auteur conteste la localisation officielle d'Alésia à Alise-Sainte-Reine.

Compte-rendu donné (fichier attaché).

Cote de classement: 
O-1907-01126

La question d'Alesia et les fouilles d'Alesia

Publication en 1907 de la conférence donnée par  Louis Matruchot relatif aux fouilles à Alise-Sainte-Reine réalisées en 1906. L'auteur revient sur la controverse sur la localisation d'Alésia, en évoquant et contestant notamment les hypothèses d'Alaise et d'Izernore. Sa conférence se termine par une mise en évidence de l'importance d'Alésia dans les temps anciens, sur la base d'une localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. Il n'évoque que très sommairement les trouvailles des fouilles.

Cote de classement: 
O-1907-00839
Souscrire à Bérard A.