Galilée

Alésia : pourquoi l’archéologie ne prouve rien

Danielle Porte réagit le 30 mai 2014, dans Le Figaro, à la tribune des chercheurs (Brunaux, Le Bohec, Voisin) s'élévant contre les accusations dont ils font l'objet dans l'ouvrage “Alésia. La supercherie dévoilée”. Elle revient sur les poncifs énoncés par eux sans jamais répondre aux critiques qui leur sont faites. Elle prend à témoin les expressions gênées du rapport Reddé sur les fouilles d'Alise comme celles du projet culturel du MuséoParc. 

Cote de classement: 
J-2014-03311

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pourquoi Alésia ne peut être que là où elle est

Un des 2 textes en forme de pamphlet publiés de façon anonyme, sur papier vergé, par des membres de l'équipe Berthier ( André Wartelle et/ou Antoinette Brenet) : ces deux pamphlets ont été distribués généreusement à la Sorbonne. Le texte se présente comme une conversation enregistrée entre “l'Alisien” (tout défenseur de la thèse officielle) et “l'Innocent” (les supporters de la thèse Berthier).

Cote de classement: 
O-1981-02918
Souscrire à Galilée