Marguet A.

Marguet André (1899-1970)

Docteur en médecine, historien, archéologue et érudit pontissalien. Spécialisé dans l'étude des chemins antiques, notamment ceux traversant le Jura et permettant de passage depuis la Suisse.  Son principal ouvrage reste “Ariarica et les Vestiges Routiers Antiques encore visibles sur le sol Comtois” publié en 1966. Sa découverte la plus spectaculaire fut, en 1964, l'étonnant passage romain du Col de Villers-sous-Chalamont. A souvent recouru à des néologismes d'influence médicale tels que “Altiséquanes”, “Protoceltes”, “Protoséquanes”, “Myrialithes”, “Coelodromes”...

Structures préhistoriques, gallo-romaines et burgondes dans le Haut-Jura

Dans cet article du Jura Français de 1961, l'abbé Bernard Secret expose les résultats de ses travaux sur les cadastres anciens de Savoie et de Franche-Comté. Il démontre l'existence de couches d'occupation très anciennes (préhistoriques, gallo-romaines et burgondes) dans le Haut-Jura ainsi que l'existence d'itinéraires multiples passant par les différents cols du Jura.

Cote de classement: 
J-1961-04771

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des pistes traversaient l'Arlier protoséquane

Dans le Jura Français N°89 de janvier-mars 1961, le Dr André Marguet poursuit la présentation de ses travaux de recherche archéologique sur les pistes anciennes traversant l'Arlier protoséquane. L'auteur évoque sa découverte des tertres et/ou tumulus de la plaine de l'Arlier du côté de Chaffois qui attestent d'une présence humaine protohistorique bien avant l'occupation romaine et de l'existence d'un axe routier très ancien allant du Danube, du Rhin et de la plaine du Pô et se dirigeant vers la Seine et aussi le Rhône.

Cote de classement: 
J-1961-04770

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Archéologie et tourisme en Franche-Comté

Pierre Jeandot publie à nouveau dans le Jura Français (N° 100, oct.-déc. 1963) un article visant à faire connaitre les vestiges archéologiques préhistoriques de la vaste zone se situant entre Salins, Pontarlier et Foncine-le-Haut (source de la Seine comtoise ou Saine). Il évoque les très nombreux ensembles tumulaires de la région des Moidons, du plateau d'Amancey, de la vallée de l'Angillon et des régions de Pontarlier, de Nozeroy  et des Planches.

Cote de classement: 
J-1963-03199

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour de Salins. Tourisme et archéologie (fin)

Le Jura Français publie dans le numéro 97 de janvier-mars 1963 la causerie de Pierre Jeandot faite à l'occasion de la visite archéologique collective du 2 septembre 1962 (voir article paru dans le N°96) qui visait à reconnaître plusieurs zones tumulaires entre Champagnole et Salins (les Moidons notamment). Jeandot met en évidence l'importance des zones tumulaires celtiques du Jura salinois.

Cote de classement: 
J-1963-03198

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une Proto-Séquanie existait-elle déjà, comme société organisée au premier Âge du Fer?

Dans le Jura Français N°88 d'octobre-décembre 1960, le Dr André Marguet donne ses vues sur l'occupation de la Séquanie des plateaux aux temps protohistoriques. Il évoque les très nombreux “pierriers de défrichement” (ou myrialithes) authentiquement faits par les Celtes mais dont très peu recèlent des mobiliers archéologiques. Ces myrialithes abondent sur le plateau d'Amancey, aux Moidons, du côté de Pontarlier... Marguet évoque aussi les pistes transjuranes d'échange dès les débuts de l'Âge du Bronze (les reliefs jurassiens ne sont pas infranchissables).

Cote de classement: 
J-1960-03181

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Commentaires sur les voies anciennes du Jura

Arthur Brocard, érudit du Larderet (Jura), présente en 1975 une synthèse de ses connaissances sur les voies anciennes (préhistoriques, celtiques, romaines, médiévales) passant par le Jura.

On joint un extrait de la carte manuscrite dressée par Brocard pour les voies autour de Crotenay (Combe d'Ain). Document détenu par Bruno Guinchard.

Cote de classement: 
L-1975-02778

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Ariarica et les vestiges routiers antiques encore visibles sur le sol comtois

Le docteur André Marguet, érudit pontissalien, présente une synthèse des connaissances sur les itinéraires antiques et voies anciennes dans le Jura. Il présente divers vestiges routiers, dont les voies à ornières, de la région de Pontarlier - La Cluse, Jougne, Vuiteboeuf et Ballaigues (Suisse) comme sur le plateau d'Amancey et dans la forêt des Moidons. 

Cote de classement: 
O-1966-01399

L’Age du Fer dans le Haut Jura, les tumulus de la région de Pontarlier

René Bichet et Jacques-Pierre Millotte publient en 1992 les résultats des fouilles réalisées dans la plaine de l'Arlier (près de Pontarlier). Des tumulus (une trentaine) y avaient été repérés et cartographiés dès les années 1950-60. Les fouilles ont permis de mettre à jour des occupations protohistoriques (Halstatt ancien et moyen) d'un site d'altitude, dans une zone traditionnelle de passage.

Cote de classement: 
O-1992-01184
Souscrire à Marguet A.