Malraux A.

Malraux André (1901-1976)

Ecrivain, homme politique, ancien ministre.

Lettre du 28 avril 1984 de C. Griffith à G. Lemoine : possible colloque sur Alésia ; objectifs de l’A.L.E.S.I.A.

Le 28 avril 1984, Charles Griffith écrit au maire de Chartres (G. Lemoine) pour lui relater les débats (et les  difficultés du dialogue) lors du Congrès de Dijon du début du mois. Il revient sur la proposition de Guy Villette et de Lemoine d'organiser un colloque à Chartres sur l'affaire Alésia, lui suggérant d'en repousser la tenue. Il évoque quatre objectifs que se donnent l'A.L.E.S.I.A. et l'équipe autour de Berthier :

Cote de classement: 
C-1984-03000

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 19 janv. 1973 d’A. Berthier : point sur les investigations et les obstacles rencontrés

Dans cette lettre du 19 janvier à un correspondant non identifié, André Berthier évoque en premier lieu les oppositions universitaires, administratives comme aussi celle d'un fermier local à ses investigations. Il donne des précisions sur les découvertes faites à la Grange d'Aufferin -  Camp Nord ou Camp des 2 légats - (outre les murs, une zone d'entonnoirs avec des pieux pouvant être des lilia). Il évoque la nécessité d'utiliser la pierre dans cette partie du Jura pour assurer des dispositifs de défense.

Cote de classement: 
C-1973-02885

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Historique de la Recherche d'Alésia

Jacques Berger, Président de l'A.L.E.S.I.A., tente de dresser un historique de la recherche d'Alésia et des travaux d'André Berthier (Alésia - Chaux-des-Crotenay), chronologie abandonnée au début de 1995. Sont mentionnés les différentes phases de la recherche, les principales investigations, les autorisations et les refus de fouilles ou sondages, les publications et diverses péripéties.

Cote de classement: 
L-1995-02765

Histoire de la troisième guerre d'Alésia

Chronologie, année par année de 1962 à 1976, des recherches engagées par André Berthier en lien avec sa découverte du site d'Alésia à Chaux-des-Crotenay. Mention des autorisations de fouilles ou sondages et des refus administratifs. Mention aussi des interventions de diverses personnalités et institutions. Chronologie arrêtée en 1976.

Cote de classement: 
L-1976-02764

Chaux-des-Crotenay : décès de M. André Berthier

Le Progrès annonce le décès d'André Berthier survenu le 12 décembre 2000 dans sa 94ème année. L'article évoque la carrière de l'archiviste-paléographe, correspondant de l'Institut de France. Il évoque aussi la découverte par Berthier du site de Chaux-des-Crotenay correspondant au portrait robot tiré du texte de César pour Alésia. Berthier fut un animateur essentiel de l'association A.L.E.S.I.A. dont il était Président d'honneur. 

Cote de classement: 
J-2000-02494

Bourgogne ou Franche-Comté? La nouvelle bataille d'Alésia

Philippe Paroy présente dans Minutes du 24 août 1994 l'historique de la controverse de la localisation d'Alésia, revenant notamment sur les querelles du 19ème siècle qui a vu s'opposer Alise-Ste-Reine en Côte d'Or et Alaise dans le Doubs. Un encadré permet de présenter la thèse d'André Berthier qui dès 1962 situe Alésia à Chaux-des-Crotenay dans le Jura et très vite met en évidence divers vestiges archéologiques importants.

Cote de classement: 
J-1994-02483

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'histoire de France commence à Chaux des Cotenay

Version manuscrite (avec dédicace à A. Berthier) de l'article du journaliste Jean-Philippe Allen paru en mai 1986 dans l'Indépendant du Haut-Doubs. Revenant sur la localisation d'Alésia, l'auteur dresse un historique rapide de la polémique, présente la thèse d'André Berthier, la méthode du portrait-robot, les premiers résultats des recherches sur le terrain (mur d'enceinte cyclopéen, voie sacrée, vestiges militaires au sud de la Côte Poire, cônes de la Grange d'Aufferin et les nombreux  objets découverts...). J. Ph.

Cote de classement: 
L-1986-02448

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 29 août 1995 d'A. Jourdain à P. Douste-Blazy : ostracisme à l'égard des travaux d'A. Berthier

Le sénateur du Jura, André Jourdain, écrit le 29 août 1995 au Ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy pour lui faire part de l'ostracisme de la DRAC de Franche-Comté à l'égard des travaux et plus généralement de la thèse d'André Berthier. Il demande au ministre d'intervenir pour que la Direction régionale adopte une attitude plus compréhensive ou neutre. Dans son courrier, le sénateur rappelle brièvement les premières autorisations ministérielles de fouilles et surtout les blocages officiels postérieurs.

Cote de classement: 
C-1995-02217

Conférence : Mais où est donc Alésia

Compte rendu dans un journal de Bourgogne non identifié de la conférence donnée par André Berthier et André Wartelle début mars 1992 à la Maison du Beuvray de Saint-Léger du Beuvray. Le maire Marcel Corneloup est l'auteur du texte (c'est aussi l'animateur du mouvement A Choeur Joie). Les conférenciers ont présenté la thèse Berthier, la démarche du portrait-robot et les découvertes faites sur le terrain à Chaux-des-Crotenay. Pour Marcel Corneloup, André Berthier a fait renaître une ville oubliée comme l'avait été Bibracte.

Cote de classement: 
J-1992-02099

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en avril-mai 1969 entre R. Potier et A. Berthier : refus CSRA, attitude de Joffroy

Le 26 avril 1969, René Potier fait part à André Berthier des informations communiquées par Edeine (la demande d'autorisation de fouilles a purement et simplement été rejetée par le CSRA), informations obtenues auprès de Joffroy, membre du CSRA et Directeur du Musée de Saint-Germain-en-Laye.

Cote de classement: 
C-1969-01948

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Malraux A.