étude historique

Evolution des rapports sociaux de la fin de l'âge du bronze à la conquête romaine en Languedoc oriental

Archéologie et rapports sociaux en Gaule : Protohistoire et Antiquité - Actes de la table ronde CNRS de Besançon, mai 1982. Dans sa communication, Michel Py dégage 3 périodes dans l'évolution des structures sociales indigènes en Languedoc oriental. La 3ème période concerne la phase des oppida du IIème âge du fer (IVe-IIe s.).

Cote de classement: 
J-1984-01966

L'épopée de l'archéologie

Jean-Claude Simoën tente de montrer comment l'archéologie a progressé au cours des deux derniers siècles. Il narre les épopées qu'ont été les travaux sur Pétra, Pompéi, Herculanum, en Egypte, en Mésopotamie, au Machu Picchu et en Gaule. Pour cette dernière épopée, l’auteur revient la question de la localisation des grandes cités gauloises. On s'arrêtera surtout sur l’histoire de la controverse de la localisation d’Alésia.

Cote de classement: 
O-2012-01771

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Petite histoire du château de Chaux-des-Crotenay

L'article du ChauxLien rappelle les grandes lignes de l'histoire du château de Chaux-des-Crotenay qui aurait été construit en pierre au XI ou XIIème siècle, en remplacement d'une construction antérieure en bois. Le château s'élevait en surplomb de l'église paroissiale sur une colline escarpée. L'article évoque les différents proprétaires et seigneurs du château qui s'y sont succédés. Le château fut démantelé en 1691 sur l'ordre de Louis XIV.

Cote de classement: 
J-2010-01723

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notice sur la contrée du Comté de Bourgogne appelée “Pagus Scodingorum”

Jules Finot évoque, dans ce texte de 1872, les 4 “pagus”, ou régions, constitutifs de la Séquanie conquise par les Burgondes. Il consacre l'essentiel du texte au “pagus Scodingorum” qui embrassait l'arrondissement de Lons-le-Saunier, la partie montagneuse de celui de Poligny et quelques lambeaux de celui de Saint-Claude.

Cote de classement: 
O-1872-01543

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Foncine-le-Bas

Faisant suite à un travail d'érudition locale conduit pendant de nombreuses années par Gratien Guyon et continué par Jean-Michel Guyon, cet ouvrage consacré à l'histoire de Foncine-le-Bas et de la vallée de la Saine est une mine d'informations très concrètes, une oeuvre aussi pour consolider la mémoire vive de la région.

Cote de classement: 
O-2012-01505

Les différentes localisations d’Alésia : problèmes et enseignements

Ce texte paru en 1986, reprend une communication faite par Jean-Yves Guillaumin en novembre 1985. L'auteur s'attache à expliquer l'arrière-plan des querelles ou controverses relatives à la localisation d'Alésia. L'article débute par la présentation d'une vingtaine de localisations (avec dates et “inventeurs”), longue liste dont l'auteur indique que seuls 3 sites (Alise-Sainte-Reine, Alaise et Chaux-des-Crotenay) ont fait l'objet d'études et de débats de niveau national, les autres sites relevant d'initiatives érudites locales.

Cote de classement: 
J-1986-01217

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Franche-Comté à l’époque romaine représentée par ses ruines

Dans cet ouvrage publié en 1847, Edouard Clerc fait une présentation particulièrement exhaustive des villes antiques de la Franche-Comté (Séquanie), des urnes, tombeaux et armes découverts, des champs de bataille. Il donne aussi un ensemble d'informations détaillées sur les routes romaines et les voies nautiques de la Séquanie à l'époque romaine. L'ouvrage comprend huit gravures d'antiquités et une carte de grande dimension, contenant villes antiques, villa, lieux où l'on a trouvé des vestiges anciens.

Version numérique disponible sur Google Books.

Cote de classement: 
O-1847-01185

Brigands et mercenaires de la fin de l’indépendance gauloise à travers le Bellum Gallicum

Dans cet article de la revue Annales Latini Montium Arvernorum de 1991, Jean-Yves Guillaumin s'intéresse, à travers le texte de César, aux   gaulois marginaux ne relevant pas de la classe dirigeante (les equites et les druides) : brigands, mercenaires et autres gaulois de la plebs. Ces marginaux ou latrones sont recrutés par les chefs de l'insurrection gauloise.  Les statères frappés par Vercingétorix ont pu être créés pour payer ces latrones intervenant comme mercenaires.

Cote de classement: 
J-1991-01175

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Salins = Alésia (suite)

Défense par Pierre Jeandot en 1961 de la localisation de Salins, en réponse à des questions de lecteurs de la Nouvelle Revue Franc-Comtoise: développements sur les refuges des Celtes, sur Oppidum et Urbs et sur l'Alésia des Mandubiens (la ville est distincte de l'oppidum-refuge). Pour Jeandot, en tout état de cause, la ville d'Alésia des Mandubiens ne peut pas être l'Alisiia gallo-romaine d'Alise du fait même d'une configuration en oppidum-ville sans citadelle. 

Cote de classement: 
J-1961-00794

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Examens de la thèse de M. Jérôme Carcopino : Alésia n'était pas Alise, mais en Franche-Comté

Pierre Jeandot poursuit dans le Jura Français N°107 sa critique de la thèse Jérôme Carcopino localisant Alésia à Alise-Ste-Reine, rappelant quelques faits méconnus de l'auteur des Ruses de César. Long passage sur le sens de “finitimus”. Pour Jeandot, Alésia n'est pas Alise, mais se situe en Franche-Comté.

Cote de classement: 
J-1965-00789

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à étude historique