Mont Auxois

Colline située sur la commune d'Alise-Sainte-Reine en Côte-d'Or. Site officiel mais contesté d'Alésia. Nombreux vestiges gallo-romains, quelques vestiges gaulois.

Le “Colloque Alesia” - Compte rendu

Compte rendu donné par Philippe Mahuzier du Colloque Alésia du 6 février 1998. L'auteur met en avant le fait que pour la première fois a eu lieu une confrontation directe entre les tenants des deux thèses, l'officielle alisienne et la prétendante Chaux-des-Crotenay. L'exposé de Michel Reddé se termine toutefois par un dialogue de sourd (l'archéologue considérant que le Mont Auxois recèle un ensemble archéologique militaire romain qui ne peut être que celui d'Alésia, en dépit de l'absence de preuves tangibles).

Cote de classement: 
L-1998-02584

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les monnaies d'Alise

Projet d'article d'André Berthier écrit en 1984 mais non publié (Guy Villette dissuadera Berthier de le faire en raison de considérations qui lui paraissaient démodées alors que les numismates avaient bien clarifié les choses sur un certain nombre de points). Le projet d'article s'attaque à quatre “a-priori” dans l'argument numismatique présenté par les partisans d'Alise : 

Cote de classement: 
L-1985-02574

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 24 juin. 1996 de M. Wartelle à F. Simon : Chaux-des-Crotenay mieux qu'Alise

Le 24 juillet 1996, Michel Wartelle écrit au chroniqueur du Figaro, François Simon, à propos de l'article “Alésia sonnée par la raclée mémorable” (18 juillet). Il l'invite à prendre connaissance de la thèse d'André Berthier et à visiter le site de Chaux-des-Crotenay pour y découvrir les nombreux vestiges découverts. Il pointe le fait que le Directeur des fouilles d'Alise (Michel Reddé) lui-même a indiqué qu'il y  a “distorsion entre le texte (de César) et le terrain!...”.

Cote de classement: 
C-1996-02572

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

163 - Alise-Sainte-Reine, fausse Alésia de César. Deux méthodes pour une recherche.

Dans son bulletin ronéotypé  163 du 16 janvier 1984,  l'abbé Guy Villette démontre comment une pseudo-tradition, corroborée par une méthode pseudo-scientifique, a fait d'Alise le plus fallacieux de notre histoire. L'affaire commence avec le moine Héric vers 860 pour prendre une nouvelle tournure 1000 ans plus tard avec Napoléon III. Villette rappelle les trouvailles d'Alise-Sainte-Reine (dont les monceaux d'armes, ossements et monnaies de Grésigny) qui permettent à Napoléon III de tracer des lignes de contrevallation et de circonvallation et divers camps.

Cote de classement: 
J-1984-02570

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 6 juin 1986 de G. Villette à M. Mangin : arguments contre la localisation d'Alésia à Alise

Copie à A. Berthier d'une lettre que Guy Villette adresse le 6 juin 1986 à Michel Mangin, professeur à l'Université de Besançon. Avec son style inimitable, Villette développe d'abord des éléments de toponymie relatifs aux Laumes et à la Brenne et démontre que toute la plaine face au Mont Auxois est marécageuse et a nécessité la réalisation de nombreux fossés de drainage. Quant aux vestiges ou mobiliers découverts dans les fossés de Grésigny ils ne seraient pas ceux d'une "congeries" (butin pris à l'ennemi...

Cote de classement: 
C-1986-02563

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : la guerre continue

Bernard Guillot (à son tour) rappelle dans le Progrès du 9 novembre 2003 l'historique de la controverse sur la localisation d'Alésia. Le site officiel contesté dès l'origine (années 1860) s'est vu opposer le site d'Alaise dans le Doubs jusque dans les années 1950. En 1962, André Berthier relance le débat en inventant (et confirmant sur le terrain) le site d'Alésia - Chaux-des-Crotenay à l'aide d'un portrait-robot établi à partir des données du texte de César.

Cote de classement: 
J-2003-02546

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 30 janvier 1967 de J. Le Gall à H. Beuve-Méry : protestation contre l'article de J.M. Dunoyer

Copie de la lettre de protestation que Joël Le Gall adresse au Directeur du Monde Hubert Beuve-Méry , le 30 janvier 1967, suite à la publication de l'article de Jean-Marie Dunoyer “Contre les thèses généralement admises”. Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université de Dijon et “Directeur des fouilles d'Alésia”, Le Gall considère que la question de la localisation d'Alésia a définitivement été tranchée en faveur d'Alise après les fouilles de 1861-65.

Cote de classement: 
C-1967-02526

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où le site de Salins continue à s'opposer au site d'Alise + Episode des pentes declivia devexa

Pierre Jeandot, inventeur de la localisation d'Alésia à Salins-les-Bains, publie pendant plusieurs mois de 1965-1966 des chroniques dans l'hebdomadaire France-Jura en relation avec l'affaire Alésia. Trois numéros sont consacrés en novembre 1965 à la question de l'attaque des camps romains et plus particulièrement de l'attaque des abrupts (loca praerupta) puis à la question de l'épisode final des pentes “declivia devexa”.

Cote de classement: 
J-1965-02517

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Exposé de M. Jeandot sur le problème d'Alésia aux amis du Vieux Besançon

Texte de la communication présentée en octobre 1990 par M. Marcel Jeandot devant les Amis du Vieux Besançon. La première partie du texte, après un résumé synthétique du texte de César, tente d'expliquer pourquoi les Salinois contestent le dogme officiel (Alise-Sainte-Reine) en rappelant quelques éléments clés de la controverse sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
L-1990-02510

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : les textes désignent Salins...

Le Progrès du 8 janvier 1998 publie un long texte émanant de Marcel Jeandot, Président de l'Association Scientifique et Historique du Pays de Salins, rendant compte d'un exposé de Henri Eschbach sur la thèse Salins-Alésia. Ce dernier s'en prend à André Berthier dont la méthode du portrait-robot “fait moderne, réaliste” et sur l'usage fait de la traduction erronée de Constans. Eschbach se prend alors à donner une leçon de méthode  pour démontrer que Salins est bien l'Alésia de César.

Cote de classement: 
J-1998-02505

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Mont Auxois