Eychart P.

Eychart Paul (1915-2005)

Peintre, historien, archéologue, découvreur et promoteur de l'hypothèse localisant Gergovie aux Côtes de Clermont et non à Merdogne (site officiel). Apporta son soutien à André Berthier et le conseilla à l'occasion.

Alésia. Sur l’hypothèse d’une localisation d’Alésia en Franche-Comté, au site dit de Syam-Cornu

Suite à la publication de plusieurs articles en 1976 et 1977 évoquant la découverte d'André Berthier situant Alésia à Chaux-des-Crotenay, de nombreuses questions ont été posées par des lecteurs de la revue, réponses auxquelles l'Abbé André Wartelle tente d'apporter des réponses. Reprenant le texte de César, la méthode du portrait-robot montre clairement qu'Alésia ne peut pas être situé à Alise-Sainte-Reine, alors que la ressemblance est totale avec le site de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-1977-01064

Un nouveau site pour Alésia ?

Premier article de René Potier consacré à Alésia - Chaux-des-Crotenay. Venant de découvrir le travail d'André Berthier, grâce à l'article de Jean-Marie Dunoyer dans Le Monde (25 janvier 1967), l'auteur confirme, à travers ses propres recherches, la plausibilité de l’hypothèse d’André Berthier localisant Alésia à Syam – Chaux-des-Crotenay. L'article, étude philologique détaillée, précise les interprétations à donner aux Commentaires de César.

Cote de classement: 
J-1968-01058

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'Alésia de César rendue au Jura Français (in “Le Jura Français”)

Présentation (en 1976) par l'abbé André Wartelle de l'hypothèse avancée par André Berthier situant Alésia dans la région de Syam (Jura). L'auteur rappelle les éléments clés de la Guerre des Gaules notamment l'itinéraire de retraite de l'armée de César vers la Province. Il évoque les controverses du 19ème siècle et explique la mise au point par André Berthier du portrait-robot. Il mentionne enfin les résultats des recherches sur le terrain.

Cet article de juillet-septembre 1976 sera reproduit en décembre 1976 dans le Bulletin de l’A.G.P.M. N°107.

Cote de classement: 
J-1976-00916

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille de Gergovie (Printemps 52 av J.C.). Les faits archéologiques, les sites, le faux historique

Ouvrage essentiel de Paul Eychart publié en 1987. Vingt années de recherches de l'auteur apportant des preuves indiscutables concernant le site réel de l'ancien oppidum de la capitale des Arvernes, lieu du déroulement de la victoire gauloise sur l'armée romaine en 52 avant Jésus-Christ. L'auteur situe Gergovie sur la montagne des Côtes, proche de Clermont, contestant le site officel de Merdogne. Soutien (pp. 217-220) apporté à la thèse d'André Berthier localisant Alésia à Chaux-des-Crotenay

Cote de classement: 
O-1987-00755

Pro Castris - Bulletin annuel de liaison et d'information - 1998

Bulletin annuel de l'Institut Vitruve pour l'année 1998

  • actualité de Gergovie : communication de Maître Dominique Sauret:
  • la page du latiniste : l'assassinat d'un honorable chevalier romain (Antoinette Brenet, Charles Griffith);
  • trois saints méconnus du Martyrologue : Saint Viator, Saint Pomp et Saint Epur.
Cote de classement: 
J-1998-00638

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia: stratégie et tactique

Très long article de mai 1979 de l'abbé André Wartelle, pour qui Vercingétorix se révèle, dans la conduite de la guerre, un chef habile et clairvoyant et surtout un grand stratège même si César s'avère être meilleur tacticien dans le dernier combat. L'auteur revient sur les données du Bellum Gallicum et sur la controverse de la localisation d'Alésia, faisant ressortir les incohérences et étrangetés du site d'Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1979-00618

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'esprit de recherche ; un exemple : Jacques-Gabriel Bulliot, découvreur de Bibracte

Pierre Aymard tente de montrer, dans cet article de 2001 , que la même méthode d'investigation, basée sur le doute critique et sur la réévaluation des textes antiques, a permis de reconsidérer la localisation de Bibracte, Gergovie et Alésia, en dépit des réactions des tenants des sites officiels. Négociant en vins mais passionné d'archéologie, Jacques-Gabriel Bulliot,  est le découvreur de Bibracte au Mont-Beuvray.

Cote de classement: 
J-2001-00162

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Jura-Bourgogne : la nouvelle bataille d'Alésia

Le magazine "Le Point" a publié, en 1983, une série d'articles consacrés à la recherche archéologique sous le titre générique : "les trésors engloutis". Le troisième volet de cette série, écrit par Agnès Monadé et publié dans le n° 569 du 15 août 1983, rend compte de la controverse provoquée par André Berthier à propos de la localisation du site de la bataille d'Alésia. Il constitue en même temps une synthèse de la démarche suivie par André Berthier ainsi que des découvertes effectuées sur le site de Syam/Chaux-des-Crotenay.  

Cote de classement: 
J-1983-00122

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

A propos d'une porte prétorienne

André Berthier conteste, dans cet article de 1997 , la mention de l'existence d'une porte prétorienne du camp principal de Syam, mention parue dans la revue Pro Castris N°2 de 1997 (revue de l'Institut Vitruve). Ayant visité les lieux en 1996, André Berthier considère que le bourrelet identifié est la contrescarpe d'un fossé. Il renvoie à plusieurs auteurs ayant travaillé sur les portes prétoriennes.

Cote de classement: 
J-1997-00116

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Journal de bord 1970 Alésia

Compte rendu journalier  des recherches, fouilles, démarches, visites, réalisées du 15 juillet au 25 août 1970, établi par un secrétaire de l'équipe des fouilleurs. Les faits les plus marquants sont l'étude du terrain du Chaibatalet au pied de l'oppidum et la visite des autorités archéologiques. L'auteur "nc" cite plusieurs acteurs de l'équipe des fouilles dont Potier, Edeine, Berthier, Brenet, Wartelle... ainsi que divers acteurs locaux.

Cote de classement: 
L-1970-00080

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Eychart P.