Molain

Commune du département du Jura. Présence de tumulus et de la Grotte des Moidons.

Marianne Mulon et la question d'Alésia

Gérard Taverdet (linguiste, spécialiste des patois bourguignons, professeur émérite à l'Université de Dijon et ancien Président de la Société Française d'Onomastique) revient sur les études de Marianne Mulon dont il a été collaborateur. Marianne Mulon (paléographe, conservateur en chef des archives nationales) travailla de manière très approfondie avec André Berthier après le retour d’Algérie de celui-ci. Elle a contribué à l'ouvrage d'André Berthier et André Wartelle (“Alésia”) avec un texte sur les questions de toponymie.

Cote de classement: 
J-2017-03909

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes extraites du Dictionnaire de Rousset et d'autres sources par Mireille Viala

Mireille Viala exploite des sources érudites jurassiennes anciennes pour identifier des “spécificités” historiques ou archéologiques de diverses localités. Sont pris en compte le Dictionnaire de Rousset (1853-56), l'Annuaire des communes du Jura de Rousset, un dossier Archéologia (sur les aqueducs), le texte de Pierre Gérard sur Franois ou l'Alésia Métropole disparue des Gauthier.

Cote de classement: 
L-XXXX-03866

Archéologie et tourisme (suite)

Dans cette suite à l'article paru dans le N° 100 du Jura Français, Pierre Jeandot s'attache à démontrer l'importance des ensembles tumulaires du centre de la Franche-Comté (Moidons, plateau d'Amancey, Pontarlier, Nozeroy, Angillon...) : au moins 100 000 tumulus à inhumation ou à incinération) avec des groupes isolés groupés par 2 à 5 ou massés en véritables nécropoles. Il pointe l'importance du sel dans les inhumations tumulaires. Il termine l'article en insistant sur l'importance de ces “faits” archéologiques pour le tourisme régional.

Cote de classement: 
J-1964-03200

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour de Salins. Tourisme et archéologie

Dans le Jura Français N°96 (oct.-déc. 1962), Pierre Jeandot rend compte de la visite archéologique organisée le 2 septembre 1962 pour 25 personnes dans la zone entre Salins et Champagnole  notamment les Moidons. Il évoque les nombreux ensembles tumulaires et refuges préhistoriques à Ardon, au Larderet, aux Nans, à Vannoz, à Vers, à Molain, dans la vallée de l'Angillon et à Chilly-sur-Salins. Sont évoqués les écrits et travaux de Toubin, Piroutet, Hubert.

Article complémentaire dans le Jura Français N°97.

Cote de classement: 
J-1962-03197

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des points noirs sur la route blanche

Charles Thévenin raconte dans le Progrès l'histoire de l'itinéraire ancien que constitue l'actuelle RN5  (route blanche) menant de Poligny-Salins à la Suisse en passant par Champagnole (franchissement de l'Ain sur le Pont de l'Epée).Il évoque le carrefour de voies anciennes que constitue Champagnole.

Cote de classement: 
J-1999-02783

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Fouilles du Mont-Rivel : deux temples identifiés

Suite de l'article précédent du Progrès (22 août 1988) sur les fouilles du Mont-Rivel. Le journaliste évoque les deux temples identifiés sur le Mont Rivel, dont un temple géant octogonal de 28 m de diamètre avec des murs de 1,80 m d'épaisseur, ce qui laisserait à penser que ce temple devait être haut et pouvait être vu de loin. Placé sur le rebord Sud du plateau, il pouvait être vu depuis Cornu. Le journaliste évoque aussi les vestiges romains de Curtil comme aussi les nombreuses zones tumaires de la région. 

Cote de classement: 
J-1988-01418

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Conclusion comparative des cas “Doubs” et “Lons”

L'auteur (nc) étudie deux possibilités d'itinéraires amenant Vercingétorix à préparer l'embuscade sur l'itinéraire de César tenant compte de la guerilla qu'il veut mener avec sa cavalerie pour s'attaquer aux fourrageurs, affamer les romains donc ralentir leur marche et dans le même temps utiliser ses fantassins pour faire barrage sur un terrain-obstacles qu'il situe en zone bordière du Doubs. L'auteur donne ses raisons qui penchent en faveur de l'itinéraire Molain, Crotenay, Champagnole et Pont du Navoy .

Cote de classement: 
L-XXXX-00024

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Molain