Cônes champ Tissot

Vstg004 - Ensemble de cônes ou entonnoirs découvertes dans le champ de Gabriel Tissot à la Grange d'Aufferin (sous la Côte Poire) et comportant des pieux. Possibles pièges romains (lilia). Etudiés par Berthier, Edeine, Girard et Eychart en 1972.

Lettre et rapport sommaire de nov. 1972 d'A. Berthier : cônes Tissot et demande d'autorisation 1973

Le 13 novembre 1972, André Berthier adresse une lettre et un rapport sommaire à la Direction des Antiquités Historiques de Franche-Comté (J.P. Morel). Il demande une subvention de 5.000 francs pour la poursuite des investigations en 1973 à la Grange d'Aufferin (Champ Tissot). Le rapport (version dactylographiée et version manuscrite) rappelle la découverte fin 1971 de poches en U avec des pieux dans une tranchée ouverte par M. Tissot agriculteur, sans aucun rapport avec des travaux agricoles antérieurs.

Cote de classement: 
C-1972-02310

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 11 déc. 1972 d'A. Berthier à B.Edeine : mise au point du rapport de fouilles 1972

Le 11 déc. 1972, André Berthier envoie à Bernard Edeine son projet partiel de rapport des fouilles de 1972 qui ne comprend pas l'apport propre d'Edeine. Berthier précise sa façon prudente d'aborder la question des cônes Tissot.

Cote de classement: 
C-1972-02309

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 6 déc. 1972 de R. Potier à A. Berthier : fortifications, fossés, cônes Tissot

Le 6 décembre 1972, René Potier informe André Berthier sur diverses découvertes. Il donne d'abord des nouvelles de l'impression de son livre. Il évoque ensuite un passage de la thèse d'Harmand sur le ravitaillement des armées antiques. Egalement un passage sur la castramétation : aucun camp césarien authentique n'a été trouvé en Gaule, les seuls indiscutables sont en Espagne. Potier dessine le profil des munitiones d'Espagne  et les détaille (successivement : agger parementé et blocage en pierre, berme, fossé en V, braie, fossé en V).

Cote de classement: 
C-1972-02308

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 20 déc. 1972 d'A. Berthier à P. Eychart : rapport de fouilles 1972

André Berthier remercie Paul Eychart, le 20 décembre 1972 pour l'envoi de son rapport sur ses fouilles à Syam (après le 5 août). Un exemplaire du rapport a été soumis à Potier en évitant qu'il soit montré à Edeine. Berthier évoque les idées d'Edeine sur la tranchée Tissot que l'archéologue “n'a pas su exploiter”. Il demande à Eychart des arguments pour répondre aux éventuelles critiques d'Edeine.

Cote de classement: 
C-1972-02307

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 2 janv. 1973 d'A. Berthier à A. Brenet : rapport Edeine

André Berthier transmet ses voeux de Nouvel An à Antoinette Brenet et dans cette lettre du 2 janvier, il répond en partie à une dernière lettre de sa correspondante (en date du 26 décembre). Berthier évoque l'attitude d'Edeine... “qui se révèle dans toute sa splendeur”... : il fait désormais grand cas du mur Girard et penche désormais pour une datation pré-gallo-romaine pour les cônes (ce qui vient corriger la datation au C.14).

Cote de classement: 
C-1973-02284

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Redoute au dessus de la tranchée Tissot, sous la Porte Nord

Note manuscrite d'Albert Girard sur des sondages réalisés lors de la campagne 1972 dans une construction pouvant être une redoute (analogue à celles identifiées dans la Combe de Crans). Cette redoute se situe au dessus de la tranchée Tissot, sous la Porte Nord. Les sondages ont montré une construction en pierres sèches s'enfonçant en terre avec 3 plans différents. La fouille n'a pas été poussée plus avant et a été rebouchée.

Cote de classement: 
L-1972-02259

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Etude des cônes du Champ Tissot : rapport des fouilles Eychart

Après l'abandon du chantier de la tranchée Tissot par Bernard Edeine (début août 1972), Paul Eychart est chargé par Berthier de le reprendre en lien avec Albert Girard. Sont rassemblés dans ce document divers notes et croquis (notamment d'Eychart mais pas exclusivement). Sont systématiquement listés les 14 ou 15 cônes avec des données plus ou moins complètes sur l'étude de chacun.

Cote de classement: 
L-1972-02258

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Remarques et plans pour la tranchée Tissot de la Grange d'Aufferin

Six pages rassemblées, mais d'auteurs différents (dont une signée d'Edeine), présentant des plans et des coupes relatifs à la tranchée Tissot de la Grange d'Aufferin. Documents de travail donnant des détails de la structure géologique du terrain, un plan de la tranchée avec positionnement des possibles bases de tours et des aggers et des coupes des cônes. 

Cote de classement: 
L-1972-02257

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 3 lettres en mars-avril 1972 entre R. Potier et A. Berthier : attente d'autorisation de fouilles

Le 29 mars 1972, avant de gagner Syam pour une semaine, René Potier exprime à André Berthier son inquiétude face à l'absence de réponse du ministre Duhamel pour l'autorisation de fouilles de l'été 1972 et évoque la nécessité de faire pression sur le ministre et son conseiller technique Daroles. Il informe Berthier qu'il a signé le contrat pour les bulletins de souscription de son ouvrage (“le génie militaire de Vercingétorix”). 

Cote de classement: 
C-1972-02082

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de lettres en août 1972 entre P. Eychart et A. Berthier : rapport sur les fouilles des cônes du champ Tissot

Paul Eychart transmet le 8 août 1972 à André Berthier un courrier et son rapport sur les fouilles de certains des cônes du champ Tissot. Il fait part des conditions pénibles qui l'ont amené à “devoir rectifier une situation compromise” (cf. désaccord avec Edeine) mais considère les résultats de la fouille du cône n°3 comme la preuve incontestable de la valeur de l'hypothèse Berthier. Son rapport sur les fouilles réalisées les 4 et 5 août 72 par Girard, Berthier et Eychart se présente sous la forme de 9 remarques détaillant les observations faites.

Cote de classement: 
C-1972-02079

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Cônes champ Tissot