cantonnement

Dans quoi creuse-t-on les feuillées?

Le Major Bernard Gay démontre très rationnellement  dans cet article de 2005 que les déjections humaines et animales  produites sur une période de 6 semaines en été auraient conduit les assiégés d'Alésia à vivre dans un véritable cloaque dans l'hypothèse d'un enfermement sur un Mont Auxois de 90 hectares (sans parler de l'inévitable pollution de l'Oze et de l'Ozerain dont l'eau n'aurait alors plus été potable).

Cote de classement: 
J-2005-00189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Sur le terrain - Le secteur des Planches en Montagne (suite) - La circonvallation au Sud

Jacques Berger poursuit, avec cet article publié en 2000, la présentation des résultats des reconnaissance de terrain au sud de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay (cf. Bulletin N°19). Cette zone est importante dans l'hypothèse d'une possible voie de sortie des cavaliers gaulois par le sud de l'oppidum avant de rejoindre Bibracte et aussi dans l'hypothèse d'un renforcement des défenses romaines face à une possible jonction des troupes gauloises (celles de l'oppidum et armée de secours) dans cette zone sud.

Cote de classement: 
J-2000-00156

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Critique de la "Contribution aux études sur la querelle d'Alésia"

Dans sa "Contribution aux études sur la querelle d'Alésia" le colonel Jacquet-Francillon s'était livré à une étude des textes de César et avait résumé ses réflexions sous la forme d'un tableau dans lequel il attribuait plus ou moins de croix au site d'Alise-Sainte-Reine ou à celui de Cornu (Jura).  André Berthier répond et surtout prend le contre-pied des arguments développés par le colonel  en faveur du site d'Alise Sainte Reine.

Cote de classement: 
L-1966-00059
Souscrire à cantonnement