tumulus

Eminence artificielle, circulaire ou non, recouvrant une sépulture, souvent associée à “tertre”. Un tertre n'est fait que de terre, un tumulus de terre et de pierres et enfin un cairn (ou galgal), de pierres.

Syam-Alésia? : Pourquoi pas!

Suite aux articles publiés en août 1971, le journal Les Dépêches publie le 30 août, un courrier d'une lectrice qui apporte des arguments en faveur de la thèse de la localisation d'Alésia à Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-1971-04567

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de sept.-oct 1975 de J.Y. Guillaumin à A. Berthier : informations diverses

Le 15 septembre 1975, Jean-Yves Guillaumin écrit à André Berthier pour lui transmettre copie d'un article du Progrès après la conférence de l'été. Le 8 octobre, il fait état auprès de Berthier d'une pierre en forme de hache qu'il a trouvée en 1974 dans un des tumuli du Champ des Mottes et du résultat négatif du sondage fait en septembre dans un des tumuli. Enfin  le 28 octobre, il informe Berthier d'un nouveau contact avec un journaliste du Progrès et revient sur les tumuli du Champ des Mottes qu'il ne pense pas âtre funéraires.

Cote de classement: 
C-1975-04550

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dessin à main levée par A. Girard du Camp de la Côte Poire

Dessin réalisé par Albert Girard au début des années 70 et montrant une vue en perspective du Camp Nord (ou de la Côte Poire) depuis Crans. 

Cote de classement: 
G-XXXX-04539

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Raymond Lejeune : un “régional de l’étape”, acteur-clé et indispensable relais local au service d’André Berthier

François Giron dresse un  portrait d'un équipier fidèle d'André Berthier dans les années 70, Raymond Lejeune. Dans le générique des équipiers Berthier, l’homme qui, d’emblée, apparaîtrait plutôt comme un timide figurant, un agent de l’ombre, se révèle bien au tout premier rang des actifs pionniers de ces années 70, surtout lorsqu’on observe d’un peu près ses contributions effectives, ses multiples reconnaissances de terrain et ses comptes rendus des investigations Berthier dans le semestriel “Le Gaulois”.

Cote de classement: 
J-2018-04473

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres d'avr.-mai 1984 d'A. Girard à A. Berthier : reconnaissances de terrain sur Cornu

Au printemps 1984, Albert Girard rend compte à André Berthier de plusieurs reconnaissnces de terrain faites du côté de Cornu après un court séjour dans le Jura.

Cote de classement: 
C-1984-04353

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un assemblage énigmatique

Sixième article hebdomadaire paru dans Le Progrès sur les vestiges anthropiques énigmatiques de Chaux-des-Crotenay et communes voisines. Le journaliste P. Bonjour s'intéresse, le 24 août 2017, au tertre, tumulus ou monument dit “tridigité” à Syam. Le monument a été étudié en 64-65 par André Berthier et ses équipiers.

Cote de classement: 
J-2017-04216

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en janv.-fév. 1974 entre J.P. Morel et R. Potier : après la sortie de l'ouvrage Vercingétorix

Dans une lettre du 31 janvier 1974, Jean-Paul Morel, Directeur des antiquités historiques à Besançon, félicite René Potier pour son livre (Le génie militaire de Vercingétorix), ayant lu celui-ci avec un “extrême intérêt”,  mais prend toutefois ses distances par rapport à la thèse Berthier (les fouilles n'ont nullement apporté les preuves). Potier lui répond le 11 février 1974 avec une remarquable maîtrise de son argumentation.

Cote de classement: 
C-1974-04024

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 3 mai 1973 de R. Lejeune à A. Berthier : reconnaissances au Cuiard et à la Perrena, tertres et camp

Le 3 mai 1973, Raymond Lejeune fait part à André Berthier (ou à René Potier?) de sa reconnaissance de terrain avec Jean-Yves Guillaumin d'une part du côté du Cuiard où de nombreux tertres (tumulus selon Lejeune) sont visibles, d'autre part au sud de la Perrena où de nombreux tas de pierres sont observables. Dans cette zone, Lejeune et Guillaumin considèrent avoir découvert un possible camp romain, avec présence de redoutes. Observation aussi d'un tertre de 50 m de long et 3 m de haut. 

Cote de classement: 
C-1973-03976

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres d'oct.-nov. 1972 de R. Potier à A. Berthier : livre Potier, double-fossé à Syam et texte de César

Le 25 octobre 1972, R. Potier informe A. Berthier de l'avancement de l'impression de son livre et des corrections qu'il faudra faire. Eychart fera la couverture de l'ouvrage en composant une tête de Vercingétorix. Il revient sur l'expertise du pieu qui n'est pas en if mais en sapin ou génévrier (cousins de l'if). Il indique avoir pensé à un plan de travail pour les fouilles à venir dans la zone des cônes mais sur d'autres sites. Il mentionne les observations de J.Y.

Cote de classement: 
C-1972-03970

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

ArchéoJuraSites veut informer les élus sur les vestiges présents sur le territoire

Dans cet article du Progrès du 26 février 2017, le journaliste Patrick Bonjour rend compte d'une réunion organisée par ArchéoJuraSites le 24 février, en vue de sensibiliser les élus territoriaux à la préservation des vestiges anthropiques présents sur leurs communes.

Cote de classement: 
J-2017-03883

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à tumulus