bataille préliminaire de cavalerie

La veille de l'arrivée de César devant Alésia, la cavalerie germaine (recrutée par César) bat et met en fuite la cavalerie gauloise, à proximité d'une rivière et d'une colline.

Quelques subtilités grammaticales autour des “Commentaires” (Chap. VII)

Jacques Berger, dans une courte note manuscrite (postérieure à 1993), s'efforce de préciser l'itinéraire de retraite de César à partir d'un questionnement du “In sequanos” du texte de César. Il en tire des conséquences pour la localisation de l'embuscade de cavalerie et d'Alésia.

Cote de classement: 
L-XXXX-03872

In sequanos

Etude réalisée par Y.-Y. Guillaumin avant 1987 et concernant la retraite de César et les itinéraires des armées romaine et gauloise, avec focalisation sur le vocable “in sequanos”. Après une première partie philologique, l'auteur examine concrètement les itinéraires possibles des armées et les possibles points de passage des rivières. Ce document semble être un rouillon, largement annoté, qui a pu servir ultérieurement pour la thèse de Guillaumin en 1987. Cette étude comporte d'une part un texte dactylographié, d'autre part une série de cartes explicatives.

Cote de classement: 
L-XXXX-03864

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Corrélations entre les mouvements romains, gaulois et germains entre Gergovie et Alésia

Document de grand format du Commandant Méjasson, élaboré en octobre 1974 et intitulé « Essai de corrélation entre les mouvements romains, gaulois et germains depuis la levée du siège de Gergovie jusqu’aux préparatifs de départ de César de Langres vers la Province ». L'auteur met en parallèle les mouvements des troupes de Vercingétorix, de César et de Labenius, en les indiquant de façon chronologique au jour le jour.

Cote de classement: 
L-1974-03314

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les batailles d’Alésia : rappels historiques

Présentation simplifiée de deux historiques : celui de la bataille d'Alésia en 52 av. J.C. selon le Bellum Gallicum de Jules César et celui de la seconde bataille d'Alésia concernant la localisation de la ville et du siège. Le texte rappelle la démarche d'André Berthier identifiant en 1963 le site de Chaux-des-Crotenay comme la probable Alésia.

Cote de classement: 
L-2014-03291

Cum Caesar in Sequanos per extremos Lingonum fines iter faceret... (B.B. VII. 66)

Dans le Bulletin n°4 de Pro Castris (1997), Pierre Charpin tente de clarifier la phrase latine “Cum Caesar in Sequanos per extremos Lingonum fines iter faceret” du Bellum Gallicum. Alors que pour les auteurs antiques (Plutarque, Dion Cassius...) le siège d'Alésia a bien eu lieu en Séquanie, Charpin considère que l'analyse mot à mot de la phrase peut laisser planer le doute.

Cote de classement: 
J-1999-03208

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

161y - Alésia (suite). Au N° 46 des Dossiers de l’Histoire. Où les bonnes réponses se confirment.

Dans ce supplément (7 déc. 1983) à son Bulletin ronéotypé 161, Guy Villette évoque le N°46 des Dossiers de l'Histoire (nov.-déc. 1983). Il développe quelques réflexions à partir de l'article de C. Commeaux (“La guerre d'Alésia n'aura pas lieu”, se félicitant de l'irénisme et sens du dialogue du débatteur comme de sa découverte de documents (thèse Harmand...) qu'il ne semblait pas avoir lus.

Cote de classement: 
J-1983-03037

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

161 - Une visite officielle d’Alise-Sainte-Reine le dimanche 11 septembre 1983

Dans son Bulletin ronéotypé N°161 du 3 octobre 1983, l'abbé Guy Villette rend compte de façon très détaillée d'une visite organisée à Alise-Sainte-Reine le 11 septembre précédent à l'intention de plusieurs sociétés savantes. Villette commence son bulletin en mentionnant plusieurs textes récents, utiles pour comprendre la controverse sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1983-03035

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

160 - Alésia (suite). En marge du N°44 des Dossiers de l’Histoire juillet-août 1983), pp. 57-59

Dans son bulletin ronéotypé 160 (14 juillet 1983), l'abbé Guy Villette évoque les articles parus dans les Dossiers de l'Histoire (N°s 43 et 44) et la polémique engagée avec Charles Commeaux. Il reprend son texte paru dans les DH en apportant un correctif important relatif à Strabon. Il développe ensuite la critique de la thèse des Séquanes de l'Ouest (Carcopino...). Il revient après l'article de Commeaux (DH 44, pp.

Cote de classement: 
J-1983-03034

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 19 janv. 1984 de G. Villette à J. Le Gall : remise en cause de la thèse Alésia-Alise

Le 19 janvier 1984, Guy Villette remercie Joël Le Gall de l'envoi du Bulletin de la Tour de l'Orle-d'Or. Après avoir évoqué le récent “classement” de la ville gallo-romaine d'Alise, il note que celle-ci n'est pas la cité assiégée par César. L'attaque de cavalerie ayant eu lieu chez les Séquanes, c'est le site de Chaux-des-Crotenay découvert par André Berthier qui correspond le mieux au texte de César. Villette démontre les erreurs de raisonnement de Jullian et invite les défenseurs d'Alise à l'esprit ouvert à envisager un emploi différent du site alisien.

Cote de classement: 
C-1984-03014

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 24 avril 1984 de G. Villette à J.B. Colbert de Beaulieu : le “coup de grâce” de J. Harmand

Longue et importante lettre du 24 avril 1984 de l'abbé Guy Villette à Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu après la parution du “Vercingétorix” de Jacques Harmand. Dans ce texte remarquable et toujours très précis dans ses références, Villette démonte  les absurdes affirmations d'Harmand relatives à Vercingétorix, à ses mensonges, à son jeu ambigu au moment d'Alésia. Il pointe de façon sévère les approximations de l'auteur (ni historien, ni archéologue, ni philologue : “qu'est M. Harmand, si même il est quelque chose”).

Cote de classement: 
C-1984-03009

Pages

Souscrire à bataille préliminaire de cavalerie