Alise-Sainte-Reine

Commune de Côte-d'Or, au pied du Mont Auxois. Officiellement désignée par Napoléon III comme l'Alésia des Commentaires de César (localisation contestée).

Contribution aux études sur la querelle d'Alésia

Texte dactylographié. A partir des "Commentaires de la Guerre des Gaules" traduits par Maurice Rat, le Colonel Jacquet-Francillon place 18 indices topographiques, tactiques ou stratégiques dans un tableau, et indique par des croix si ces éléments sont favorables à Alise ou à Cornu (Chaux des Crotenay). L'auteur fait part de ses réponses, réflexions et remarques concernant l'article "A la recherche d'Alésia" paru dans les Bulletins du 4° trimestre de 1965 de l'A.N.O.R.

Cote de classement: 
L-1966-00060

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Critique de la "Contribution aux études sur la querelle d'Alésia"

Dans sa "Contribution aux études sur la querelle d'Alésia" le colonel Jacquet-Francillon s'était livré à une étude des textes de César et avait résumé ses réflexions sous la forme d'un tableau dans lequel il attribuait plus ou moins de croix au site d'Alise-Sainte-Reine ou à celui de Cornu (Jura).  André Berthier répond et surtout prend le contre-pied des arguments développés par le colonel  en faveur du site d'Alise Sainte Reine.

Cote de classement: 
L-1966-00059

Prologue

Devant l'Alésia d'Alise-Ste-Reine, André Berthier s'interroge sur les raisons de la défaite de Vercingétorix, ses responsabilités, ses qualités militaires, problème qu'il retrouve dans des méditations, ouvrages d'écrivains et érudits. Il rappelle aussi la polémique Alise-Alaise et retrace avec passion ses nombreuses années de fouilles en Algérie, magnifique terrain d'expérience, premier contact avec une vérité historique, prémices de ses doutes sur Alise-Ste-Reine et de sa recherche d'Alésia. 

Cote de classement: 
L-1962-00050

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'affaire Alésia

Suite à la publication en 1976 par le journal Le Monde, d'un article sur Alésia, Philippe Gavet (“Total-Archéologie”) rappelle d'abord les évènements des six campagnes militaires romaines qui ont précédé l'été -52. Il démontre ensuite l'évidence du portrait-robot qui a conduit André Berthier et André Wartelle sur l'oppidum de Syam-Cornu. Il déplore non seulement le manque total de soutien de l'administration mais le refus d'autorisation de fouilles. Il termine par le souhait de voir des archéologues non engagés reprendre le débat avec objectivité et sérénité.

Cote de classement: 
J-1978-00044

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La dernière bataille d'Alésia

L'auteur (nc) relate les différents points de désaccord (mauvaise interprétation des textes, erreurs) que soulève Emile Mourey, ancien officier, concernant le déroulement de la bataille à Alise-Ste-Reine. Soutenant l'analyse de Mourey, l'auteur  conteste la disposition des obstacles romains et la fausse image que l'on a de Vercingétorix et des Gaulois. L'article se termine par une critique des archéologues et même de l'armée et déplore que les tenants des thèses alisienne et comtoise (Chaux-des-Crotenay) ne tiennent pas compte des travaux d'Emile Mourey.

Cote de classement: 
L-xxxx-00043

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille d'Alésia dure toujours

Dans cet article de presse d'octobre 2000, Fred Jimenez  retrace la première controverse pour la localisation d'Alésia entre Alise et Alaise et l'engouement suscité chez d'autres communes de Franche-Comté région qui détient le record des Alésia revendiquées. Il note la réaction des services archéologiques qui trouvent peu d'arguments concluants pour les sites proposés.

Cote de classement: 
J-2000-00041

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Encore la localisation d'Alésia

Répondant à un article de M. Simeray paru dans le numéro 155 de la présente revue, Antoinette Brenet met l'accent sur la méthode du portrait-robot d'André Berthier qui fait appel à des recherches pluridisciplinaires et qui constitue la meilleure des garanties contre l'erreur. Elle déplore qu'une hypothèse confirmée par tant d'examens n'ait pas été prise en considération. Elle mentionne les nombreuses contrevérités des tenants du site officiel.

Cote de classement: 
J-1985-00040

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Témoignage - Refus d'autorisations de fouilles, relations avec l'administration, commission d'experts

Dans un texte non signé, sous forme de communication destinée à circuler auprès d'initiés, l'auteur (collaboratrice proche d'André Berthier) souligne tout d'abord le caractère révolutionnaire de la méthode d'André Berthier. Cette méthode strictement scientifique a naturellement suscité selon l'auteur une opposition féroce  et a conduit à un refus de considérer les arguments et résultats obtenus.  Le texte évoque les refus successifs d'autorisations de fouilles de la part du Conseil Supérieur de la Recherche Archéologique (CSRA) et les obstacles opposés à André Berthier de 1964 à 1973.

Cote de classement: 
L-1973-00033

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Alise-Sainte-Reine