Equevillon

Commune du département du Jura et de la Communauté de communes “Champagnole Porte du Haut Jura”.

Notes extraites du Dictionnaire de Rousset et d'autres sources par Mireille Viala

Mireille Viala exploite des sources érudites jurassiennes anciennes pour identifier des “spécificités” historiques ou archéologiques de diverses localités. Sont pris en compte le Dictionnaire de Rousset (1853-56), l'Annuaire des communes du Jura de Rousset, un dossier Archéologia (sur les aqueducs), le texte de Pierre Gérard sur Franois ou l'Alésia Métropole disparue des Gauthier.

Cote de classement: 
L-XXXX-03866

Alésia n’est pas dans le Jura

Manifeste établi par 21 scientifiques et professeurs comtois et bourguigons (pour l'essentiel) et adressé à la presse et aux élus locaux. Il s'en prend avec beaucoup de violence à la thèse et découverte d'André Berthier (Alésia = Chaux-des-Crotenay). Les cosignataires exigent des collectivités territoriales concernées qu'elles ne financent pas de travaux ou investigations sur le site de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
L-2016-03820

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Campagne de presse contre la découverte d’André Berthier et contre le site de Chaux-des-Crotenay

À la mi-août 2016, est déclenchée à l'initiative du MuséoParc d'Alise-Sainte-Reine une campagne médiatique violente contre la découverte d'André Berthier et le site de Chaux-des-Crotenay. Des articles contenant les mêmes textes et informations sont publiés dans divers journaux de la presse régionale : Le Bien Public, Le Progrès, L'Est Républicain.

Cote de classement: 
J-2016-03819

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le musée d’Archéologie agrandi et enrichi (Champagnole)

Charles Thévenin évoque, dans cet article du Progrès du 7 août 2003, l'agrandissement du Musée archéologique de Champagnole et l'exposition de l'été 2003. Créé en 1985 suite aux recherches sur le Mont-Rivel et à Saint-Germain-en-Montagne, le Musée s'était déjà agrandi en 1989 (salle gallo-romaine). Les résultats des fouilles sur les nécropoles mérovingiennes de Monnet-la-Ville et de Crotenay sont présentés par le Musée.

Cote de classement: 
J-2003-03144

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La déesse Epona de Loisia

Communication de Louis Genevaux à la Société d'Emulation du Jura le 21 mars 1959. L'érudit lédonien rappelle la découverte en 1860 à Loisia d'une statue en bronze figurant la déesse Epona dont le Musée de Lons recevra un moulage (l'original est au Cabinet des Estampes ; un autre moulage est au Musée des Antiquités Nationales). Genevaux évoque les cachettes d'objets en bronze identifiées dans les régions de Lons-le-Saunier (Larnaud) et Champagnole.

Cote de classement: 
J-1959-03123

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'agglomération gallo-romaine du Mont Rivel à Equevillon (Jura)

Article de 1990 de François Leng dans la Revue Archéologique de l'Est et du Centre-Est présentant les résultats des fouilles conduites depuis 1979 sur le Mont Rivel (commune d'Equevillon). Une agglomération d'environ 7 hectares a été mise à jour avec deux fana importants (l'un octogonal, l'autre rectangulaire). Le site fréquenté dès la Tène Finale et l'époque républicaine, a joué un rôle religieux indéniable notamment au début du 1er siècle. Il commence à être abandonné au milieu du IIème siècle et totalement à la fin du IVème siècle. L'article est complété par

Cote de classement: 
J-1990-02808

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

A l'assaut des "rampes”

Dans cet article, est évoquée la difficulté que constitue la montée, depuis Champagnole, sur les seconds plateaux du Jura. Une première difficulté se situe sur l'itinéraire vers Pontarlier et la Suisse par Equevillon et Entreportes. La seconde difficulté est celle de la montée vers le Grandvaux avec la route passant par les gorges de la Lemme.

Cote de classement: 
J-XXXX-02796

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La vallée oubliée

Charles Thévenin relate dans le Progrès du 15 juin 2003 l'histoire “géologique” de la petite vallée partant de Bourg de Sirod et se faufilant entre Sapois et Equevillon. Ancienne morte, l'Etang Marquis est le vestige d'un plan d'eau plus important dans une vallée où a pu passer l'Ain avant que celui-ci passe la barrière de Bourg-de-Sirod pour rejoindre la Saine vers Syam. 

Cote de classement: 
J-2003-02787

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Par monts et par vaux...

Le journaliste et érudit champagnolais Charles Thévenin explique les raisons de l'installation de la ville de Champagnole dans une plaine alluvionnaire avec autour d'elle un relief tourmenté, une rivière importante (Ain), des langues morainiques (Curtil, Taravan...), des buttes anciennes (Mont Rivel, Equevillon...). Il évoque les eaux stagnantes de cette plaine devant se déverser dans divers ruisselets. Progressivement le relief s'est estompé.

Cote de classement: 
J-1999-02784

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Commentaires sur les voies anciennes du Jura

Arthur Brocard, érudit du Larderet (Jura), présente en 1975 une synthèse de ses connaissances sur les voies anciennes (préhistoriques, celtiques, romaines, médiévales) passant par le Jura.

On joint un extrait de la carte manuscrite dressée par Brocard pour les voies autour de Crotenay (Combe d'Ain). Document détenu par Bruno Guinchard.

Cote de classement: 
L-1975-02778

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Equevillon