Salins-les-Bains

Ville du pied du Jura. Considérée par certains comme une possible localisation d'Alésia.

Il y a 50 ans... 7 journées de fouille Berthier autorisées en 1965

Article de J. Michel faisant suite à de précédents textes parus en 2013 et 2014 dans le Bulletin ArchéoJuraSites. En 1964, André Berthier obtient une autorisation administrative pour une première campagne de fouille qui se déroule sur la commune de Syam, pendant un mois, du 18 août au 17 septembre.

Cote de classement: 
J-2015-03504

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : la bataille éternelle

L'Est Républicain publie le 31 août 2014 un dossier d'une page entière sur l'affaire de la localisation d'Alésia. Le journaliste Fred Jimenez tente, à l'occasion de la sortie récente de l'ouvrage de Franck Ferrand et Danielle Porte mettant en cause la légitimité du site officiel d'Alise-Sainte-Reine, de faire le point sur cette épineuse et interminable affaire qui voit s'opposer, selon lui Bourguigons et Comtois (ou encore Eduens et Sequanes).

Cote de classement: 
J-2014-03343

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Louis-Abel Girardot (1848-1937). “Un grand savant modeste”

En 1888, Louis-Abel Girardot publiait le résultat de ses fouilles du plateau du Châtelet à Châtelneuf (Jura) et sur celles des tumuli à incinération de Ménétrux-en-Joux. Il y révélait la présence d’une occupation humaine dès la préhistoire avec des traces d’antiquités celtiques ou gallo-romaines.
Cote de classement: 
O-2014-03231

Tourisme et archéologie

Petit complément aux articles parus dans les numéros 100 et 102 du Jura Français. Pierre Jeandot signale plusieurs découvertes importantes le long de l'axe routier antique allant de Salins à Pontarlier. Il met en cause J. Carcopino et H. Hubert qui prétendaient que la Franche-Comté antique était vide d'habitants à l'époque proto-historique et au moment de la conquête des Gaules. Il annonce enfin son travail en cours sur les Mandubiens et l'emplacement de l'Alésia des Mandubiens.

Cote de classement: 
J-1964-03201

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Archéologie et tourisme (suite)

Dans cette suite à l'article paru dans le N° 100 du Jura Français, Pierre Jeandot s'attache à démontrer l'importance des ensembles tumulaires du centre de la Franche-Comté (Moidons, plateau d'Amancey, Pontarlier, Nozeroy, Angillon...) : au moins 100 000 tumuli à inhumation ou à incinération) avec des groupes isolés groupés par 2 à 5 ou massés en véritables nécropoles. Il pointe l'importance du sel dans les inhumations tumulaires. Il termine l'article en insistant sur l'importance de ces “faits” archéologiques pour le tourisme régional.

Cote de classement: 
J-1964-03200

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Archéologie et tourisme en Franche-Comté

Pierre Jeandot publie à nouveau dans le Jura Français (N° 100, oct.-déc. 1963) un article visant à faire connaitre les vestiges archéologiques préhistoriques de la vaste zone se situant entre Salins, Pontarlier et Foncine-le-Haut (source de la Seine comtoise ou Saine). Il évoque les très nombreux ensembles tumulaires de la région des Moidons, du plateau d'Amancey, de la vallée de l'Angillon et des régions de Pontarlier, de Nozeroy  et des Planches.

Cote de classement: 
J-1963-03199

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour de Salins. Tourisme et archéologie (fin)

Le Jura Français publie dans le numéro 97 de janvier-mars 1963 la causerie de Pierre Jeandot faite à l'occasion de la visite archéologique collective du 2 septembre 1962 (voir article paru dans le N°96) qui visait à reconnaître plusieurs zones tumulaires entre Champagnole et Salins (les Moidons notamment). Jeandot met en évidence l'importance des zones tumulaires celtiques du Jura salinois.

Cote de classement: 
J-1963-03198

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour de Salins. Tourisme et archéologie

Dans le Jura Français N°96 (oct.-déc. 1962), Pierre Jeandot rend compte de la visite archéologique organisée le 2 septembre 1962 pour 25 personnes dans la zone entre Salins et Champagnole  notamment les Moidons. Il évoque les nombreux ensembles tumulaires et refuges préhistoriques à Ardon, au Larderet, aux Nans, à Vannoz, à Vers, à Molain, dans la vallée de l'Angillon et à Chilly-sur-Salins. Sont évoqués les écrits et travaux de Toubin, Piroutet, Hubert.

Article complémentaire dans le Jura Français N°97.

Cote de classement: 
J-1962-03197

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La thèse de M. Jérôme Carcopino : Le prétendu dépeuplement de la région salinoise à l'époque d'Alésia (suite)

Pierre Jeandot poursuit, dans ce 3ème article paru dans le Jura Français en octobre-décembre 1965, sa critique sévère des affirmations de Jérôme Carcopino  (“Les ruses de César”) et plus particulièrement celles relatives aux Séquanes de l'Ouest et au dépeuplement de la région d'Alaise, Salins et des Moidons aux temps préhistoriques. Jeandot rappelle à l'occasion qu'une autre Sequana (autre que la Seine) traversait la Séquanie à l'époque celtique (la Saine actuelle).

Cote de classement: 
J-1965-03196

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

"Alésia à Salins”, terre sacrée

Article du Progrès faisant état de la sortie en janvier 2002 du 2ème cahier de l'ASHPS (Assoc. Scient. et Hist. du Pays de Salins) : on en détaille le contenu dont notamment une critique de Henri Eschbach contre la thèse de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-2003-03191

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Salins-les-Bains