Besson Gal

L'implication des militaires dans les travaux d'André Berthier

Pour Jacques Dubois, en soumettant son hypothèse du portrait-robot situant le siège d'Alésia à Chaux-des-Crotenay - Crans - Syam dans le Jura, André Berthier a bousculé les thèses institutionnelles relatives à cet événement fondateur de l'histoire de France. Il a attiré d'emblée contre lui animosité et opposition radicale et a souvent suscité maints dénigrements.

Cote de classement: 
J-2020-04776

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Quatre lettres de la mi-août 1964 d'E. Houriez à A. Berthier : le point à quelques jours du début des fouilles

A la mi-août 64 (14, 18, 20 et 21), Elisabeth Houriez continue à informer Berthier, depuis Paris, de la situation relative au lancement des fouilles prévues à compter du 20 août (alors que l'autorisation n'a pas encore été remise par Lerat à Berthier à cette date, et que ce dernier est désormais dans le Jura). Elle fait le point sur les autorisations données par les propriétaires et évoque les contacts avec les militaires  (finalement, c'est un entrepreneur champagnolais, A. Pernot, qui fera le travail moyennant rémunération).

Cote de classement: 
C-1964-04331

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 28 juil. 1964 d'A. Berthier au Gal Besson : demande formelle de soutien (pelle mécanique)

Malgré l'avis négatif donné par le Général Besson au général Blanc et au Lieutenant-Colonel Granotier, André Berthier écrit officiellement le 28 juillet 1964 au général Besson, patron de la VIIème région militaire à Dijon, pour lui demander la mise à disposition d'un engin mécanique. Il lui annonce l'envoi d'une note d'une trentaine de pages sur la question de la localisation d'Alésia et fait part des soutiens officiels qu'il a reçus.

Cote de classement: 
C-1964-04319

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de juil. 1964 d'A. Berthier à E. Houriez : préparation de la fouille de l'été 64

Le 22 juillet 1964, André Berthier répond à de précédents courriers de son amie (et aide de camp) Elisabeth Houriez. Il évoque son échange avec le Lieutenant-Colonel Granotier (cf. engin pour creuser les tranchées) et les possibles interventions auprès du Général Besson, patron de la VIIème région militaire. Il développe son point de vue sur les parcelles à fouiller et sur les autorisations à obtenir des divers propriétaires. Enfin, Berthier fait état de l'avancement de son ouvrage projeté sur l'affaire Alésia.

Cote de classement: 
C-1964-04296

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de juin-juil. 1964 d'E Houriez à A. Berthier : préparation de la campagne de fouille de l'été 64

Dans ces 3 lettres de juin-juillet 1964, Elisabeth Houriez continue à jouer son rôle d'aide de camp de Berthier dans la perspective de la réalisation des fouilles de l'été 64. Le 23 juin, elle évoque le contact avec le Lieutenant colonel Granotier pour la mise à disposition d'un engin (Matenin) pour faire des tranchées. Est évoqué aussi le contact entre Chamson et Lerat à propos des recherches de Berthier : selon Chamson, Lerat est “un interlocuteur poli, légèrement ironique, tout à fait sceptique.

Cote de classement: 
C-1964-04295

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 6 lettres en juil. 1964 entre Granotier, Blanc, Besson et Berthier : engins pour des tranchées

Clément Blanc informe Berthier le 17 juillet 1964 qu'il a pris contact avec le Général Besson, patron de la VIIème région militaire à Dijon pour une éventuelle mise à disposition d'un engin pour creuser des tranchées (une démarche similaire a été engagée en parallèle par le Lieutenant-Colonel Granotier-Chastel).

Cote de classement: 
C-1964-04292

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en juin-juil. 1964 entre P. Granotier-Chastel et A. Berthier : engins pour des tranchées

Cherchant des moyens techniques pour son chantier de fouille de l'été 1964, André Berthier écrit le 26 juin 1964 à son ami, le Lieutenant-Colonel Philippe Granotier-Chastel pour lui préciser ses besoins en termes d'engins pouvant faire des tranchées. Il sollicite le Général pour avoir son avis, pour disposer d'un dessinateur de l'armée  et éventuellement demander de l'aide au patron de la VIIème région militaire (Général Besson). Il évoque la possible aide que pourraient apporter les Ponts et Chaussées.

Cote de classement: 
C-1964-04291

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Besson Gal