Bouvet A.

Bouvet Alphonse (1911 -   )

Normalien, professeur à Caen, traducteur en 1949 de la “Guerre d'Afrique”, campagne menée par César en Afrique entre octobre et avril 46. Directeur de thèse de René Potier.

Notes varia manuscr. d’A. Berthier de 1973 : traductions, monuments mégalithiques, etc.

Ensemble de petites notes écrites en 1973 ou peu après par André Berthier et conservées dans l'exemplaire personnel du livre de René Potier (Le génie militaire de Vercingétorix...). Plusieurs notes concernent des précisions de traductions du Bellum Gallicum (iter faceret..., Cum Cesar... per fines...). D'autres notes évoquent des références bibliographiques (Les voies romaines de la région de Dole...).

Cote de classement: 
L-1973-04730

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 17 nov. 1975 d'A. Berthier à R. Méjasson :

Le 17 novembre 1975, en vue d'une réunion chez le Général Blanc du 22 novembre, André Berthier adresse au Commandant Méjasson une lettre précisant un certain nombre de points sur les divergences qu'il a avec lui sur ses études militaires et sur ses interprétations du Bellum Gallicum. Il développe surtout la question de savoir si c'est Vercingétorix qui a fait de l'intox sur César ou l'inverse : Berthier démontre les limites des raisonnements de Méjasson.

Cote de classement: 
C-1975-04505

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 10 nov. 1975 d'A. Bouvet à A. Berthier : avis sur un texte sur Cirta et commentaire sur B.G. VII, 66

Le 10 novembre 1975, le professeur A. Bouvet formule ses remarques auprès d'André Berthier à propos d'un texte de celui-ci sur Cirta. Il donne aussi son avis sur une interprétation du B.G. VII, 66 (suite à un désaccord entre Berthier et le Commandant Méjasson).

Cote de classement: 
C-1975-04039

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre de nov. 1975 d'A. Berthier à R. Méjasson : intentions de Vercingétorix

André Berthier répond (entre le 16 et le 21 novembre) aux courriers des 6 et 15 novembre 1975 du commandant Méjasson qui met en cause les hypothèses de Potier sur les intentions de Vercingétorix. Berthier démontre, références à l'appui, que Vercingétorix a bien eu vent de l'itinéraire de César et a organisé ses plans d'attaque en conséquence. D'utiles précisions pour comprendre les stratégies et tactiques des acteurs.

Cote de classement: 
C-1975-03992

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 3 lettres en janv.-fév. 1973 entre R. Potier et A. Berthier : Edeine, Geoffroy, fossés doubles

René Potier continue, en ce début d'année 1973, d'alimenter Berthier en informations de natures diverses. Le 20 janvier, après avoir parlé du double fossé aux Lacles (Syam), il évoque la rencontre prochaine entre Edeine et “Geoffroy” - Joffroy -  (peu fervent d'Alise) ainsi que les critiques d'Edeine à l'égard de l'équipe Berthier suite à sa mise à l'écart des fouilles de l'été 72 (en fait, c'est Edeine qui s'est lui-même mis à l'écart en abandonnant le chantier).

Cote de classement: 
C-1973-03971

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 3 lettres en avril-juin 1972 entre R. Potier et J. Duhamel : autorisation ministérielle

Le 3 avril 1972, René Potier adresse au Ministre Jacques Duhamel copie de son article paru dans l'Information Historique (revue proche de l'Education nationale), insistant sur le fait que des historiens partagent aujourd'hui le point de vue d'André Berthier sur Alésia. Il informe le Ministre sur la sortie prochaine de son ouvrage “Le Génie Militaire de Vercingétorix”.

Cote de classement: 
C-1972-02073

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Considérations sur les forces romaines au début du siège d'Alésia

Le Colonel Moutard présente, en 2001, une étude très détaillée des évolutions de l'organisation des forces romaines en légions et cohortes,  du IVème siècle av. J.C. à la période du siège d'Alésia. L'auteur décrit également les forces auxiliaires (train, infanterie, cavalerie). César disposait bien de 10 légions en arrivant sous Alésia (le potentiel légionnaire qui va se présenter face à Vercingétorix, mais pas la totalité de l'armée en retraite vers la Province).

Cote de classement: 
J-2001-00163

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Bouvet A.