Espérandieu E.

Espérandieu Emile (1857 - 1939)

Commandant, auteur du ‘Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine”. Responsable des fouilles au Mont Auxois à partir de 1905.

161 - Une visite officielle d’Alise-Sainte-Reine le dimanche 11 septembre 1983

Dans son Bulletin ronéotypé N°161 du 3 octobre 1983, l'abbé Guy Villette rend compte de façon très détaillée d'une visite organisée à Alise-Sainte-Reine le 11 septembre précédent à l'intention de plusieurs sociétés savantes. Villette commence son bulletin en mentionnant plusieurs textes récents, utiles pour comprendre la controverse sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1983-03035

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

203 - Pline et les bronziers d’Alise-Sainte-Reine

Dans son bulletin ronéotypé 203 de septembre 1987, l'abbé Guy Villette tente de démontrer que l'Alésia que décrit Pline l'Ancien comme cité caractérisée par le savoir-faire de ses “bronziers” est bien Alise-Sainte-Reine mais ne saurait être en aucun cas l'Alésia du siège de César (celle-ci est à Chaux-des-Crotenay comme André Berthier l'a prouvé dès 1962). Il revient sur le dépôt d'armes et de monnaies trouvées au Rabutin qui pourrait s'expliquer comme possible sacrifice rituel (cf. A.

Cote de classement: 
J-1987-02997

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Découvertes faites à Alésia en 1975 et 1976

Joël Le Gall et René Goguey présentent les résultats des découvertes faites à Alésia (Alise-Sainte-Reine) en 1975 et 1976. Sur le replat de la Croix-Saint-Charles, des vestiges d'un murus gallicus ont été mis à jour. Des sondages ont aussi été réalisés dans la plaine des Laumes, mais les résultats ne sont pas probants.  La photographie aérienne a par contre permis de découvrir des éléments importants de la ville gallo-romaine.

Cote de classement: 
J-1977-02415

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Quatre lettres de janv.-avril 1986 de G. Villette à A. Berthier : conversion éventuelle de R. Louis

Quatre courtes lettres de Guy Villette à André Berthier l'informant de divers contacts ou études en cours. Le 18 janvier, après avoir souhaité un bon rétablissement à Berthier, Villette développe quelques réflexions de toponymie et surtout indique que René Louis présentait les idées de Berthier  (sur l'Algérie) avec faveur. Le 17 février suivant, il évoque sa réplique à l'article de J.P. Simeray. Un peu plus tard, le 6 avril, Villette propose d'agir auprès de René Louis pour le convertir. Et le 12 avril suivant, il indique que R.

Cote de classement: 
C-1986-02028

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où donc se situait Alésia

Dossier Archéologia  “Après un siècle de controverses, Alésia gagne sa bataille”. Rappelant que 7 villes grecques se vantaient d'avoir vu naître Homère, Roger Grapinet dénombre pas moins de 9 localités françaises revendiquant l'honneur d'avoir été l'Alésia de César. Il les nomme et donne un commentaire sur chaque : Alès, Izernore, Novalaise, Aluze, Salins, Auxonne, Luxeuil, Alaise et Alise-Sainte-Reine. Il revient sur la controverse de la localisation à partir des années 1850 (Alaise).

Cote de classement: 
J-1968-01709

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Recherche Gaulois désespérément

Fabienne Creuzenet montre dans cet article du numéro thématique 77 du magazine Historia que depuis plus d'un siècle les fouilles sur Alise-Sainte-Reine ont convaincu les archéologues d'une occupation gallo-romaine du Mont-Auxois. Mettre à jour les vestiges typiquement gaulois de l'oppidum est “autrement plus hasardeux”. L'auteur indique notamment que les deux supposés remparts de type murus gallicus à l'entrée de la Croix-Saint-Charles ne sont en fait que des vestiges gallo-romains.

Cote de classement: 
J-2002-01522

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - I

Première partie d'un long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans cette première partie, Carcopino s'attaque à la thèse d'Alaise défendue très tôt par Quicherat et reprise au 20ème siècle par Georges Colomb. Il avance d'abord l'argumentation de la toponymie qui ne peut en tout état de cause différencier Alaise d'Alise (à noter que Carcopino avance ici l'idée d'une migration des Celtes de Franche-Comté vers la Bourgogne).

Cote de classement: 
J-1958-01243

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La question d'Alésia d'après les travaux de Jules Toutain

Louis-Antoine Gérard-Varet fait, en 1962, un bref résumé des travaux de Jules Toutain, responsable des fouilles à Alise-Sainte-Reine. Il rappelle le contexte historique et politique de ces travaux ainsi que la controverse relative à la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. Pour l'auteur, les fouilles de Toutain conduisent au rejet de la thèse d'Alaise et confortent la thèse officielle.  

Version numérique disponible sur Google Books.

Cote de classement: 
J-1962-01009

Alésia à l'époque gallo-romaine

Joël Le Gall, Directeur des fouilles d'Alise-Sainte-Reine, fait en 1969 une présentation détaillée des témoignages de terrain sur la cité gallo-romaine du mont Auxois (dite Alésia). Il énumère les divers monuments antiques du site influencés par la culture romaine, tout en relevant des influences grecques et gauloises. Il évoque les divinités gauloises honorées sur le site, les sanctuaires domestiques. Une partie de l'article est consacré  au “secret des bronziers d'Alésia” et au “travail du fer à Alésia”.

Cote de classement: 
J-1969-00806

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alise-Sainte-Reine ne peut pas avoir été l'Alésia de César

Dans cet article de 1955, Léon Delamarche conteste la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. Il revient d'abord sur la campagne de César de -52, montrant comment Vercingétorix force César à quitter la Gaule. Il décrit les éléments de topographie donnés par César sur Alésia et démontre que le site du Mont Auxois ne corespond pas aux données de César. L'article aborde ensuite les fouilles faites à Alise-Sainte-Reine et les collectes de mobiliers (monnaies, armes...) qui finalement n'apportent pas d'arguments convaincants en faveur d'Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1955-00737

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Espérandieu E.