@Gaulois-bull

Bulletin semestriel Le Gaulois créé en 1970 par la Société des Amis de Chaux-des-Crotenay à l'initiative de Jean Mazuez son Président. Le Gaulois a diffusé les résultats des travaux des équipes Berthier dans les années 70-80. Il précède le Bulletin de l'A.L.E.S.I.A., sorti pour la 1ère fois en 1981.

Hydronymie et Mandubiens

Dans le Gaulois n°11 de juin 1975, Mme A. Monnier développe une réflexion sur les termes en rapport avec l'eau relevés dans le Haut-Jura (hydronymie). Sont relevés plusieurs hydronymes concernant les Planches, les Foncine, Mont-Liboz, Fort-du-Plasne, Les Chalesmes ou encore l'Ain, la Lemme, le Hérisson. L'auteur s'étend plus longuement sur le mot mandubien, rappelant les controverses à son sujet, en particulier sur l'origine du mot Doubs.

Cote de classement: 
J-1975-03194

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Comment un archéologue de Châtelneuf pressentit la vérité sur l’Alésia de César dès 1888...

Ayant étudié attentivement l'ouvrage de Louis-Abel Girardot de 1888 (“Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen Âge”), Madame A. Monnier donne, dans le Gaulois du 2ème semestre 1972, une interprétation personnelle de la façon dont Girardot a certainement bien perçu la signification de sa découverte du plateau du Châtelet (fossé, castrum et mobiliers antiques) mais s'est bien gardé d'avancer la thèse d'une possible Alésia dans les environs pour éviter des remous auprès de ses collègues.

Cote de classement: 
J-1972-03189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Bilan des recherches sur le terrain

Reproduction dans le Gaulois N°15 (1979) de la conférence faite le 17 août 1978 par André Berthier . L'auteur rappelle sa fidélité à Chaux-des-Crotenay et mentionne d'emblée les obstacles mis devant lui et ses équipes par les hautes autorités administratives. Il explique sa démarche toute focalisée sur les exigences du portrait-robot (dont une pré-figuration avait été esquissée par le Capitaine Gallotti sous le Second Empire).

Cote de classement: 
J-1979-01745

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia Pourquoi?

Article de Raymond Lejeune paru dans le N°12 (1975) du Gaulois et republié dans le N°15 (juillet 1979). L'auteur s'étonne en début d'article que de nombreux vestiges de constructions antiques soient identifiables sur le territoire de Chaux-des-Crotenay et alentours et que l'on s'évertue à en interdire l'étude (refus d'autorisations de fouilles ou sondages). Les très importants vestiges découverts lors des 3 dernières années sont systématiquement ignorés en haut-lieu.

Cote de classement: 
J-1975-01744

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site

Article du N°1 du Gaulois (1970) repris dans le numéro récapitulatif N°15 de 1979. Le Dr Jean Mazuez, rédacteur de la revue, fait état des discussions engendrées par la publication dans la presse régionale d'arguments de M. Jeandot défendant le thèse Alésia-Salins et réfutant la thèse Berthier. Le Gaulois reprend un texte d'André Berthier contestant les arguments de M.Jeandot. Un plan du site avec les périmètres (circonvallation, contrevallation) est présenté.

Cote de classement: 
J-1970-01743

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia 76 - Découvertes importantes

Après les reconnaissances de terrain des années 1974 et 1975 (pas d'autorisation de fouille ou sondage), les travaux autorisés en 1976 ont permis d'avancer dans la connaissance plus approfondie de plusieurs structures. Raymond Lejeune en rend compte dans cet article du Gaulois N°14. Une équipe s'est penchée sur le mur d'enceinte cyclopéen entre les Abattois et les Gîtes de Syam (mur du Censeur). Une 3ème équipe a travaillé de même le mur du Chemin des Anes. Une 3ème équipe a examiné les structures du Camp Girode.

Cote de classement: 
J-1976-01742

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des vestiges rituels (Lejeune)

Comme à son habitude, Raymond Lejeune rend compte dans le Gaulois (N°10) des investigations faites par les équipes Berthier au cours de l'été 1974. Les sondages autorisés ont porté sur les structures du taillis des Abattois. Dix “ensembles curieux” ont été identifiés formant de grands U et comportant une dalle centrale et une rigole. Les caractéristiques sont les mêmes pour les 10 structures, toutes orientées Est-Ouest, avec deux tumulus alignés à l'Est de chaque structure.

Cote de classement: 
J-1974-01741

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des fossés

Raymond Lejeune poursuit la narration de ses investigations de terrain  dans ce numéro N°7 (1973) du Gaulois. C'est d'abord la découverte de fossés au dessus de Syam, accompagnés de buttes de terre et de pierres (près de 700 m. de fossés sont repérés). A la Combe de Crans, Lejeune identifie des tas de pierres qui attestent d'une fonction militaire. Enfin, au pied des Gits de Syam, des travaux gigantesques semblent avoir été réalisés dans la perspective de bloquer un ennemi venant des Gits de Syam et pouvant progresser vers la plaine de Syam.

Cote de classement: 
J-1973-01739

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Observations de M. Lejeune

Dans cet article du Gaulois de fin 1971, Raymond Lejeune dresse l'inventaire d'une quinzaine de structures pierreuses, plates-formes et tumulus  découverts pendant l'été. Il se dit frappé par la quantité de murs et tas de pierres sur le territoire des Planches (il est habitant de ce village) en particulier autour de Montliboz ou de la Montagne Ronde. Son inventaire se poursuit avec des structures identifiées à la Perrena et au Bief de la Pisse.

Cote de classement: 
J-1971-01738

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia 1972. Quelques précisions sur le travail effectué cet été

Raymond Lejeune évoque dans le Gaulois N°6 les trous ou cônes découverts en septembre 1971 par Gabriel Tissot dans son champ de la Grange d'Aufferin (réalisation d'une tranchée de drainage). Le Dr Mazuez, informé, prend des photographies et alerte MM. Berthier, Edeine et Potier. Ce dernier vient à Pâques 1972 accompagné de M. Eychart pour une première étude de ces cônes ou entonnoirs. En juillet 1972, une équipe importante poursuit l'investigation.

Cote de classement: 
J-1972-01737

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à @Gaulois-bull