@Jura-Français

Le Jura Français : revue franc-comtoise érudite ayant publié, dès les années 1930, des séries d'articles sur la question de la localisation d'Alésia (avec des débats sur les hypothèses Alaise, Salins-les-Bains, Chaux-des-Crotenay). Sont référencés sur le Portail les articles sur l'affaire Alésia et aussi sur le patrimoine archéologique celtique, gaulois et romain du Jura des plateaux.

Sur les pas des Vercassivellaunos (1987)

Le Général Pierre Jacquenot relate l'opération (septembre 1983) de reconstitution de l'itinéraire de l'armée de secours dirigée par Vercassilaunos pour atteindre le front extérieur des romains. 

Voir aussi Bulletin Municipal de Champagnole n°21, 1984, pp. 16-21

Cote de classement: 
J-1987-00786

Examens de la thèse de M. Jérôme Carcopino : Alésia n'était pas Alise, mais en Franche-Comté

Pierre Jeandot poursuit dans le Jura Français N°107 sa critique de la thèse Jérôme Carcopino localisant Alésia à Alise-Ste-Reine, rappelant quelques faits méconnus de l'auteur des Ruses de César. Long passage sur le sens de “finitimus”. Pour Jeandot, Alésia n'est pas Alise, mais se situe en Franche-Comté.

Cote de classement: 
J-1965-00789

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La thèse de l'académicien M Jérôme Carcopino exposée dans "Alésia et les ruses de César"

Dans le Jura Français N°106 d'avril-juin 1965, Pierre Jeandot critique de façon sévère et argumentée la thèse Jérôme Carcopino exposée dans "Alésia et les ruses de César”, inventant les “Séquanes de l'Ouest”. Jeandot (qui exploite les textes des auteurs antiques) indique à l'issue de son texte que ni César, ni Dion Cassius, ni Plutarque n'ont mentionné cette ruse de César, pas même Polyen dans ses “Stratagèmes”. Un argumentaire qui sera repris par André Berthier et qui rest d'actualité.

Cote de classement: 
J-1965-00790

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'étrange histoire d'Alise-Aliisia-Alisia

Dans cet article du Jura Français de janvier-mars 1966, Pierre Jeandot, défenseur de la thèse Alésia = Salins, reprend la question de l'identification officielle d'Alise avec l'Alésia de César  sur la base de la seule inscription gallo-romaine Alisiia découverte sur le site d'Alise-Sainte-Reine. Jeandot revient sur l'étymologie d'Alésia, reprenant certainbs arguments développés par Xavier Guichard dans “Eleusis-Alesia”.

Cote de classement: 
J-1966-00791

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Bimillénaire d'Alésia

Article de 1950 écrit sous pseudonyme Critognat dans le Jura Français N°54 de Janvier-Mars 1950. L'auteur rend compte de la commémoration, à Myon en 1948, du Bimillénaire de la bataille d'Alésia, cérémonie très comtoise qui fut un triomphe pour les continuateurs de l'oeuvre de G. Colomb (thèse Alaise). Il évoque l'édition posthume du livre de Colomb “La Bataille d'Alésia”. Il mentionne aussi les découvertes de fossés faites par Pierre Jeandot au Bois des Bornes.

Cote de classement: 
J-1950-00724

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alise-Sainte-Reine ne peut pas avoir été l'Alésia de César

Dans cet article de 1955, Léon Delamarche conteste la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. Il revient d'abord sur la campagne de César de -52, montrant comment Vercingétorix force César à quitter la Gaule. Il décrit les éléments de topographie donnés par César sur Alésia et démontre que le site du Mont Auxois ne corespond pas à aux données de César. L'article aborde ensuite les fouilles faites à Alise-Sainte-Reine et les collectes de mobiliers (monnaies, armes...) qui finalement n'apportent pas d'arguments convaincants en faveur d'Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1955-00737

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour d'Alaise

Le Jura Français d'octobre-décembre 1958 publie une lettre de Léon Delamarche au Doyen Lucien Lerat (Dir. de la Circonscription Archéologique de Franche-Comté). Défendant la thèse Alésia = Alaise, l'auteur relate les résultats d'un certain nombre d'investigations de terrain et notemment la découverte de fossés ou tran,chées autour d'Alaise. L'équipe mobilisée par Delamarche a tenté de retrouver les traces des fouilles de Castan en 1861.

Cote de classement: 
J-1958-00739

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Il n'y a pas de tradition identifiant Alise-Sainte-Reine avec Alésia

Dans cet article du Jura Français d'octobre 1956, Léon Delamarche tente de démontrer l'absence de tradition pouvant conduire à identifier Alise-Sainte-Reine avec Alésia. Il étudie les textes antiques et les traditions pouvant ou non identifier Alise-Sainte-Reine avec Alésia. Cet article érudit poursuit la démonstration faite par Delamarche dans son article du Jura Français de 1955.

Cote de classement: 
J-1956-00738

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia en Séquanie. Les commentaires du centurion par Henri Le Mire

Note de lecture (publiée en 1992) du Général de brigade aérienne Paul Capiod relative à l'ouvrage du Colonel Henri Le Mire, ouvrage qui rappelle les données de César, présente le portrait-robot d'André Berthier et compare les diverses hypothèses en présence. 

Cote de classement: 
J-1992-00697

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La guerre des deux Alésia

A travers ses impressions suite à l'excursion  faite à Myon et Alaise en août 1951, le Dr Binet-Borianne évoque dans le Jura Français de juillet 1952, le siège d'Alésia. Il développe plusieurs considérations sur les stratégies et tactiques de César et de Vercingétorix.

Cote de classement: 
J-1952-00679

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à @Jura-Français