5 - Alésia-Chaux, le terrain, l'exigence militaire

Organisation défensive gauloise et romaine au sud de l'oppidum

Pierre Aymard rend compte, en 1996,  de la reconnaissance de terrain faite en 1995 au sud de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay, mettant en évidence des éléments du dispositif de défense gaulois et surtout des murs pouvant être des vestiges des travaux césariens (lignes de contrevallation et circonvallation). 

Cote de classement: 
J-1996-00138

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia = Chaux-des-Crotenay : première esquisse des travaux romains à l'ouest de l'oppidum

Jacques Berger et Michel Wartelle rendent compte en 1996 des reconnaissances de terrain faites sur la partie ouest de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay à l'été et à l'automne 1995 et visant à déterminer au plus près les lignes de contrevallation et de circonvallation des fortifications romaines (“travaux césariens”).

Cote de classement: 
J-1996-00137

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Campagne de fouilles de sauvetage urgent - Crans, août 1988

Rapport (publié en 1989 dans le Bulletin de l'A.L.E.S.I.A.) de Christophe Méloche sur la campagne de fouille de sauvetage d'aout 1988 à Crans (la Grange d'Aufferin, parcelle des Etangs). Etude du mur “Nord 1” (MN1), d'une largeur de 80 cm, appareillé sans mortier: recueil de tessons de céramique de diverses époques et d'agrafes ou clous sans tête. Etude également de la butte sud-est (PFA) dominant le mur “Sud 1”: mise en évidence d'un monument avec des murs appareillés (Bât. S).

Cote de classement: 
J-1989-00128

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pour une approche de la céramique découverte à Crans

Christophe Méloche présente, dans cet article de 1988, une étude de céramologie relative au mobilier (2293 tessons et autres fragments de poterie) découverts essentiellement à Crans en 1978, 1980 et 1981. Ce mobilier a été recueilli dans le secteur de la Grange d'Aufferin et dans celui du Champ Tissot (Les Etangs). L'auteur distingue de la poterie sans engobe ou commune (non tournée et tournée) et de la céramique à couverte grésée (sigillée et céramique fine à engobe noir).

Cote de classement: 
J-1988-00127

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

A propos d'une porte prétorienne

André Berthier conteste, dans cet article de 1997 , la mention de l'existence d'une porte prétorienne du camp principal de Syam, mention parue dans la revue Pro Castris N°2 de 1997 (revue de l'Institut Vitruve). Ayant visité les lieux en 1996, André Berthier considère que le bourrelet identifié est la contrescarpe d'un fossé. Il renvoie à plusieurs auteurs ayant travaillé sur les portes prétoriennes.

Cote de classement: 
J-1997-00116

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à 5 - Alésia-Chaux, le terrain, l'exigence militaire