7 - Environnement, contexte local, vestiges divers

Étude de territoire : du LiDAR à l'OPUS I

Longtemps ignoré ou considéré comme “archéologiquement vide”, le territoire compris entre les vallées de la Lemme, de la Saine et de la haute vallée de l'Ain, recèle cependant des vestiges particulièrement nombreux qu'ArchéoJuraSites a notamment répertoriés (près de 500 à ce jour). Si l'histoire de ce territoire est connue dans ses grandes lignes depuis le Moyen Âge, il l'est par contre beaucoup moins pour les périodes plus reculées. Le peuplement ancien du Haut-Jura est cependant notoire.

Cote de classement: 
J-2020-04777

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le château de Chaux-des-Crotenay (Jura). Résultats des fouilles archéologiques 2012-2015

Le château de Champ des Mottes à Chaux-des-Crotenay se révèle être un site particulier dans le paysage castral médiéval franc-comtois. Un projet lancé par ArchéoJuraSites en 2010 s’est concrétisé à partir de 2012 par une fouille archéologique pluriannuelle dirigée par l’archéologue Stéphane Guyot, qui en détaille les principaux résultats.
Cote de classement: 
O-2016-04774

Structures préhistoriques, gallo-romaines et burgondes dans le Haut-Jura

Dans cet article du Jura Français de 1961, l'abbé Bernard Secret expose les résultats de ses travaux sur les cadastres anciens de Savoie et de Franche-Comté. Il démontre l'existence de couches d'occupation très anciennes (préhistoriques, gallo-romaines et burgondes) dans le Haut-Jura ainsi que l'existence d'itinéraires multiples passant par les différents cols du Jura.

Cote de classement: 
J-1961-04771

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des pistes traversaient l'Arlier protoséquane

Dans le Jura Français N°89 de janvier-mars 1961, le Dr André Marguet poursuit la présentation de ses travaux de recherche archéologique sur les pistes anciennes traversant l'Arlier protoséquane. L'auteur évoque sa découverte des tertres et/ou tumulus de la plaine de l'Arlier du côté de Chaffois qui attestent d'une présence humaine protohistorique bien avant l'occupation romaine et de l'existence d'un axe routier très ancien allant du Danube, du Rhin et de la plaine du Pô et se dirigeant vers la Seine et aussi le Rhône.

Cote de classement: 
J-1961-04770

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le pont romain sur la Lemme à Fort-du-Plasne

Cinquième article de la série estivale 2019 du Progrès consacrée aux vestiges anthropiques énigmatiques de Chaux-des-Crotenay et alentours. Ce nouvel article du 8 août 2019 est consacré aux vestiges d'un pont très ancien sur la Lemme sur la commune de Fort du Plasne. Ce pont rustique  à arches plates monumentales a été désigné comme “pont romain” par certains érudits locaux (Luc Maillet-Guy...).
 
Cote de classement: 
J-2019-04763

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

ArchéoJuraSites : La fontaine empierrée de Bief-des-Maisons

Pendant l'été 2019, le Progrès publie une nouvelle série d'articles sur les vestiges anthropiques énigmatiques de la région de Chaux-des-Crotenay et des alentours. Le 7 juillet est publié un article présentant l'étrange fontaine empierrée de Bief-des-Maisons (source-résurgence), plate-forme elliptique de 17 m sur 14 m. Un mur impressionnant forme clôture sur la partie sommitale d'un talus entourant partiellement la fontaine (enclos).

Article préparé par ArchéoJuraSites et transmis (texte et photos) au Progrès.

Cote de classement: 
J-2019-04750

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le “Pont romain” de Fort-du-Plasne est-il romain ?

André Alix s'interroge sur le bien-fondé de l’emploi du qualificatif “romain” au sujet du pont, appelé “pont romain” qui enjambe la Lemme à Fort-du-Plasne, pont manifestement très ancien, mais dont l’origine n’est pas attestée. Il en va ainsi pour bon nombre d’autres ponts dits “romains” dans le Jura ou en France, de même que pour d’anciennes voies dites “romaines” qui peuvent aussi bien se révéler d’origine médiévale pour les unes que celtique pour d’autres.

Cote de classement: 
J-2019-04742

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le plateau de Cornu - Chaux-des-Crotenay. Contexte historique et toponymique

Le plateau de Cornu - Chaux-des-Crotenay a fait l’objet en 2017 d’une étude de territoire basée sur le recours à la technologie LiDAR et sur l’inventaire de vestiges anthropiques anciens réalisé par ArchéoJuraSites. Un rapport OPUS I a été produit par l’Association de l’Oppidum en 2018, sous la direction de Fr. Chambon, en partenariat avec le laboratoire MAP-Aria - UMR CNRS - MCC 3495 - de l’ENS d’Architecture de Lyon et ArchéoJuraSites.

Cote de classement: 
O-2018-04734

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dans l'ère du temps

Article de Voix du Jura du 3 octobre 2002 qui détaille les activités de Chaux-des-Crotenay, avec une interview du maire Philippe Delavenne. Un petit encadré évoque la question de la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
J-2002-04629

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le barrage ancien du vallon de Panesière

Poursuite en 2018, de la publication, par Le Progrès, d'articles sur les vestiges anthropiques de Chaux-des-Crotenay et alentours. Le 9 août 2018, est publié un papier sur la barrage du vallon de Panesière, aussi appelé barrage-route ou aussi barrage à poissons. De construction médiévale avérée, cette construction installée sur une butte morainique, où des structures plus anciennes ont pu avoir été réalisées (Jacques Berger évoque une possible ligne de défense romaine).
 
Cote de classement: 
J-2018-04621

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à 7 - Environnement, contexte local, vestiges divers